Articles avec le tag ‘prématurité’

5 façons de soutenir la Marche des bébés et les bébés prématurés

J-23 avant La Marche des bébés. Encore un nouveau concept marketing ? Pas du tout. Il s’agit d’une très belle initiative menée par la fondation Prem’Up pour mobiliser des fonds pour la recherche sur la prématurité et les pathologies de naissance.

Le but : « naître et grandir en bonne santé ».  Il faut le savoir : chaque jour, ce sont 160 bébés qui naissent prématurément dans notre pays et 40 d’entre eux sont de grands prématurés, donc nés avant la 32ème semaine de grossesse.

Fait surprenant, depuis 10 ans, on note une augmentation de 15 % de naissances prématurées en France. Résultat, la prématurité est devenue LA première cause de handicap chez les bébés à la naissance.

Que l’on soit concerné directement ou non, on ne peut pas rester indifférent à ces nouveau-nés qui se battent pour leur survie, à peine nés, ni à leurs parents qui les soutiennent à bout de bras dans leur combat. Dans notre pays, tous les bébés ont le droit de naître en bonne santé. Alors comment participer ?

1ere solution : créer un compte de collecte sur le site et mobilisez votre entourage pour réunir un maximum de fonds

2ème solution : participer à la Marche des bébés le 14 octobre prochain. Toutes les infos sur le site !

3ème solution : faire un don sur une des multiples pages de collecte déjà créées. Vous avez le choix. Maisles Mums in the city se sont mobilisées pour créer leurs pages Ne les décevez pas !

4ème solution : participer au Vide-grenier caritatif organisé par Le Square des petits, soutenu par toute une belle ribambelle de bloggeuses, le 30 septembre prochain, chez Une mère Une fille à Paris (43 Bd Garibaldi 75015 Paris). Réservez donc votre samedi et aller faire de belles affaires chez Une mère Une fille !

5ème solution : vous informer sur Prem’Up et la Marche des bébés. Et faire passer le message.

Allez maintenant : ACTION !

Aspartame : pas de danger pour les femmes enceintes ?

Chez Walea, on s’était l’écho des risques supposés que la consommation d’édulcorants chez la femme enceinte entrainait et des incidences sur la prématurité. Il y a quelque jours, l’Agence de sécurité sanitaire de l’alimentation (ANSES) qui s’était auto-saisie de la question des conséquences de la consommation de l’aspartame chez les femmes enceintes, en juin 2011, a rendu sa conclusion intermédiaire lavant de tout soupçon (provisoirement) les édulcorants :  « les données disponibles ne permettent pas de conclure à un effet préjudiciable des édulcorants intenses pendant la grossesse ».

Mais, comme le rappelle Infobébés,  les conclusions intermédiaires de l’ANSES sont diamétralement opposées à celle du Danois Thorhallur Halldorsson. Selon le Figaro, ce chercheur estimait que la consommation de boisson light régulière par une femme enceinte augmentait en moyenne de 38 % le risque de prématurité.

De son côté, l’Autorité européenne de sécurité des aliments rendra ses conclusions d’ici la fin de l’année. L’ANSES rappelle toutefois que les édulcorants n’apportent aucun bénéfice nutritionnel chez la femme enceinte et recommande de limiter la consommation de produits sucrés. En attendant les conclusions définitives, l’étude se poursuit. Et mieux vaut être prudente et limiter la consommation d’édulcorants.

L’obésité maternelle influence le développement des bébés prématurés

Une étude américaine publiée dans la revue scientifique Pediatrics vient de mettre en évidence un lien entre l’obésité maternelle et les retards de développement cognitifs des enfants nés très prématurément. Nés très prématurément ? C’est-à-dire nés avant 28 semaines.

921 enfants ont été suivis dans le cadre cette enquête et il en ressort que l’obésité de la mère et un faible niveau d’études ont une incidence sur le retard du développement cognitif. Selon cette étude relayée par le site Santelog, il semble que l’inflammation liée à l’obésité provoque des « des dommages dans le cerveau en développement ».

D’après l’auteure de l’étude, le Dr Jennifer Helderman, l’« association avec l’obésité chez la mère est d’un intérêt particulier parce qu’elle est de plus en plus fréquente, elle est évitable et modifiable avant la conception et la grossesse ».

Les résultats de cette étude permettront donc de mieux prendre en charge les enfants nés très prématurément mais devraient aussi permettre de mieux prévenir ces problèmes en agissant sur l’obésité de la future mamans qui sont de plus en plus nombreuses.

Découvrez le Walea Club


Cours de gym en ligne pour
Femmes Enceintes et Mamans.
Yoga, Gym douce, Pilates, Bien-être.
Remise en Forme Postnatale, Abdos,
Cardio, Gym avec Bébé...

Inscrivez-vous
pour être en forme et retrouver votre équilibre
SANS Contrainte

AVANT et APRES votre grossesse.

VIVEZ LE SPORT AUTREMENT.

Announcement
VIP Walea
Nouveau ! Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement les e-books Walea : un concentré de bien-être pour les femmes !

E-mail:

Inscription
Désinscription