Articles avec le tag ‘Neuf mois’

Wanted : couples attendant leur 1er bébé pour reportage !


Dans le cadre d’un documentaire sur les bébés, une journaliste de M6 est à la recherche de couples attendant leur premier enfant pour le mois de juin, juillet, août ou septembre 2013.

Il s’agira de faire découvrir aux téléspectateurs et aux parents ce que ressent l’enfant lors de ses différentes activités (bébé nageur, éveil musical, crèche…) et pendant ses évolutions physiques majeures (développement du poumon à la naissance, première dent, premiers mots, vaccins…) grâce à des images de synthèse qui illustreront l’intérieur de l’organisme de l’enfant. Il s’agit donc d’un documentaire à visée éducative et scientifique qui sera néanmoins accompagné d’un commentaire ludique et doté d’humour pour rendre l’information accessible et distrayante.

Pour M6 recherche donc :
- un couple attendant son premier enfant
- dont l’accouchement est prévu entre juin et septembre 2013
- qui habite en France
- et qui repartira avec un très beau souvenir de la première année de son enfant.

Si vous vous reconnaissez dans cette description ou pour tous renseignements, n’hésitez pas à contacter Lauriane : 01 77 92 21 51 ou lauriane.jimprod@gmail.com !

La péridurale ne fait pas toujours le bonheur des mamans

Une simple question a été posé à plus de 8000 femmes enceintes sur le point d’accoucher par Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE): « Quand vous êtes arrivée à la maternité pour accoucher, souhaitiez-vous avoir une péridurale en cours d’accouchement ? »

Et une évidence : 20 ans après que Simone Veil ait bataillée pour la prise en charge totale de la péridurale par la Sécurité sociale, de plus en plus de futures mamans veulent décider de ce choix en pleine conscience et de plus en plus souhaitent pourvoir l’auto-réguler. Selon cette enquête, 88% des répondantes primipares et 58% des multipares ont eu une péridurale en 2012, contre respectivement 76% et 50% pendant la période 2005-2007.

Mais l’enquête montre aussi que 45 % des femmes contrôlaient leur péridurale en 2012 contre 32 % en 2005 et 2007. Autre tendance, les multipares sont de plus en plus nombreuses à refuser la péridurale : 24 % des multipares contre 7 % des primipares.

Mais 78 % des femmes qui ont reçu la péridurale se sont dites satisfaites de leur accouchement contre 97 % des femmes qui n’en voulaient pas et n’en ont pas eue.

Alors où est le problème ? Une meilleure information sur la péridurale  et une meilleure préparation à l’accouchement en portant à la connaissance des futures mamans des techniques pour les accompagner durant leur travail permettant de retarder la mise en place de la péridurale – comme la sophrologie ou le yoga prénatal, pensé pour les femmes enceintes, semble indispensable.

La liberté de choisir son accouchement grâce à un choix éclairé devrait être une évidence dans toutes les maternités.

Avez-vous reçu une péridurale et comment l’avez-vous vécue ?

Enceinte ? Fuyez toute source de stress !

Pendant votre grossesse, restez ZEN et évitez toute source de stress. C’est la leçon impérative qu’il faut retenir par cœur pour préserver la santé de votre bébé.

En effet, une étude menée par le National Institutes of Health (NIH), publiée dans l’American Journal of Epidemiology, démontre que le fait de subir deux événements stressants pendant la grossesse est associé à un risque de mortinaissance (décès du fœtus à 20 semaines ou plus) accru de 40 % ! Le stress financier, personnel, professionnel accroit ainsi considérablement les risques d’avoir un bébé mort-né.

L’étude a été menée après de 2000 femmes venant d’accoucher : l’immense majorité rapporte avoir subi au moins un événement stressant pendant leur grossesse. Mais la proportion du risque de perdre son bébé augmente lorsqu’il y a une source de stress : « 83% des femmes touchées par la mortinatalité vs 75% des femmes ayant eu une naissance vivante rapportent avoir subi un événement de vie stressant », peut-on lire sur Santélog. Deux événements stressants augmentent le risque de 40 % d’avoir un bébé mort-né. Une femme sur cinq ayant perdu son bébé avouent avoir connu au moins 5 événements stressants au cours de leur grossesse contre 1 sur dix ayant eu des enfants vivants.

