Articles avec le tag ‘allaitement’

Recadrage scientifique sur la question épuisante du sommeil de bébé

C’est une étude – ou plutôt une réflexion – très intéressante qui a été publié par Santelog : au cœur du sujet, le sommeil de bébé, autant dire le nerf de la guerre pour bon nombre de parents !

La naissance d’un nouveau est souvent un tsunami dans la vie d’un couple, d’une famille. Comment survivre à une disponibilité permanente pour un tout petit être humain et à des nuits blanches entrecoupées de quelques heures de sommeil ?

De la grande difficulté d’être parents… du sentiment d’être en mode « commando » permanent… d’être chaque jour border line pendant des jours, des semaines, des mois… et de devoir tenir malgré et envers tout… de la tentation de tout lâcher… du besoin de craquer… du burning out maternel.

Le sommeil est un élément vital, la clef d’un équilibre personnel et familial, déterminant sur la santé morale et la santé tout court d’une personne.

Des scientifiques se sont donc penchés sur cette question au cœur de toutes les attentions parentales : le sommeil de bébé.

Fait-il ses nuits ? c’est bien souvent LA question, la première, qu’on vous pose quand vous êtes l’heureuse maman d’un petit être. Très fréquemment, la réponse que vous prononcez d’un air désolé, avec un sentiment de culpabilité mitigé est non. Rien de plus normal (et rassurant) qu’un bébé ne fasse pas ses nuits.

« Deux articles dont une étude, publiés dans le British Medical Journal, suggèrent que les réveils nocturnes font partie intégrante d’un allaitement maternel réussi et que l’objectif du bébé « qui fait sa nuit », le plus vite possible, n’en est pas un. » peut-on lire

Je traduis : Primo, pour que bébé puisse se développer correctement, un bébé allaité doit manger la nuit d’où ses réveils nocturnes. Donc selon cette première étude, il existe un package « allaitement / nuit merdique », une offre unique et indissociable.

Secundo, un bébé ne fait pas ses nuits, parce que tout simplement c’est un bébé et que « faire ses nuits », c’est un truc d’adultes. C’est un peu comme si on vous demandez « est-ce qu’il est propre » à deux mois. Ben non, parce qu’un bébé, ça ne marche pas comme ça.

Certes, mais ça ne change rien à la galère endurée par les parents (devrais-je dire les mères ?) quand le sommeil est au abonné absent, ou passe en coup de vent. « L’absence prolongée de sommeil peut avoir de graves conséquences négatives pour la santé des parents et l’équilibre familial. Des parents fatigués, dans cette période de transition vers la parentalité, pourront même douter de leur propre capacité à être parents. Rien n’est plus perturbateur pour le sommeil de la mère que les pleurs du nouveau-né et les mères en manque de sommeil vivent parfois les premiers mois de vie de l’enfant comme une course d’endurance. »

Très juste. D’ailleurs, la privation de sommeil est considérée comme un acte de torture. Les scientifiques ont alors décidé de mettre un place une sorte de service d’assistance aux parents désespérés et épuisés : 246 mères primipares bénéficiant de l’assistance d’un commando spécialisé dans l’intervention auprès de mères au bout du rouleau. Figurez-vous que ça n’a pas marché ! Ni la mère, ni le nourrisson n’ont fréquenté Morphée plus longtemps. Aucune amélioration significative ni d’un côté, ni de l’autre. C’est moche. Les nuits pourries semblent être une fatalité. Pas de réponse définitive non plus sur l’éternel débat : faut-il laisser pleurer bébé ?

Finalement, c’est aux parents de se débrouiller tout seul et de trouver ceux qui marchent chez eux. Mais les informer sur cet état de fait, les prévenir des difficultés qu’ils rencontreront, c’est déjà avancer dans la bonne direction non ?

Georges Clooney, futur papa ?

C’est la révolution dans le monde des biberons avec Nestlé qui lance la toute première machine à capsules de lait, BabyNess.

