Articles avec le tag ‘Alimentation équilibrée’

Enceinte (ou pas), faites le plein d’oméga 3 !

A quoi servent les Omega 3, ces acides gras polyinsaturés? A tout ou presque ! Car ils interviennent dans tous nos milliards de cellules et à tous les niveaux : formation, croissance, reproduction. Rien ne leur échappe, tous nos systèmes (cardiovasculaire, cérébral, hormonal etc.) ne peuvent bien fonctionner sans eux.

Chez une femme enceinte, ils sont carrément indispensables : les Omega 3 jouent positivement sur le moral des futures mamans et favorisent le bon développement du bébé. Pas question de faire l’impasse ! Pensez à les ajouter à votre menu.  Voici les 10 aliments les plus riches en oméga-3, à  consommer régulièrement pour faire à coup sûr le plein d’oméga-3 :

Le foie de morue (OK, ça ne fait pas envie, surtout enceinte…)

L’huile de colza

L’huile de lin ou les graines de lin

Les poissons gras : deux à trois par semaine mais éviter les gros prédateurs susceptibles de contenir du mercure

Les fruits à coques : les noix surtout, mais aussi les noisettes, les amandes, les noix de cajou, les pistaches…

Les œufs : préférez ceux des poules élevées en plein air

La viande d’animaux élevés en plein air également

La mâche, pourpier, épinard, cresson, laitue, frisée, cœur de palmier, avocat…

De quoi varier les plaisirs ! Bon appétit !

Santé femme : le rouge vous va si bien

Manger des myrtilles et des fraises diminueraient les risques de crise cardiaque chez les femmes, selon une étude publiée dans la revue Circulation. C’est plutôt une bonne nouvelle et un excellent prétexte pour se gaver de ces  délicieux fruits.

L’étude qui a porté sur 93600 femmes âgées de 25 à 42 ans qui ont noté leurs habitude alimentaires tous les 4 ans pendant 18 ans estime que le risque de crise cardiaque diminue d’un tiers chez les femmes ayant consommé au moins trois portions par semaine de ces fruits pendant 18 ans (!).

« Il est facile d’incorporer des myrtilles et des fraises au régime hebdomadaire des femmes. Ce simple changement alimentaire pourrait avoir un impact significatif sur les efforts de prévention », explique Eric Rimm, professeur à la Harvard School of Public Health de Boston. On connait le slogan « manger des fruits » mais on devrait dire  « manger des fraises » !

A vrai dire, ce sont les flavonoïdes contenus dans ces fruits qui sont les responsables bienfaiteurs. On les retrouve aussi dans le vin (ouf !), les mûres, les aubergines… de quoi varier les plaisirs alimentaires.

Selon l’article de la Dépêche, les fraises et les myrtilles permettent également de limiter le déclin mental des femmes. Autre aliment rouge à ajouter à votre menu : les betteraves qui selon les sportifs confirmés, améliorent les performances sportives. Les betteraves contiennent des nitrates utilisés dans la production d’oxyde nitrique, composant qui favorisent la dilatation des vaisseaux sanguins, facilitant ainsi le transport de l’oxygène aux muscles que vous sollicitez lorsque vous pratiquez une activité sportive.

Autre aliment bénéfique pour la santé si vous voulez ajouter des couleurs à votre assiette et passer un peu au vert selon Plurielles : les asperges, la choucroute (sans les saucisses), le chanvre (si si) et les algues (qui sont bien meilleures au goût que ce qu’on pense).

Graisses, sucres : bon appétit les enfants !

Copyright : Photo Libre

L’UFC-Que Choisir est allé mettre le nez dans les placards de 340 familles. Le résultat ? Pas brillant ! Le petit-déjeuner des enfants est déséquilibré : 55 % de produits trop gras et sucrés le composent. La traditionnelle tartine s’est faite virer au profit des céréales trop sucrées (33% à 40% de sucre). Pour le goûter et les en-cas, c’est encore pire ! La part de produits trop sucrés ou trop gras a augmenté de 51% en 2006 à 64% en 2010.

La faute à qui ? Un peu à nous bien sûr mais aussi à la pub et aux groupes agro-alimentaires qui alimentent nos enfants chéris de réclames pour des produits trop gras et trop sucrés. « 80% des spots de l’industrie alimentaire portent sur des produits trop sucrés ou trop gras » estime l’association de consommateur. Pourtant toute l’industrie agro-alimentaire s’était engagée en 2009 à promouvoir une alimentation saine et équilibrée. Pour l’UFC- Que Choisir, ces bonnes paroles sont un leurre, une vaste farce : « la pression marketing, loin de diminuer, a en fait augmenté » souligne son porte-parole.

Et pas de doutes : la télé influence le comportement alimentaire des enfants. Les enfants les plus exposés à la malbouffe sont aussi ceux qui ingurgitent le plus de pub. L’industrie agro-alimentaire a bien réduit ses spots publicitaires pendant les programmes dédiés aux enfants… pour les reprogrammer à des tranches horaires de grande écoute chez les enfants (8h, 13h, 20h30). En attendant qu’une interdiction de diffuser des pubs pour des produits déséquilibrés à des heures de grande écoute des enfants (souhait de l’UFC-Que Choisir), si on éteignait la télé ?

Découvrez le Walea Club


Cours de gym en ligne pour
Femmes Enceintes et Mamans.
Yoga, Gym douce, Pilates, Bien-être.
Remise en Forme Postnatale, Abdos,
Cardio, Gym avec Bébé...

Inscrivez-vous
pour être en forme et retrouver votre équilibre
SANS Contrainte

AVANT et APRES votre grossesse.

VIVEZ LE SPORT AUTREMENT.

Announcement
VIP Walea
Nouveau ! Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement les e-books Walea : un concentré de bien-être pour les femmes !

E-mail:

Inscription
Désinscription