Articles avec le tag ‘Kinésithérapie Hypopressive’

Le point sur les différentes techniques de rééducation périnéale

Copyright : Photo Libre

Il est primordial de bien effectuer sa rééducation périnéale. Les spécialistes s’accordent pour dire qu’une rééducation mal faite équivaut à ne rien faire ! Ainsi, il ne faut pas hésiter à demander conseil à son gynécologue pour être orientée vers un professionnel qualifié.

Les méthodes de rééducation sont multiples et la qualification du praticien est essentielle pour obtenir un résultat positif.

Parmi les plus connues, et aussi les plus souvent prescrites, on distingue 3 méthodes principales que nous décrit Alain Bourcier, responsable de l’unité de rééducation pelvi périnéale de l’hôpital Tenon à Paris, dans une interview d’Enfant magazine dont voici un résumé :

La rééducation périnéale manuelle

Le plus souvent pratiquée par les sages-femmes, cette méthode consiste à opposer, par un toucher vaginal, une résistance aux muscles du périnée contre laquelle la patiente doit lutter. Les parties à tonifier sont ainsi parfaitement ciblées et la récupération musculaire peut être mesurée. Cette méthode est aussi connue sous le nom de Connaissance et Maîtrise du Périnée (CPM).

La rééducation périnéale par la stimulation électrique

Une sonde émettant de petits courants électriques est introduite dans le vagin, par ce principe les muscles du périnée vont se contracter seuls. Cette méthode est tout particulièrement efficace pour aider certaines femmes à prendre conscience de leur périnée et de son fonctionnement.

Lire la suite »

Le point sur l’incontinence urinaire d’effort

Copyright : Photo Libre

Les Cahiers du Pôle Sport et Maternité rapportent que 44 % des femmes de plus de 18 ans seraient concernées par l’incontinence urinaire d’effort et que ces chiffres pourraient même être en dessous de la réalité car peu de femmes osent en parler. Le sujet semble tabou pour beaucoup encore.

Le site urinaire.com fait le point sur le mécanisme de lincontinence urinaire, souvent mal connu: « Les fuites ne sont pas précédées d’une sensation de besoin, elles surviennent lorsque la pression abdominale augmentée par un effort physique, dépasse la force de fermeture, déjà fragilisée, du système sphinctérien du col de la vessie. » Ainsi une fuite peut survenir lors d’une quinte de toux, un éternuement, un fou rire, lors de la pratique d’un sport dit à impact comme le tennis ou le jogging.

Les causes sont aujourd’hui bien identifiées : l’accouchement est considéré comme le facteur de risque le plus important car il entraine des traumatismes musculaires au niveau du plancher pelvien lors de la poussée ou encore en cas d’accouchement long.  Le vieillissement est un facteur aussi bien connu de relâchement musculaire, qui est favorisé par la diminution des hormones œstrogéniques en ménopause. Dans un autre registre, le surpoids et les hémorroïdes favorisent également l’altération des muscles pelviens et sont ainsi d’autres causes d’incontinence.

Toujours dans les excellents Cahiers du Pôle Sport et Maternité, une autre cause est indiquée, souvent passée sous silence, celle de la mauvaise pratique sportive. Ainsi, certains sports sont considérés à risque pour le maintien de la bonne tonicité pelvienne et peuvent multiplier par trois ou même cinq le risque d’incontinence urinaire d’effort, cela en dehors même de la maternité.

Lire la suite »

Péridurale : moins d’incontinence urinaire

Copyright : Photo Libre

Elle nous sauve de bien des douleurs mais elle aurait aussi d’autres vertus. La péridurale protègerait les femmes des incontinences urinaires après la naissance de bébé, selon les obstétriciens de l’École de médecine Nepean de Sydney.  Le taux de dommage des muscles pelviens est de 13 % lors d’un accouchement par voie naturelle, il descend à 6-7 % lorsqu’il y a eu péridurale. Et sans surprise, le taux est trois plus élevé lorsqu’il y a eu utilisation des forceps.

L’incontinence urinaire, c’est clair, ce n’est pas très glam… Mais beaucoup de mères y sont confrontées après une naissance. Et là c’est un peu la panique ! On imagine le pire pour l’avenir… D’autant plus qu’en général, personne n’aura évoqué avec vous avant l’accouchement ce délicat problème et qu’il est bien difficile d’en parler par la suite.  Tabou, vous avez dit tabou ?

En cause : la grossesse, le passage de bébé et les forces de poussée en œuvre pendant l’accouchement. Les muscles pelviens sont endommagés et ne soutiennent plus correctement les organes génitaux. L’urètre peut être endommagé, et la vessie légèrement descendue, d’où l’incontinence.

Mais détendez-vous car rien n’est irrémédiable : une bonne rééducation périnéale permet de réparer ces dégâts post-nataux. Vous allez récupérer toute votre féminité en privilégieant des méthodes qui vous permettent de distinguer les muscles périnéens et de les muscler les uns après les autres. La connaissance et maîtrise du périnée, pratiquée notamment par Dominique Trinh Dinh, ou la kinésithérapie hypopressive, méthode élaborée par Marcel Caufriez, par exemple. Et même si vous avez bénéficié d’une péridurale, ne zappez pas la rééducation ! C’est galère, c’est long mais c’est de votre santé et de votre qualité de vie dont il est question.

Bien dans son corps avec la kiné hypopressive

Bien dans son corps avec la kiné hypopressive

Copyright : Photo Libre

Votre gynécologue ou sage-femme vous en a déjà peut-être parlé comme d’une méthode de rééducation périnéale ? En effet, la kinésithérapie hypopressive est une méthode de gymnastique globale qui permet de renforcer la sangle abdominale et le muscle périnéen, en limitant la pression intra-abdominale qui leur est néfaste (Enseignement Permanent de la Kinésithérapie).

Parfaite après un accouchement, cette méthode permet une remise en forme après bébé toute en douceur. Outre la tonification du périnée et de la sangle abdominale, les bénéfices sont nombreux : prévention de la descente d’organes et de l’incontinence urinaire (cela arrive parfois après un accouchement), amélioration des mécanismes obstétricaux et sexuels, ou encore la rééducation posturale bénéfique pour vos abdos et votre dos !

Les techniques hypopressives ont été créée il y a trente ans par le thérapeute Marcel Caufriez et  l’enseignement des cours destinés aux masseurs-kinésithérapeutes existe depuis 1990. Alors n’attendez plus et renseignez-vous pour une séance près de chez vous !

Découvrez le Walea Club


Cours de gym en ligne pour
Femmes Enceintes et Mamans.
Yoga, Gym douce, Pilates, Bien-être.
Remise en Forme Postnatale, Abdos,
Cardio, Gym avec Bébé...

Inscrivez-vous
pour être en forme et retrouver votre équilibre
SANS Contrainte

AVANT et APRES votre grossesse.

VIVEZ LE SPORT AUTREMENT.

Announcement
VIP Walea
Nouveau ! Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement les e-books Walea : un concentré de bien-être pour les femmes !

E-mail:

Inscription
Désinscription