Ainsi, plus une femme enceinte subi de stress et plus elle risque de perdre son bébé. Cette étude montre à quel point il est préférable d’éviter de bouleverser ses habitudes pendant la grossesse, si c’est une source de stress : déménagement, mission professionnelle à risque… dans la mesure du possible, mieux vaut éviter de s’exposer quand c’est possible. A mon humble, ces résultats devraient être répandu dans le monde professionnel, et les dirigeants d’entreprise sensibilisés à ce risque pour préserver la santé de leurs employées enceintes et de celle de leur bébé.

Enceinte, vos pieds grandissent !

Quand on est enceinte, on grossit plus ou moins (Ok, plutôt plus que moins en général) : on le sait, pas de surprise, jusque-là tout est normal.

Par contre ce que l’on sait moins c’est qu’une femme enceinte ne se contente pas de prendre quelques centimètres de tour de taille, ou de poitrine : elle prend aussi quelques centimètres au niveau des pieds !

Ne rigolez pas, c’est tout à fait sérieux : enceinte, nos pieds grandissent selon  une étude de l’Université de l’Iowa, publiée dans l’édition de mars de l’American Journal of Physical Medicine & Rehabilitation. Et contrairement aux centimètres pris autour des hanches et ceux pris à la poitrine, il y a de fortes chances que ces centimètres pris aux pieds ne disparaissent pas. Je sais, sur les hanches non plus parfois mais pas pour les mêmes raisons.

Comme quoi, la nature n’est pas si bien faite que ça : nous, après avoir accouché, on aimerait bien garder quelques centimètres autour de la poitrine, aucun au niveau des hanches, de la taille, des cuisses et du ventre et tant qu’à faire, on aimerait éviter de grandir des pieds à nos âges respectables pour ne pas avoir à changer l’intégralité de nos chaussures après avoir donné naissance à nos bébés…

Mais, selon le bon Dr Neil Segal, agrégé d’orthopédie et de médecine de réadaptation, le pied d’une femme enceinte prend entre 2 et 10 mm… Pour arriver à ce résultat, il a fait une étude sur 59 femmes enceinte : pour 60 à 70 % d’entre elles, leurs pieds sont devenus plus longs et plus larges.

Plus précisément, c’est l’aplatissement de la voute plantaire qui est en cause : à cause du poids pris pendant la grossesse et de la tendance des femmes enceintes à avoir des articulations et des ligaments plus souples, le pied s’aplatit.

Rassurez-vous quand même, ce phénomène s’observe particulièrement à la 1ere grossesse. Si vous avez eu trois enfants ou plus (ou que tels sont vos projets), vos pieds ne vont pas devenir des péniches ! Le problème c’est que ce phénomène pourrait être lié à des TMS, les troubles musculo-squelettiques dont la prévalence est plus importante chez les femmes.

Après la rééducation du périnée, faudra-t-il envisager la rééducation du pied ?

Cadeau de naissance : mes coups de coeur

Aujourd’hui je vous parle de quelques-uns de mes coups de cœur. Une de mes copines de blogs et de la vie réelle est sur le point d’accoucher… C’est son deuxième bébé : du coup, elle a déjà beaucoup de matériel de puériculture, de jouets, d’habits en stock et je me demande ce que je pourrais offrir à son nouveau-né pour lui souhaiter la bienvenue. Je traîne sur le net… et je découvre encore des objets pour bébé qui me donnerait presque envie de mettre un petit troisième en route (j’ai bien dit presque). Malheureusement, il m’arrive aussi d’oublier  où je vais et de ne plus retrouver des articles sur lesquels j’ai flashé.

