Combien de temps faut-il méditer pour en ressentir les bénéfices ?

femme enceinte macaron MTBP

 

D’après les recherches successives menées, la méditation est un excellent moyen d’améliorer sa capacité de concentration.

Les études montrent en effet que la pratique de la méditation permet de diminuer un sentiment d’anxiété. Les pensées parasites répétitives diminuent chez les personnes qui pratiquent régulièrement la méditation.

« La pratique de la méditation semble aider les personnes angoissées à détourner leur attention de leurs propres soucis s’ouvrir vers le monde extérieur du moment présent », explique le chercheur Mengran Xu, actuellement en doctorat à Waterloo.

Ce résultat est important car les pensées parasites occupent chaque jour près de la moitié du flux de nos pensées.

Selon Mengran Xu,  «il serait intéressant de voir quels seraient les impacts si la méditation consciente était pratiquée plus largement par des populations anxieuses.»

Il semble que pratiquer 10 min de concentration par jour soit suffisant pour améliorer sa fonction cognitive pendant une journée entière.

Ça vaut le coup de l’inscrire dans sa routine bien-être non ? Et hop, un outil de plus dans notre boite à outils anti-stress et anxiété !

Et la bonne nouvelle, c’est que vous allez bientôt pouvoir retrouver sur Walea Club les séances de méditation de Maël, la fondatrice de Libre comme l’Air. On vous en dit plus très bientôt ;-)

En n’attendant n’oubliez pas nos cours de yoga en ligne : pour ils sont parfaits pour vous déconnecter quelques instants et faire le vide.

La meilleure façon d’endormir bébé…

Endormir son bébé est toujours un challenge ! On les adore ces petits bouts d’amour mais quand on peut se poser quelques minutes, ça fait un bien fou !

Ce papa semble avoir trouvé la solution pour apaiser son bébé. C’est en lui chantant le son OM si important dans la méditation et le yoga que son bébé se calme rapidement. Les puissantes vibrations le calment visiblement.

 

Regardez :

 

Je ne suis pas étonnée. Quand ma fille est née, elle pleurait dès qu’elle n’était pas dans mes bras. Même si son père la prenait. La seule chose qui la calmait était le son grave proche du OM qu’il faisait <3

Vous pouvez vous entraîner à faire ce son pendant votre grossesse aussi. In utero, bébé sentira ces vibrations. Elles lui feront du bien et il s’en souviendra après sa naissance.

Pour cela, retrouvez nos cours de yoga en ligne pour femmes enceintes sur Walea Club : www.walea-club.com.

A très vite ! OM Power !

La galère de tous les parents : endormir bébé !

bebe dort 6

 

Tous les parents le savent et les futurs parents l’apprendront bientôt : élever un enfant est une grande aventure… épuisante !

Endormir un bébé peut vous conduire à toutes les supercheries, les techniques les plus diverses. L’imagination n’a pas de limite quand il s’agit de voler quelques instants de tranquillité et de repos au petit cœur de nos vies.

Et quand on a trouvé ce qui marche… c’est comme attendre un eden ! Et on use et abuse de ce subterfuge, jusqu’à l’intégrer comme un automatisme.

Ma fille ne s’endormait (quelques minutes) que dans mes bras. Je l’ai bercée pendant des heures et des heures. Et je me suis surprise plus d’une fois à me balancer d’un pied sur l’autre dans la queue à la boulangerie, au supermarché… comme un automate alors que je n’avais pas ma fille dans mes bras.

Exactement comme ce papa, endormi, qui continue à bercer son enfant alors que bébé est certainement dans les bras de maman.

 

 

Et vous, ça vous est déjà arrivé ce genre de chose ?

Votre routine Yoga : 14 positions à adopter pour vous étirer comme un chat !

 

etirements-yoga-dos-courbatures

 

 

Mal de dos ? Crampes ? Courbatures ?

Ces 14 positions de yoga vont vous permettre d’étirer tout votre corps en douceur. Vous pouvez les faire autant de fois que vous le voulez, le matin, le soir, entre midi et 14h ou après une séance de sport. Comme vous voulez. Elles vous apporteront une sensation de bien-être immédiat. Et surtout, elles vous éviteront de subir un mal de dos qui s’installe durablement.

