Articles avec le tag ‘Vie sexuelle’

Ovulation, fantasmes… on les préfère très mâles

 

Copyrjght : Photo Libre

Désolée, mais vous ne pourrez plus nous la faire… Le style, « moi, ce qui m’attire chez un homme, c’est son humour, son intelligence et sa gentillesse… non vraiment, c’est ce qui me fait craquer. » La fille qui se laisse séduire par les âmes nobles, troublée par les esprits cultivés… Et bien non ! On n’y croit plus. Maintenant, c’est scientifiquement prouvé : les femmes sont attirées par le physique des hommes en premier lieu. Et donc vous aussi Madame.

Et particulièrement en période d’ovulation. Et bien oui c’est comme ça, selon une étude publiée dans la revue Evolution and Human Behavior, les femmes en période fertile fantasment sur les hommes aux visages très masculins. Pas midinettes, ou androgynes. Le mâle le vrai, celui qui fait le plein de testostérone et ça se voit ! Georges (Clonney), Jason (Statham), Brad (Pitt), Antonio (Banderas). Vous pensez à d’autres beaux gosses ?

Apparemment, d’après les scientifiques c’est une question de survie de l’espèce. Bon… on ne va pas contrarier dame nature ! D’ailleurs, on avait déjà vu que les femmes en période d’ovulation étaient plus séduisantes. Logique, il faut bien se donner les moyens de ses ambitions ! Mais, au risque de me répéter, période d’ovulation ou pas, c’est le physique qui nous tape dans l’œil ! Faut regarder les choses en face ! Je vous invite à lire la chronique de Frédéric Lewino sur le Point.fr : très drôle !

Infidèle à l’insu de son plein gré !

Copyright : Photo Libre

Une étude américaine effectuée à l’Université de Birmingham tend à montrer que certaines personnes seraient génétiquement prédisposées à être infidèles. Non les jolis gamnettes, les jupes minis, les décolletés avantageux et les regards langoureux n’y seraient pour rien. La tentation n’aurait rien de sulfureux. Si l’adultère existe, c’est la génétique qu’il faut accuser : la variante d’un gène joliment nommé DRD4 serait le responsable des coups de canifs dans le contrat.

Nous voilà bien ! On imagine sans peine les dialogues ubuesques qui peuvent découler de cette découverte sulfureuse : « Je te trompe mais ce n’est pas de ma faute chéri(e), c’est mon gène qui me joue des tours » « Non Monsieur le juge, vous ne pouvez pas prononcer un divorce pour faute : c’est moi la victime ! C’est la faute à mon gène ».

Les chercheurs, eux, en concluent plus sobrement que « la biologie influence les comportements humains au niveau des prises de positions concernant leur vie personnelle. » Bref avant de se mettre en couple, une analyse génétique va peut-être s’imposer… histoire de limiter les risques même s’il est prouvé que les hommes et les femmes volages n’ont pas tous ce gène.

Ah oui, au fait, dans cette catégorie, les hommes et les femmes sont presque à égalité : il y a presque autant de femmes que d’hommes qui disposent de ce gène briseur de ménages. Mais ça on s’en doutait… Parce que sinon, avec qui les hommes seraient-ils infidèles ?

Cancer du sein et vie sexuelle : une autre bataille

Copyright : Darkmatter

 

Deux tiers des femmes ayant subi un cancer du sein rencontrent des troubles sexuels après leur maladie selon le Journal of Sexual Medecin. Plus près de chez nous, l’Institut Curie arrive aux mêmes conclusions : 29 % des patientes déclarent ne pas avoir d’activité sexuelle et sur les 71 % qui retrouvent une activité sexuelle, 58 % notent une altération du désir.

 C’est donc à double titre que le cancer les attaque dans leur intimité.  D’abord il leur abîme ou leur prend un sein, violation physique. Puis il s’insinue dans leur vie sexuelle, comme pour leur rappeler, pendant les actes les plus secrets, la douloureuse expérience vécue.

Les raisons ? Une image du corps dégradée et des traitements spécifiques qui peuvent induire des troubles sexuels. Pour ces femmes, qui ne sont pas des victimes mais des battantes – ne l’oublions pas ! – c’est toute leur féminité qu’il faut reconstruire. Après le cancer, la bataille continue pour se reconstruire. Il est indispensable qu’elles puissent trouver tout le soutien nécessaire.

Découvrez le Walea Club


Cours de gym en ligne pour
Femmes Enceintes et Mamans.
Yoga, Gym douce, Pilates, Bien-être.
Remise en Forme Postnatale, Abdos,
Cardio, Gym avec Bébé...

Inscrivez-vous
pour être en forme et retrouver votre équilibre
SANS Contrainte

AVANT et APRES votre grossesse.

VIVEZ LE SPORT AUTREMENT.

Announcement
VIP Walea
Nouveau ! Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement les e-books Walea : un concentré de bien-être pour les femmes !

E-mail:

Inscription
Désinscription