Une capsule, une pression et c’est prêt ! Je l’avoue, le concept est très attirant, surtout si l’on pense au(x) fameux réveil(s) nocturne(s) pour lesquels on voudrait bien que la préparation du biberon soit toujours la plus rapide possible. Il faut juste ne pas se tromper de capsules… si votre machine à café fonctionne sur le même principe !

Blague à part, on s’est tout de même posé quelques questions : A quelle température le biberon est-il préparé ? En quelle quantité ? Quel est le type de lait proposé ? Est-ce que ce système est compatible avec tous les biberons ?

Pour la température, un bouton permet de la régler, de la température ambiante à 40° maximum pour éviter tout risque de brûlure. Côté quantité, la machine reconnait la capsule utilisée, par la lecture d’un code barre inscrit sur cette dernière. Le volume d’eau est alors ajusté automatiquement et assurerait ainsi un biberon parfaitement dosé (ok, ok…). Question lait, BabyNess propose une gamme de lait infantile adapté à l’âge du nourrisson et de l’enfant de 0 à 3 ans. Enfin, un plateau à hauteur variable s’ajuste manuellement à la hauteur du biberon.

Tout cela me semble toujours très attractif… Mis à part son prix de 199€, sans compter les capsules à 1,50€ pièce. Ne l’ayant pas testé, j’attends avec impatience les premiers retours et avis de consommatrices !

Et puis la vraie question, pour moi, est quand même de savoir si le leader du marché de la capsule, Nespresso, ne serait pas en train de nous préparer une surprise de rentrée avec un Georges Clooney méconnaissable en train de pouponner… What else ?

Les mamans qui allaitent prennent la pause : Milk in the city

Si vous allaitez votre petitout, cette information va certainement vous intéresser. La marque Mamanana, celle qui permet aux femmes d’allaiter en beauté, lance un concours photo cet été du 1er août au 30 septembre. Le principe est simple : prendre une photo de vous en train d’allaiter dans la rue, au boulot, en faisant du shopping, dans le métro bref là où vous voulez pourvu que ce soit en ville.

Vous l’envoyez à Mamanana, le jury se réunit et sélectionne les 3 plus belles photos. Les gagnantes se verront offrir une nouvelle garde-robe (enfin une partie!) le tout pour une valeur de 100 à 400 euros. Les résultats seront annoncés lors de la semaine mondiale de l’allaitement en octobre.

Toutes les infos en cliquant ici !

Etes-vous assez papa ?

Tout part d’un dossier sur le maternage proximal qui s’éclipse au profit d’une photo sur l’allaitement prolongé.  On ne pouvait que s’en faire l’écho… Voir une mère allaiter un enfant de trois : faut-il s’en offusquer  ? Est-ce une honte ? Faut-il cacher celles qui font ce choix alors qu’on ne s’étonne plus de voir stars et mannequins poser nue enceinte ? Est-ce desservir l’allaitement que de montrer une mère allaitant son grand enfant ? Tous les jours je vois des Une de journaux qui me choquent mille fois plus que ça… S’il y a une date de péremption pour l’allaitement, il faudrait le faire savoir : jusqu’à quel âge est-il convenable d’allaiter ?

Mais au-delà du débat, allaiter pas allaiter, jusqu’à quel âge, la violence des réactions qu’a déclenché cette photo me choque plus encore. Et autre chose qui m’agace prodigieusement, cette tendance des médias à nous dire comment être une bonne mère me fatigue :

Trop fusionnel -> mauvaise mère, ( et femme)
Pas d’allaitement -> mauvaise mère
Tu travailles -> mauvaise mère
Tu travailles pas -> mauvaise femme
Tu cododotes -> mauvaise mère
Tu as le malheur d’élever la voix contre ton bambin -> mauvaise mère

En résumé, tu es mère, tu es mal barrée… Tout ce qui arrivera à tes enfants, ce sera de ta faute… Un remake du péché originel version maternité.

Bon, et si on nous  lassait élever nos gamins comme on peut/veut ? A moins que quelqu’un ait la preuve qu’une méthode ou une autre conduise inéluctablement au malheur/bonheur de ses enfants (rayer la mention inutile). Et le papa dans tout ça ? C’est le grand absent ! Il n’a pas son mot à dire ? L’éducation des enfants reste donc une affaires de femmes, de mères à qui incombent toutes les fautes, les vilaines !