C’est une routine à adopter sans hésitation ! C’est testé et approuvé :-)

Un petit bémol toutefois… Si vous avez des pincements en bas du dos, évitez les position 10 ou ne forcez pas quand vous les faites.  Là aussi c’est mon expérience personnelle qui parle ;-)

Vous pouvez retrouver tous nos cours de yoga en ligne sur Walea Club. Et si vous êtes enceintes, suivez nos cours en ligne de yoga grossesse dans le club 9 du Walea Club.

Grossesse : gare au diabète gestationnel !

grossesse-diabete-gestationnel

Ce matin, j’ai reçu la newsletter de la CAF. Et un sujet m’a interpellé tout de suite : le diabète gestationnel ! Le sujet est très complet et bien traité, du coup je me suis dit que ça vous intéresserait certainement.

Surtout si vous êtes en enceintes ou que vous pensez faire un bébé bientôt !

Savez-vous que le diabète gestationnel touche près de 6 % des femmes enceintes ?

Il arrive, chez certaines femmes, l’insuline fabriquée par  le pancréas qui régule la glycémie soit un peu fainéante ! On constate alors une augmentation anormale du taux de sucre dans le sang liée aux changements hormonaux dus à la grossesse.

C’est le diabète gestationnel.

« Le diabète gestationnel ne prévient pas, il n’y a aucun symptôme, explique Françoise Dian, infirmière et éducatrice thérapeutique à l’Hôpital Lariboisière (Paris). En revanche, il existe des facteurs de risque comme le surpoids, les antécédents familiaux, une grossesse après 35 ans ou du diabète gestationnel lors d’une précédente grossesse. »

Si vous vous reconnaissez dans ce portrait, soyez vigilantes car le diabète pendant la grossesse n’est pas sans conséquences sur la santé de la maman et de bébé : risques d’hypertension pendant la grossesse et d’accouchement par césarienne, bébé plus gros. Et un bébé dont le poids est supérieur à quatre kilos peut, lui, souffrir d’hypoglycémie quelques heures après la naissance.

Heureusement, ce n’est pas parce que vous avez eu du diabète pendant votre grossesse que vous en aurez après.

« Quant au risque de développer du diabète après l’accouchement, il est minime. Il s’agit, en réalité, souvent de femmes qui présentaient du diabète avant la grossesse, sans le savoir », précise Françoise Dian.

Un des meilleurs moyens d’éviter le diabète gestationnel est de pratiquer une activité physique régulière pendant sa grossesse et de surveiller son alimentation. Et même si un diabète s’est développé alors que vous êtes enceintes, suivre un régime équilibré et faire du sport pendant la grossesse vous permettra de le réguler.
Il faut éviter les produits sucrés : boissons, confiseries, gâteaux, pâtisseries, bonbons, pâtes à tartiner, miels, confitures…  Au passage, votre balance vous dira merci ! Et ne mangez pas plus de trois fruits par jour.
Françoise Dian conseille « de fractionner les repas – c’est-à-dire de prendre trois repas par jour et trois en-cas deux heures après – pour éviter des pics importants de glycémie. Par ailleurs, l’activité physique est importante. Il ne s’agit pas de faire un marathon, mais par exemple marcher tous les jours, aller à la piscine ».

Nous vous conseillons de suivre les recettes diététiques pour les femmes enceintes (cliquez ici pour accéder gratuitement à notre livre de recettes pour femmes enceintes) préparées par notre diététicienne Nelly Lellu et de faire de la gym, du yoga ou du pilates pour les femmes enceintes avec les cours forme et bien-être en ligne du Walea Club.

Certains hôpitaux proposent également des consultations spécialisées : utilisation du lecteur de glycémie, consignes alimentaires… Parlez-en à votre gynécologue ou votre sage-femme !

Ces liens pourront aussi vous être utiles :

- « Ma grossesse avec un diabète gestationnel » sur le site de la fédération française des diabétiques

« Le diabète gestationnel » sur le site de la fédération française des diabétiques

Le dossier « Pour tout comprendre sur le diabète gestationnel » sur le site diabete.fr

- ou encore ce site Femmes diabétiques qui s’adresse davantage aux femmes diabétique avant, pendant et après la grossesse.

