Articles avec le tag ‘Troubles sexuels’

Japon : au pays du sexe déclinant

 

Copyright : Darkmatter

Geishas, pratiques sexuelles raffinées ou déroutantes, mangas torrides… l’extrême-orient alimente notre imaginaire coquin et nos fantasmes les plus inavouables. Pourtant, la réalité vraie n’est pas si tendancieuse. Les Japonais ne sont pas si friands que ça de la bagatelle. Tout particulièrement les jeunes. C’est une étude du gouvernement japonais qui a mis cette tendance en lumière.

Environ 36 % des garçons et 58,5 % des filles âgés de 16 à 19 ans affirment « ne pas s’intéresser » ou carrément « éprouver une aversion » pour le sexe. C’est la proportion la plus élevée parmi toutes les tranches d’âge selon l’enquête du ministère de la Santé japonais menée en 2010 auprès de 2693 personnes (1540 ont bien voulu répondre au questionnaire).

Damned ! Des jeunes qui se disent dégouttés du sexe…  Mais où va-t-on ?Le mythe en prend un coup ! Il faut dire que leurs aînés ne leur montre pas le bon exemple.  Ce déni du sexe augmente dans toutes les catégories, sauf chez les hommes âgés de 30 à 34 ans. Ouf ! enfin des gens qui ont su raison garder ! Chez les filles en revanche, c’est la berezina la plus total. Un tiers des 25 à 29 ans n’ont aucun appétit sexuel : rien, nada, pas même un petit frisson de temps en temps. On appelle ça de l’inappétence sexuelle et c’est bien triste. Et 41 % des couples avouaient ne pas avoir eu de relation sexuelle le mois précédent l’enquête. On rêve toutes de faire partie des 12 % des Françaises qui disent faire l’amour tous les jours. Mais ça c’est dans nos rêves… Mais on essaie quand même de garder une petite cadence !

Les raisons de ce désamour du sexe ? Les personnes interrogées estiment qu’après la conception d’un enfant, il n’y plus de raison de faire l’amour (20,9%) (ben si quand même et le plaisir?), qu’il n’y a plus de désir (21 %) (ça se travaille, faut faire des efforts et avoir un peu d’imagination !), qu’ils sont fatigués à cause du travail (16,1 %) (c’est malin ça, une seule solution : moins travaillers) ou qu’il y a des choses bien mieux à faire… (Ah bon mais quoi ? ;-)) A quand une enquête similaire chez les Français ?

Cancer du sein et vie sexuelle : une autre bataille

Copyright : Darkmatter

 

Deux tiers des femmes ayant subi un cancer du sein rencontrent des troubles sexuels après leur maladie selon le Journal of Sexual Medecin. Plus près de chez nous, l’Institut Curie arrive aux mêmes conclusions : 29 % des patientes déclarent ne pas avoir d’activité sexuelle et sur les 71 % qui retrouvent une activité sexuelle, 58 % notent une altération du désir.

 C’est donc à double titre que le cancer les attaque dans leur intimité.  D’abord il leur abîme ou leur prend un sein, violation physique. Puis il s’insinue dans leur vie sexuelle, comme pour leur rappeler, pendant les actes les plus secrets, la douloureuse expérience vécue.

Les raisons ? Une image du corps dégradée et des traitements spécifiques qui peuvent induire des troubles sexuels. Pour ces femmes, qui ne sont pas des victimes mais des battantes – ne l’oublions pas ! – c’est toute leur féminité qu’il faut reconstruire. Après le cancer, la bataille continue pour se reconstruire. Il est indispensable qu’elles puissent trouver tout le soutien nécessaire.

Découvrez le Walea Club


Cours de gym en ligne pour
Femmes Enceintes et Mamans.
Yoga, Gym douce, Pilates, Bien-être.
Remise en Forme Postnatale, Abdos,
Cardio, Gym avec Bébé...

Inscrivez-vous
pour être en forme et retrouver votre équilibre
SANS Contrainte

AVANT et APRES votre grossesse.

VIVEZ LE SPORT AUTREMENT.

Announcement
VIP Walea
Nouveau ! Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement les e-books Walea : un concentré de bien-être pour les femmes !

E-mail:

Inscription
Désinscription