Articles avec le tag ‘couple’

Comment nos disputes de parents affectent le cerveau de nos enfants

Allez une petite étude pour culpabiliser les parents, ça vous dit ?

Selon un travail scientifique récent, le cerveau d’un nouveau-né particulièrement sensible au niveau sonore serait impacté par le bruit des disputes qui seraient à l’origine d’un stress pour le nouveau-né, même s’il est profondément endormi ! « Une source de stress, même modérée, dans la vie de l’enfant, comme les conflits entre parents, impacte le fonctionnement du cerveau des enfants » explique Alice Graham, auteure principale de l’étude, selon Infobébés.

Pour cette étude, les cerveaux de 20 bébés  âgés de 6 à 12 mois ont été passés au scanner pour analyser leur activité. Allongés dans le scanner, les bébés endormis entendaient la voix d’un homme heureux puis en colère ou adoptant un ton neutre. Le cerveau de bébé réagit différemment selon le ton de la voix : « Cela suggère donc que les bébés sont conscients des conflits de leurs parents et ces conflits affectent leur cerveau qui capte le stress et les émotions ».

Une autre étude menée par l’Auburn University dans l’Alabama et à la Catholic University of America à Washington sur 251 enfants de différentes origines vivant  avec leurs 2 parents vient apporter un éclairage différent mais confirme l’impact des disputes conjugales sur le cerveau des enfants. Les chercheurs ont réussi à mettre en évidence que ces enfants exposés à l’âge de 8 ans à des disputes parentales voyaient leur développement cognitif entravé : leur capacité d’adaptation mentale et intellectuelle était moindre à l’âge de 9 ans.

Je vous passe les détails de l’étude et les outils avec lesquels ont été mesurés l’indice « ASR » (arythmie sinusale respiratoire qui indique la capacité à la réguler  l’émotion et  l’attention Voir l’article Santélog pour les détails), mais la conclusion est simple. Pour le  professeur de psychologie à l’Université catholique d’Amérique, J. Benjamin Hinnant, « c’est une preuve supplémentaire que le stress peut affecter le développement des systèmes physiologiques régulant l’attention, qui sont liés au développement de la performance cognitive. »

Allez on se détend et on promet de ne pas crier aujourd’hui (enfin on essaie !)

En 2012, je sauve mon couple et je fais l’amour !

Et oui parce que, vous l’avez sans doute remarqué, avec des enfants, il y a pas mal de choses qui changent, et notamment notre rapport au sexe !  Disons pudiquement que c’est plus pareil… Et oui parce qu’avec les enfants, il y a toujours des effets secondaires, c’est un peu comme les médicaments si tu commences à lire la notice, tu prends peur.

Pour les effets secondaires des enfants sur la libido justement, je vous renvoie au billet de Maman Bobo, Reviens libido, tout fout le camp ma bonne dame qui a très bien résumé, je crois, le sentiment de milliers voire de millions de parents. Alors pourquoi faire l’amour en 2012 ?

Parce que c’est bon pour la santé !

Alors que la migraine est, semble-t-il LE prétexte pour déjouer un complot sous la couette, les galipettes sont le meilleur moyen de soigner ce mal qui touche tellement de personnes. Selon le site rtl.be, la serotine, une hormone secrétée pendant l’orgasme, resserre les vaisseaux sanguins dilatés du cerveau et fait disparaître les douleurs dues à la migraine. Plus sympa qu’une cure d’aspirine non ?

Parce qu’il y a toujours de l’espoir !