Grossesse : attention à la prise de poids !

enceinte que manger

 

Vous vous dites certainement que s’il y a une période dans votre vie pendant laquelle vous pouvez grossir sans culpabiliser, c’est bien pendant votre grossesse.

C’est vrai. Mais veillez quand même à ne pas prendre trop de poids. Une prise de poids trop importante pendant la grossesse peut avoir des conséquences négatives sur le long terme pour la santé de la maman mais aussi de son bébé.

Ainsi les bébés des mamans qui ont pris trop de kilos enceintes ont plus de risques de devenir obèse ou en surpoids.

“Prendre trop ou pas assez de poids peut affecter à long terme les mécanismes qui contrôlent la régulation de l’équilibre énergétique et du métabolisme, tels que l’appétit et la dépense d’énergie“, ajoute Sneha Sridhar, auteur principal d’une étude américaine.

Une étude parue dans la revue médicale PLoS ONE conclut que 55 % des 1000 femmes  qui ont participé à l’enquête ont pris plus de poids que ce qui est recommandé.

Et les femmes qui étaient en surpoids ou obèses avant la grossesse risquent de prendre 3 fois plus de poids que les femmes qui avaient un IMC normal avant la grossesse.

« Les médecins doivent considérer l’IMC avant la grossesse, en particulier chez les mères les plus jeunes, comme un facteur prédicteur puissant de prise de poids excessive pendant la grossesse et d’obésité plus tard dans la vie », conclut Tammy Chang, professeur adjoint au Département de médecine familiale du Michigan et auteur de l’étude.

Pour les unes comme pour les autres, il est important de bien gérer sa prise de poids enceinte, surtout au début de sa grossesse.

En général, la prise de poids recommandé est de 11 à 15 kg quand on a un IMC normal avant sa grossesse. Et croyez-moi, on y arrive vite !

Pour vous aider à tenir vos objectifs, n’oubliez pas que nous sommes là pour vous aider avec nos cours de gym en ligne pour rester en forme pendant sa grossesse et notre carnet de recettes diététiques adaptées aux femmes enceintes.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe pendant la grossesse :-)

couple-grossesse

 

La grossesse était-elle vraiment la meilleure période pour devenir une déesse du sexe ?

Ah… Le sexe et la grossesse… on pourrait en parler des heures, écrire des livres entiers sur le débat. Ou pas !

Certaines vous diront que leurs neuf mois de grossesse ont été plus torrides qu’un été au Sahara, qu’elles ont redécouvert leur corps et se sont initiées à de nouveaux jeux coquins et sensuels.

D’autres au contraire que la température sous la couette était proche de celle du Pôle Nord un jour de blizzard.

Bref… si on ne peut faire de généralités en ce domaine, on peut quand même dire que tant qu’il y a de l’amour, il y a de l’espoir.

C’est finalement la leçon que retient une maman bloggeuse enceinte, Mel Watt, plus connue sous son pseudo : « The Modern Mumma ».

Cette Anglaise enceinte de son 4ème enfant s’était juré d’avoir une sexualité épanouie pendant sa grossesse.  Le 3 avril dernier, elle nous révèle SA vérité :

C’est drôle, réaliste, touchant et c’est surtout une belle déclaration d’amour.

Je vous laisse lire la traduction publiée par Sandra Lorenzo sur le Huffington Post, après la publication du poste de Mel Watt dans plusieurs médias anglais.

Je suis sûre que ça va vous parler !

A découvrir dans la version originale ici :

grossesse-sexualité

Copyright : Mel Watt

« L’intimité quand on est enceinte – arrêtons de nous voiler la face sur le sexe pendant la grossesse.

Vous savez, certaines femmes s’épanouissent quand elles attendent un enfant. Elles aiment recevoir un peu d’amour de leur homme, et puis il y a les femmes comme moi.

Nous essayons. Je crois vraiment que nous essayons.

Je sais comment j’en suis arrivée là et je me suis promis à moi-même que pour cette grossesse, ce serait différent.