Alors j’ai fait une liste et vous allez peut-être m’aider à choisir ;-)

Le Mobile Cloudiiieee en bois chez Little Square

Mobile en bois éléphant de Sebra toujours chez Little Square

Sticker Mademoiselle sous la pluie, Blanca Gomez vu chez Youchou

The Butter Flying – Mobile Star de The Butter Flying vu chez the Prairy Mood

Mobile poisson Orage Pouce et Lina vu chez Les Biscottes

La thématique de l’eau domine, c’est peut-être le temps pluvieux qui m’inspire… Mais j’aime aussi beaucoup ce que fait Sté-fi-fait : ses petits chaussons, ses guirlandes, des pochettes, le tout cousu mains. Et vous, que préférez-vous ? ?

5 astuces de femme enceinte pour occuper son aîné !

Pendant ma première grossesse, lors de mon congé mat’, je n’avais que mon nombril à occuper. Séries TV à gogo, goûters en pagaille et surtout siestes au programme tous les jours, un avant-goût du paradis, non ? Et encore, j’osais me plaindre d’être crevée !

La donne a changé ! Ma petite de 3 ans, qui ne va à l’école que le matin ne se laisse pas séduire par la perspective de siestes tous les après-midi. Moi je suis épuisée et surtout, je dois restée au maximum allongée pour ne pas accoucher trop tôt.

L’équation : petite surexcitée et pot-de-colle + maman épuisée – sieste semblait assez irrésoluble ! Finalement, je suis assez fière de moi. Le but aussi était d’éviter la télé et les dessins animés, trop facile, trop culpabilisant pour moi (en plus j’ai le seul modèle d’enfant qui n’AIME PAS !).

Dans un gros mois on arrive aux termes de cette aventure et on s’est bien débrouillées toutes les 2 et demi ! Je vous raconte ?

N°1 – Dévaliser la bibliothèque

A raison de 15 livres par emprunt (ou 15 prêts dont DVD, CD, livres-CD) chaque semaine ou toutes les 2 semaines, on trouve là largement de quoi occuper ses petits loups. Au programme donc lecture, écoute de livres-CD (comptines et histoires) et pourquoi pas DVD pour ceux qui aiment ! Quand c’est « nouveau » ça occupe plus longuement ma fille qui feuillette volontiers tous ces trésors seule quelques minutes. Penser à renouveller le stock régulièrement, donc !

N°2 – Activités manuelles en pagaille

Je n’ai jamais eu trop de patience ou d’imagination pour ce type d’activités, si bien que je laisse plutôt la maîtresse s’en charger. Mais les longs mercredis pluvieux m’ont forcée à m’y mettre et j’ai bien aimé ! J’ai testé pour vous : la confection de pâte à sel maison (http://www.teteamodeler.com/boiteaoutils/creativite/fiche7.asp )et de pâte à modeler maison (http://www.jeuxetcompagnie.fr/pate-modeler-recette-maison/ on se passe facilement d’alun de potassium)! Rien de plus facile quand on suit les recettes ! En plus c’est économique et les voir patouiller avec joie est un plaisir !

Au programme également : peinture et confection de masques avec des assiettes blanches en carton.

Une variante qui aura un succès fou : la peinture au chocolat ! Préparez du coulis de chocolat et laissez tiédir : tabliers pour tout le monde et c’est parti pour la peinture au doigt ! Sur la feuille et dans la bouche, c’est un régal qui leur plaira par leur petit goût d’interdit.

N°3 – Cuisine et pâtisserie

Préparer son propre goûter ou dessert, quoi de plus alléchant ? L’idéal c’est de trouver des recettes sans trop de temps de pauses (exit donc le pain et les viennoiseries et les mousses qui doivent « prendre ») ni de cuissons trop longues.

Outre les classiques gâteaux au yaourt, quatre-quart et sablés maison, on peut opter pour des recettes simples comme les crêpes, la compote, la crème dessert maison (une tuerie ! http://www.gustave.com/recettes/473/creme-chocolat.html ), gâteaux marbrés et tartes.

Le top du top : leur avoir fait fabriquer une toque en papier décorée par leur soin juste avant. Ca vous occupera toute la journée du coup !