Et vous ça vous dérange ?

D’autres avis chez Flanie et Ninon ou Serial Mother

Sinon, j’attends l’article « Etes-vous assez papa » ?

Allaitement prolongé = congé maternité prolongé ? (ou l’inverse)

30 mars : journée nationale de l’allaitement. Entre la journée internationale, la grande tétée, je m’y perds un peu… En tout cas, aujourd’hui, c’est la nôtre de journée de l’allaitement. L’occasion idéale de vous parler de ce blog Tendance allaitement qui encourage sans surprise l’allaitement.

Et qui part d’un constat : l’OMS recommande aux femmes d’allaiter leur enfant les six premiers mois de sa vie. Et qui enchaîne sur un deuxième constat : la reprise du travail est souvent synonyme de sevrage, voire de pas d’allaitement du tout pour éviter les galères un sevrage trop précoce…

Il faut bien le reconnaître : même si le code du travail accorde aux salariées la possibilité de poursuivre leur allaitement, c’est loin d’être évident. Tirer son lait dans les toilettes de l’entreprise ou coincée entre deux cartons dans le débarras du fond du couloir entre deux réu ou à la pause… bof…

Alors Tendance allaitement a une idée : et si on prolongeait le congé maternité pour le porter à 26 semaines pour permettre à celles qui le veulent d’allaiter pendant six mois complets ? Et même tarif pour celles qui n’allaitent pas d’ailleurs. Chiche ?

J’en entends certains d’ici : « Oui mais non ça va coûter trop cher et t’es pas au courant mais c’est la crise on ne peut pas se le permettre, le déficit, le triple A, toussa ! » Et ben pas du tout car la bonne idée, c’est de faire une sorte d’avance sur sa retraite. Parce que les enfants ont plus besoin de leurs parents petits que lorsqu’ils ont 35 ans… c’est bien connu (sauf pour le baby sitting des petits enfants…)

L’idée vous plait ? La pétition c’est par … Si vous hésitez, sachez que 5% des bébés de 3 mois bénéficient d’un allaitement exclusif en France, contre 80% a 6 mois dans les pays scandinaves. A l’origine de ce projet un médecin Patrick Deboisse, pédiatre a Marseille, et président de l’association « Autour de l’Enfant » et une digital mum doublée d’une mère sexuellement attirante (MILF) (c’est rassurant, ça existe la preuve!), tout deux passionnés par l’allaitement et convaincus à 200 % de ses bienfaits.

Et vous ?

Des recettes pour bébé au lait maternel

Les mamans qui pratiquent un allaitement long vont adorer ce livre : c’est le premier de recettes de desserts pour bébé au lait maternel.

L’idée est venue à Pauline Steiner lorsqu’elle a commencé à vouloir diversifier l’alimentation de sa fille Célestine. Elle s’est rapidement rendu compte que sa fille supporte mal les desserts lactés. Elle a alors l’idée de lui en préparer avec le bon lait de maman !

Petit à petit, l’idée d’un livre de recettes est née : Les desserts de Célestine, le premier livre de recettes, pour bébé au lait maternel, (Mines de Rien Éditions). Les recettes ont été contrôlées par le lactarium de Marmande et l’Association Allaiter Câlin. Pauline qui est enceinte de son deuxième enfant y propose des recettes équilibrées, avec peu de sucre, qui peuvent aussi être réalisées avec du lait de vache. Drôle d’idée ou super idée ? Vous aussi vous êtes un cordon bleu du lait maternel ?

Alors l’idée vous tente ?

Tout tout sur l’allaitement, c’est ici !

C’est la Semaine internationale de l’allaitement, alors c’est le moment où jamais de visionner la nouvelle émission Paroles de Maman. Si vous voulez tout savoir sur l’allaitement, un petit clic et beaucoup de plaisir à découvrir des bloggeuses de choc !

Allaiter, une question de liberté

 

Marche des bébés, Grande tétée : un dimanche bien chargé !!! Aujourd’hui vous n’allez pas vous ennuyer ! Votre emploi du temps ?