J’allais accueillir cette grossesse, j’avais dit.

J’allais m’épanouir, j’avais dit

J’allais aimer mon mari tellement plus, j’avais dit.

J’allais devenir la plus grande déesse du sexe pendant ma grossesse, j’avais dit.

Mais, me voilà.

Une baleine échouée.

Transpirante.

Portant une protection – et pas parce que j’étais « mouillée » de cette façon.

J’ai une plaque sur mon ventre parce que ma peau n’est pas assez élastique.

Mes seins sont des armes qui pourraient assommer n’importe qui.

Je suis essoufflée.

Mon dernier rasage ressemblait plutôt à un jeu de contorsion.

J’ai à l’intérieur de moi 10 doigts, 10 orteils et une panoplie de parties du corps qui veulent sortir.

Et il est toujours en train de me dire que je suis belle et sexy. Mais qu’est-ce qui ne va pas chez lui? J’ai touché le fond. Je suis dégoulinante, je pue, je ronchonne, je suis poilue et je reconnais que j’ai plus de sueur sous mes tétés qu’il en aura jamais entre ses boules pendant les plus chaudes journées estivales.

Et pourtant il a toujours envie de moi. Peut-être qu’il est du genre à aimer ce type de situations? Ou peut-être qu’il est simplement le compagnon incroyable, attentionné et terriblement menteur d’une épouse enceinte et émotionnellement instable. Dans tous les cas, je le garde ».

L’amour est peut-être aveugle et tant mieux ! Finalement, c’est juste une belle histoire d’amour :-)

 

 

Grossesse : prévenir le diabète gestationnel avec des probiotiques.

femme-enceinte-diabete-gestationnel

 

Le diabète gestationnel concerne entre 2 à 6 % des Françaises et 10 % des femmes aux États-Unis. Il ne s’agit pas problème bénin pour une femme enceinte puisqu’il entraine des risques pour la mère et de bébé notamment concernant le poids et la croissance excessifs. Bien souvent il implique une naissance par césarienne.

Cette maladie se caractérise par un excès de sucre dans le sang dû à une intolérance aux glucides, c’est-à-dire un trouble de la régulation du glucose (glycémie).

Mais une nouvelle étude pourrait permettre de limiter le développement du diabète gestationnel. Selon une étude néozélandais publiée dans le British Journal of Nutrition, la prise de probiotiques pendant la grossesse diminuerait le risque de voir se développer un diabète gestationnel chez 2/3 des femmes,

Les chercheurs de l’université d’Otago et de Wellington en Nouvelle-Zélande ont étudié les effets d’un probiotique utilisé pour faire des produits laitiers fermentés comme le yaourt sur la grossesse : le lactobacillus rhamnosus HN001.

Résultat : 6,5 % des femmes qui ont pris le placebo ont développé un diabète gestationnel, alors que seules 2,1 % des femmes enceintes qui ont pris le probiotique. Ça fait quand même 68 % de femmes en moins.

« Nous avons constaté que les effets protecteurs étaient plus importants chez les femmes enceintes les plus âgées et chez celles qui ont déjà fait du diabète gestationnel », explique le Dr Crane.

De plus le probiotique influencerait le taux de glucose des femmes enceintes, en l’abaissant de manière significative.

C’est plutôt une bonne nouvelle pour toutes les futures mamans à risques, et les autres, même si des études doivent être encore menées.

On trouve ces probiotiques dans les yaourts, le lait fermenté, le kéfir, les olives, la choucroute…

Et n’oubliez pas que le meilleur moyen de prévenir le diabète gestationnel est de pratiquer une activité physique pendant la grossesse.

Gym avec bébé : le pont d’Avignon

gainage fessiers

 

Pas toujours facile de faire de la gym (ou tout autre sport) quand on a un bébé ! Et pourtant dès qu’il sait marcher à quatre pattes, bébé adore bouger et jouer. Et si vous en profitiez pour faire quelques exercices avec lui ?

On vous propose de faire le pont avec lui. C’est un exercice idéal pour tonifier les fessiers et les abdos. En appui sur vos bras ou vos avant-bras, selon votre niveau, pliez les jambes, les fesses sont au sol. En poussant dans les fesses (et non dans le dos) soulevez les fesses du sol. Puis reposez-les au sol plusieurs fois d’affilée.