N°4 : De l’imagination

J’ai de la chance, je n’ai pas un modèle d’enfant très remuant qui a besoin de courir, grimper et ses dépenser toute la journée. Son Graal à elle : ce sont les jeux d’imagination. Avec poupées, figurines et peluches. Le moins c’est qu’elle n’y joue pas longtemps seule et me demande d’y participer.

Le truc sera donc de rester allongée ou assise et d’intégrer ce paramètre aux histoires ! On peut donc jouer au docteur (avec maman malade pour du rire), à la princesse endormie, au bébé qui se couche et se réveille, jouer à se cacher sous la couette avec parties de chatouilles en prime. Faire de la gym aussi ou de l’éveil corporel en douceur (chandelle, poirier, tailleur, étirements). (A tester, la gym en famille sur le Walea Club ?). L’astuce c’est de ne pas dire « je dois rester couchée je ne peux pas me lever débrouille-toi » : ma fille est trop frustrée dans ces cas-là et fait tout pour lever l’interdiction. Mais quand on en fait une partie du jeu ou un atout, c’est tout gagné !

N°5 : Ne pas culpabiliser…

L’astuce la plus difficile à tenir, finalement. Je m’en suis beaucoup voulue de devoir « forcer » ma fille à rester enfermée avec moi, de ne plus pouvoir l’emmener au parc, aux jeux, aux spectacles, à ses ateliers… Mais finalement, tout ça, elle le fait le week-end avec son papa (pendant que JE joue à la princesse endormie ;)).

Il faut le voir comme des derniers instants privilégiés en duo. Ces après-midi là, je suis avec elle à 100%. On discute, on rigole, on est encore plus complices qu’avant. Elle fait le plein de sa maman avant de devoir partager, finalement…

Bon, je vous laisse, j’ai une cuisine pleine de chocolat à laver !

BabyPop

www.babypop.fr

C’est Noël aussi pour les futures mamans ! (Idées cadeaux très cocooning)

Bonjour les Waléeuses (c’est pas comme ça qu’on dit ?) ! Céline m’a gentiment invitée à tenir sur le blog de Waléa une rubrique sur mon quotidien santé/forme/beauté de femme enceinte ! Moi c’est BabyPop, maman à plein temps et blogueuse à temps partiel ou l’inverse. J’ai une petite fille de 3 ans et j’attends la seconde pour le mois de mars. Aujourd’hui je vais vous parler, comme c’est original, de Noël !

Cette année à Noël, je serai enceinte de 7 mois. Lors de ma première grossesse, je devais carrément accoucher le 24 décembre. Chouette cadeau de Noël, me direz-vous (et on me l’a dit et répété, ça oui) ?

Sauf que non ! Moi, à Noël, je ne veux pas seulement d’un bébé tout rose et  mignon, même si c’est déjà pas mal, je veux aussi des cadeaux POUR MOI !

Evidemment, je ne peux pas faire abstraction de « mon état » comme disent les vieilles, ni de mes envies plutôt orientées bébé, cocooning et douceur ! Ni d’ailleurs de mes besoins, qui vont forcément changer avec l’arrivée du bébé !

Alors Mère Noël, cette année je voudrai du chouette cadeau pour moi et pour celle que je couve, qui pourra m’être utile aujourd’hui comme dans ma nouvelle vie de maman, de double maman !

Pour rester douce:

J’ai repéré les produits duo « Maman Bébé » de l’Occitane. Je suis fan de cette marque, des packaging rétro, des odeurs… Côté odeur justement, le parfum de ce baume tout doux est très discret, pour ne pas agresser le nez de bébé et qu’il reconnaisse l’odeur de sa maman ! Avant la naissance, j’utiliserai le baume comme anti-vergetures et en crème de massage pour ma grande, et ensuite on partagera avec la nouvelle venue, s’il en reste !

(crédit photo L’Occitane)

La crème hydratante bio quant à elle, plus légère, servira à nous hydrater toutes les 3, et pourquoi pas le papa avec ?