Ce que dit Maman bobo est vrai, ce que vous ne savez peut être pas c’est qu’il n’y a pas d’âge pour faire l’amour ! Et même, plus on vieillit et meilleur c’est ! Alors oui, on peut rêver et espérer retrouver une vie sexuelle digne de ce nom dès que les gnomes auront atteints la majorité ;-) Ce n’est pas moi qui le dit, c’est le très sérieux American Journal of Medicine, cité part Santélog. Une étude menée par des chercheurs de l’Université de Californie, de la San Diego School of Medicine et du ministère des Anciens combattants de San diego, auprès de 800 femmes, montre que « les femmes âgées en moyenne de 67 ans et ménopausées en majorité, l’étude montre que la majorité d’entre elles ont eu une relation sexuelle au cours du mois écoulé et que 62% atteignent l’orgasme la plupart du temps voir toujours ». il y a donc de l’espoir ! Ce sont les femmes les plus jeunes et les plus âgées qui rapportent la plus satisfaction lors de leurs rapports sexuels. Na !

Parce que le désir n’est pas linéaire

Du coup on se détend, et on accepte les coups de mou. Ce qui craint, c’est la linéarité, la répétition. Selon Sophie Cadalen, écrivain et psychanalyste, interviewée dans le Figaro « dans le couple, circulant dans toutes les dimensions de la vie quotidienne, il invite au contraire sans cesse les partenaires à être mobiles, toujours susceptibles de se repositionner l’un par rapport à l’autre. Parfois capables de se laisser aller, parfois enclins à juste se reposer l’un sur l’autre car on a le droit d’être simplement fatigué… Les problèmes arrivent justement quand il y a répétition et installation d’une manière d’être ensemble. » Ouf, nous voilà sauvées !

Parce que l’homme parfait n’existe pas !

C’est moche hein mais il est temps de regarder la dure réalité en face. Non l’homme parfait ne fait pas partie de notre monde, peut-être d’une autre galaxie comme captain Flamme, mais ça on le sait pas encore.  Selon une enquête réalisée auprès de 2000 femmes, par Remington, 75 % des femmes ne croient pas en l’homme parfait ! Je plains les 25 autres %… Les femmes estiment que leurs hommes sont parfait à 69 %, selon le magazine Elle !  Du coup, on devient plus indulgente avec le nôtre !

Alors prête pour 2012 ?

Petits mensonges entre amoureux

Copyright : Photo Libre

Le magazine américain AOL Health nous rapporte les 4 mensonges que les hommes et les femmes disent le plus souvent. Même si nous parlons ici de petits mensonges il semblerait que l’on en dise beaucoup : A l’âge de 60 ans un homme aurait atteint les 100 000 mensonges et une femme les 50 000 ! Tiens donc, les hommes mentiraient-ils plus que les femmes ? Selon le docteur Phil McGraw, un homme mentirait 6 fois par jour contre 3 fois pour une femme.

Mais pourquoi ment-on ainsi et autant ? Pour les hommes, mentir permettrait de garder sa relation amoureuse saine, et pour les femmes ce serait une façon de ménager les sentiments de son conjoint ou de sauver ses arrières !

Voici le top 4 des mensonges au féminin :

1. Non ça va, je n’ai rien, tout va bien.

2. Non, ce n’est pas nouveau, ça traîne dans mon placard depuis une éternité !

3. Ah, c’était vraiment pas cher du tout, je l’ai eu en solde !

4. J’ai mal à la tête…

Et le top 4 des mensonges au masculin :

1. Non ça va, je n’ai rien, tout va bien.

2. C’est mon dernier verre !

3. Non, je t’assure que ça ne te grossit pas !

4. Je suis en route !

Un peu cliché mais cela me fait sourire, je pense que vous aussi !

Découvrez le Walea Club


Cours de gym en ligne pour
Femmes Enceintes et Mamans.
Yoga, Gym douce, Pilates, Bien-être.
Remise en Forme Postnatale, Abdos,
Cardio, Gym avec Bébé...

Inscrivez-vous
pour être en forme et retrouver votre équilibre
SANS Contrainte

AVANT et APRES votre grossesse.

VIVEZ LE SPORT AUTREMENT.

Announcement
VIP Walea
Nouveau ! Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement les e-books Walea : un concentré de bien-être pour les femmes !

E-mail:

Inscription
Désinscription