Serrez bien les fesses et le ventre sans cet exercice. Ne montez pas les fessiers trop haut pour ne pas vous faire mal au dos.

Votre bébé pourra passer en rampant ou à 4 pattes sous le petit pont que vous avez créé.

Bon courage !

Retrouvez les exercices de remise en forme postnatale et de gym avec bébé sur Walea Club.

Grossesse au bureau : 7 astuces simples pour soulager les douleurs

grossesse-et-travail-soulager-douleurs

 

Passer ses journées assise devant un ordinateur, ce n’est bon pour personne. Mais c’est encore pire quand on est enceinte. A partir du 5ème mois de grossesse, la poitrine s’alourdit, le ventre pèse davantage, la circulation sanguine se fait moins bien et le dos souffre.

Et plus la grossesse avance et plus les désagréments liés à une position statique augmenteront.

Heureusement, il y a quelques astuces simples à adopter pour soulager ces douleurs de grossesse.

1. Investissez dans un marche-pieds

Il permet de remonter légèrement les genoux au-dessus des hanches. La courbe du dos s’arrondit et le dos est mieux positionné pour s’appuyer sur une chaise. Le ventre ne le tire pas vers l’avant et la cambrure est soulagée. Dans tous les cas, évitez de croisez les jambes.

2. Choisissez une galette

Si le marche-pieds ne vous convient pas, préférez une galette. C’est un petit coussin plat légèrement incliné sur lequel on s’assied. Il permet aussi de soulager la cambrure du dos.

3. Le quatre pattes

On en convient, il est délicat de se mettre à 4 pattes au bureau pour faire l’exercice du dos rond et du dos creusé comme un chat qui s’étire. Alors on s’adapte. Posez vos avant-bras sur le bureau. Reculez  Si votre chaise pivote, faites de légères rotations pour détendre le bassin. A pratiquer sans modération !

4. Le ballon

Vous pouvez aussi demander à votre boss si vous pouvez travailler assise sur un swiss ball. Vous pourrez alors effectuer de tout petits mouvements du bassin, ce qui va vous apporter un soulagement immédiat et évitera les maux de dos importants sur le moyen terme. Votre position sera aussi meilleure.

5. La balle

Prenez une balle de tennis. Placez-vous dos à un mur. Coincez la balle au niveau des reins. Avancez vos pieds pour que le contact de votre dos avec la balle soit fort. Effectuez de petits mouvements avec le bassin pour masser les reins. Un pur bonheur !

6. Le dos rond

Assise droite sur votre chaise, posez les mains de chaque côté des fesses. Puis poussez sur les mains pour mettre la poitrine en avant pour creuser votre dos entre les omoplates, sans cambrer le bas du dos. Relâchez et arrondissez le dos en tendant les bras et en joignant les mains. Vous pouvez aussi joindre les mains dans le dos en gardant les bras tendus. C’est excellent pour détendre les épaules et le haut du dos.

7. Levez-vous le plus souvent possible

Un des moyens le plus simple pour soulager les douleurs dorsales est de bouger régulièrement. Dès que vous en avez l’occasion, levez-vous et faites quelques pas. Voyez avec votre responsable si vous pouvez alterner entre une position assise et une position debout. Il existe des postes de travail pour ordinateurs qui permettent de travailler debout. C’est un bon investissement car alterner les positions assises et debout devant l’ordinateur est recommandé même quand on n’est pas enceinte !

 

 

 

 

 

 

Découvrez le Walea Club


Cours de gym en ligne pour
Femmes Enceintes et Mamans.
Yoga, Gym douce, Pilates, Bien-être.
Remise en Forme Postnatale, Abdos,
Cardio, Gym avec Bébé...

Inscrivez-vous
pour être en forme et retrouver votre équilibre
SANS Contrainte

AVANT et APRES votre grossesse.

VIVEZ LE SPORT AUTREMENT.

Announcement
VIP Walea
Nouveau ! Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement les e-books Walea : un concentré de bien-être pour les femmes !

E-mail:

Inscription
Désinscription