Pour se faire plaisir et rester éveillée !

Je suis une « fausse » amatrice de café. J’aime les cappuccinos, les latte machiattos, les cafés viennois et même le Starbucks. Alors pour Noël, je VEUX la nouvelle machine à café Dolce Gusto Melody Creativa. A moi les Latte Machiatto Caramel ou Vanille, les Mochaccino, le Chai Tea Latte et cet été le Cappuccino Ice !

Enceinte, je réduis la caféine, donc une tasse me suffira et je complèterai avec des chocolats chauds et thés, mais on trouve même toute une gamme décaféinée. Et après la naissance, ça sera double ration de café, pour réussir à garder les yeux ouverts toute la journée !

Pour la forme et la détente

Pour me relaxer avant et après la naissance, je me fais offrir un abonnement de Yoga pré et post-natalchez Walea Club bien sûr, à faire au chaud à la maison. Pas de pression, pas de femmes en justaucorps super bien foutues qui te regardent de travers parce que la position du lotus sans rouler, tu n’y arrives pas, l’idéal pour reprendre le sport en douceur ! Enfin reprendre.. Pour débuter dans mon cas !

J’ai même déjà trouvé la tenue qui irait parfaitement avec :

Ce pantalon confort stretch Asos Maternité de chez Séraphine, juste assez long pour cacher les fesses et le haut des cuisses !

Pour cocooner dans notre nid

Sur ma liste, je mets à peu près tout de ce qui vient de chez Poisson Bulle pour décorer le salon, mais s’il faut choisir, je dirai qu’une affiche On the Moon de Bianca Gomez ferait parfaitement l’affaire,

A mes pieds, des chaussettes polaires ours Oysho pour rester bien « Osho » (ahahah),

Et comme bande son de ces doux moments, le CD de Daphné qui chante à merveille les meilleurs titres de Barbara sur son nouvel album.  Alors, ça m’a tout l’air d’être un joyeux Noël en perspective, ça , non ?

Et vous, vous avez déjà rédigé votre liste au Père Noël ? Venez partager vos idées !

A très bientôt sur Walea,

BabyPop

Grossesse en surpoids : des conséquences à vie pour les enfants

Copyright : Photo Libre

A l’origine de nombreuses pathologies, on sait que le surpoids pendant la grossesse est à éviter : diabètes, hypertension, surpoids du bébé… Mais ce qu’on sait moins, c’est que le surpoids de la femme enceinte peut avoir des conséquences durables et négatives sur la santé des enfants.

Le lien entre le surpoids maternel et certaines pathologies des enfants devenus adultes est désormais démontré : hypertension, surpoids, hyperglycémie, hyperlipidémie ont été observés chez les enfants devenus adultes dont les mères enceintes étaient en surpoids, d’après une étude menée sur 1400 personnes par les chercheurs de l’Université hébraïque et de l’Université de Washington, à Seattle aux Etats-Unis. Selon le site Santelog, cette étude démontre plusieurs points :

  • « Les résultats montrent la nette influence de la surcharge pondérale de la mère sur le surpoids de l’enfant, entraînant d’autres facteurs de risque à l’âge adulte.
  • Les enfants de mères ayant pris plus de 14 kg durant la grossesse présentent un IMC bien élevé que ceux nés de mères ayant pris 9 kg pendant leur grossesse.
  • les enfants de mère en surpoids présentent une largeur de la hanche de près de 10 cm de plus, en moyenne, que les enfants nés de mères qui n’étaient pas en surpoids.
  • Les mêmes résultats sont obtenus pour les taux de sucre et de lipides dans le sang »

Et d’en conclure une espérance de vie réduite…

«Nous savons maintenant que des événements qui se produisent tôt dans la vie du fœtus ont des conséquences durables pour la santé de l’enfant une fois adulte », confirme le Dr Hagit Hochner, auteur principal de l’étude. Le Dr Orly Manor, co-auteur, ajoute : «À une époque d’épidémie de surpoids dans le monde, il est crucial d’identifier les fenêtres d’opportunité et d’intervention pour réduire les risques de maladie chronique plus tard dans la vie ».