1/ Participer à la Marche des bébés

2/ Participer la Grande tétée près de chez vous. Cette année, le thème « Allaiter et être femme en toute liberté ». Sans doute une réponse de la bergère allaitante à la bergère intellectuelle et féministre…

L’allaitement est évidemment une liberté, de choix, de vie, de femme. C’est un thème qui résonne particulièrement en moi car si je n’avais pas allaité ma fille, je n’aurais jamais pu monter notre projet Walea Club, car c’est en allaitant que je l’ai fait et c’était tellement plus simple de pouvoir prendre ma puce avec moi et de lui donner – discrètement – le sein dans son écharpe dès qu’elle en avait envie.

Au passage je remercie tout ceux qui m’ont fait confiance et qui ont accepté que j’allaite ma fille pendant toutes ces réunions, rencontres, discussions en direct ou en visio-conférence.

Merci donc à tous les membres de l’Incubateur Multimedia Belle de mai, à nos partenaires, à nos avocats, et même à nos banquiers !

L’émission Parole de Mamans fait sa rentrée sur le thème de l’hydratation

Nous savons toutes qu’il est important de boire de l’eau en quantité suffisante pour bien s’hydrater.

Boire de l’eau est essentiel pour préserver sa santé et celle de son bébé pendant la grossesse et l’allaitement. Mais nous avons aussi toutes les mêmes questions : est-ce je que je bois en quantité suffisante ? Est-ce que je bois trop (de l’eau toujours bien sûr) ? Dois-je m’hydrater plus en allaitant ?

Alors j’ai deux bonnes nouvelles pour toutes celles qui se posent ces questions :

- vous trouverez les réponses dans la nouvelle web vidéo de l’émission Paroles de Mamans en partenariat avec Evian Maman

- notre Céline de Walea est invitée en Guest Star pour titiller la spécialiste de l’émission Frédérique Teurnier, sage-femme, avec ses questions pointues !

Vous n’avez plus qu’à vous servir un verre d’eau et cliquer sur lecture, bon visionnage !


Parole de mamans – L'hydratation de la femme… par ParoledeMamans


Et si vous avez encore des questions, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire pour que nous puissions y répondre !

Les dessous chics, c’est ne rien dévoiler du tout

Ma cousine ricaine, vient d’accoucher et, oh drame, elle ne s’était pas rendu compte de la mocheté (oups je l’ai dit) de certains soutien-gorges d’allaitement ! Pas de panique sa cousine frenchie lui a préparé un petit colis avec le best of des soutifs d’allaitement qui non seulement assurent un maintien sans faille mais qui en plus sont beaux !

Avant de vous dévoiler mon top 3, je reviens sur la nécessité de porter un soutien-gorge de qualité lorsque l’on allaite. C’est essentiel ! Pendant la grossesse et l’allaitement votre poitrine augmente en volume mais aussi en poids, il faut donc lui assurer un maintien sans faille. Certaines sages-femmes conseillent même de porter son soutien-gorge pendant la nuit. Vous devez aussi boire suffisamment pour fabriquer votre lait mais aussi pour que votre peau soit bien hydratée. Vous pouvez également appliquer une crème ou une lotion adaptée pour éviter les vergetures. Avant d’allaiter bébé, penser toujours à bien nettoyer l’aréole avec de l’eau minérale que vous essuierez ensuite avec un lange propre.

Les dessous chics d’aujourd’hui permettent d’allaiter sans ne rien dévoiler du tout… Voici mon best of :

Lire la suite »

Découvrez le Walea Club


Cours de gym en ligne pour
Femmes Enceintes et Mamans.
Yoga, Gym douce, Pilates, Bien-être.
Remise en Forme Postnatale, Abdos,
Cardio, Gym avec Bébé...

Inscrivez-vous
pour être en forme et retrouver votre équilibre
SANS Contrainte

AVANT et APRES votre grossesse.

VIVEZ LE SPORT AUTREMENT.

Announcement
VIP Walea
Nouveau ! Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement les e-books Walea : un concentré de bien-être pour les femmes !

E-mail:

Inscription
Désinscription