Ayant pris 18 et 15 kilos pendant mes deux grossesses, je tiens à présenter mes excuses à mes enfants !

Mais je relativise aussi les résultats de cette étude. Pour la majorité des femmes enceintes, prendre seulement neuf kilos est tout simplement impossible et viser les 14kilos  un défis digne des 12 travaux d’Hercule. Les propos de Laurence Haurat, psychologue et nutritionniste, dans l’émission Les Maternelles, Comment retrouver la ligne après bébé vont d’ailleurs dans ce sens. On ne grossit pas nécessairement par plaisir, juste pour embêter son gynéco et se dire « chouette, tous ces kilos à perdre après ma grossesse » ! De multiples causes peuvent expliquer qu’une femme enceinte soit en surpoids et la culpabilisation des femmes enceintes ne mène à rien.

Evidemment, il faut faire attention et ne pas tomber quotidiennement dans le pot de nutella pendant neuf mois, sous prétexte qu’on est enceinte. Mais l’hyper contrôle de soi et l’obsession permanente du poids sont une pression et une contrainte épuisantes moralement et bien peu épanouissantes. Il y a déjà tellement d’angoisses liées à l’évolution de la grossesse que si on ajoute en plus un contrôle alimentaire strict… le taux de natalité risque de chuter !

Surveiller son alimentation, manger équilibrée, conserver une activité physique pendant sa grossesse, oui bien sûr ! Se mettre au régime pendant sa grossesse, sauf cas particuliers sous surveillance médicale, non merci.

Un foetus de 28 semaines opéré du poumon in utero

Le journal Le Figaro relate cette incroyable nouvelle : « des chirurgiens espagnols ont réalisé une première mondiale en opérant un fœtus de 26 semaines et 800 grammes d’une obstruction bronchique. La petite fille est née en bonne santé 11 semaines plus tard ».

Atteinte d’une «atrésie bronchique», une obstruction des poumons peu fréquente qui touche « un fœtus sur 10.000 », ce futur bébé aurait pu ne pas naître : selon le journal, 90 % des foetus atteints par cette maladie ne survivent pas. L’opération a duré 30 mn « parce que dans ces cas-là, il faut opérer très vite, comme une attaque de banque », a expliqué le Dr Gratacos qui a ajouté que « c’est une opération très délicate car les tissus étaient aussi fin que du papier de cigarette ».

Aujourd’hui, à seize moins, le bébé ne subit qu’une simple insuffisance respiratoire. C’est sans doute un bel exploit médical mais c’est surtout un magnifique espoir pour tous les parents dont les bébés sont atteints de cette maladie.

Buzz : le fabuleux destin d’Amélie Amaya

C’est le buzz du moment et il faut avouer qu’il est bien mignon : une silhouette qui s’arrondit, un futur papa attendri, des sourires et des gestes d’amour, un déménagement et enfin un bébé… C’est le merveilleux destin d’Amélie Amaya dont le faire-part de naissance en images et en ligne a été vu plus de 4 millions de fois sur You Tube !

Résumer en un peu plus d’une minute trente neuf mois de grossesse dans un petit film, c’est une belle idée et une jolie preuve d’amour à l’heure d’internet. Dans ces images, chacun de nous s’y retrouve un peu, et c’est sans doute ce qui nous touche.

Partagez aussi cet instant de bonheur en cliquant ici.

Découvrez le Walea Club


Cours de gym en ligne pour
Femmes Enceintes et Mamans.
Yoga, Gym douce, Pilates, Bien-être.
Remise en Forme Postnatale, Abdos,
Cardio, Gym avec Bébé...

Inscrivez-vous
pour être en forme et retrouver votre équilibre
SANS Contrainte

AVANT et APRES votre grossesse.

VIVEZ LE SPORT AUTREMENT.

Announcement
VIP Walea
Nouveau ! Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement les e-books Walea : un concentré de bien-être pour les femmes !

E-mail:

Inscription
Désinscription