Archive pour la catégorie ‘Lifestyle’

La galère de tous les parents : endormir bébé !

bebe dort 6

 

Tous les parents le savent et les futurs parents l’apprendront bientôt : élever un enfant est une grande aventure… épuisante !

Endormir un bébé peut vous conduire à toutes les supercheries, les techniques les plus diverses. L’imagination n’a pas de limite quand il s’agit de voler quelques instants de tranquillité et de repos au petit cœur de nos vies.

Et quand on a trouvé ce qui marche… c’est comme attendre un eden ! Et on use et abuse de ce subterfuge, jusqu’à l’intégrer comme un automatisme.

Ma fille ne s’endormait (quelques minutes) que dans mes bras. Je l’ai bercée pendant des heures et des heures. Et je me suis surprise plus d’une fois à me balancer d’un pied sur l’autre dans la queue à la boulangerie, au supermarché… comme un automate alors que je n’avais pas ma fille dans mes bras.

Exactement comme ce papa, endormi, qui continue à bercer son enfant alors que bébé est certainement dans les bras de maman.

 

 

Et vous, ça vous est déjà arrivé ce genre de chose ?

Avec Einaï, découvrez le bonheur au travail : ou comment être happy at work !

enai

Connaissez-vous Einaï ? Enaï veut dire « être » en grec.

Einaï vous apporte du bien-être jusque dans votre bureau : techniques de relaxation, bien-être, soins de beauté, coaching… Son credo : happy at work ! Parce que, oui, bien-être et travail ne sont pas irréconciliables !

C’est un super service adapté aux femmes qui travaillent et qui ont peu de temps à se consacrer. C’est vraiment un concept qu’on adore chez Walea parce qu’il permet aux femmes de prendre soin d’elles facilement. Un peu comme Walea ! C’est la même philosophie.

Avec Einaï, vous retrouvez une énergie positive et le plaisir d’aller au travail.

Einaï a été fondé par une très belle personne : Sarah Macheboeuf, adepte des massages et du Feldenkrais. Elle propose aujourd’hui une autre vision du travail, un vision qui replace l’individu au centre de l’entreprise.

Et aujourd’hui Einaï a besoin de vous ! Pas grand-chose, juste quelques clics pour l’aider à remporter un concours. Il suffit de suivre ce lien et d’accorder votre voix à ce concept qui fait du bien.

Merci !

La grossesse : que du bonheur… ou presque !

maternite-grossesse-bonheur-BD-celine-charles

 

La maternité et la grossesse sont des sources inépuisables d’inspiration.

Elle a en tout cas inspiré Céline Charlès. Cette jeune femme, vous la connaissez peut-être déjà. Elle est l’auteur du blog à succès Kopines. C’est un blog à BD comme elle l’écrit dans lequel elle parle de sa grossesse et de sa vie de maman. On s’y retrouve toutes !

Son univers girly, drôle et réaliste a séduit beaucoup beaucoup de lectrices (et sans doutes quelques lecteurs ;-)) Ses dessins font le tour du web.

Elle a fini par créer un album BD virtuel de 160 pages sur la grossesse. Son nom « Que du bonheur ! (ou presque…) ». Hilarant !

Ses dessins et ses traits d’humour sonnent parfaitement justes pour toutes les mamans. Normal car c’est sa 1ere grossesse qu’elle évoque aujourd’hui d’un trait léger. On n’a aimé et on vous le conseille :-)

Cette bloggeuse dessinatrice a aujourd’hui 2 enfants et elle n’a pas fini de nous faire rire !

Grossesse : comment ne pas prendre trop de poids enceinte ?

enceinte que manger

 

Raphael Gruman est diététicien nutritionniste. Depuis 7 ans, il exerce en libéral entre Paris et la Normandie.

Sa spécialité, c’est la perte de poids, que ses patients connaissent un début d’obésité ou souhaitent tout simplement avoir une silhouette plus fine.

Dans tous les cas, Raphael Gruman propose un rééquilibrage alimentaire pour ses patients.

Proposer un suivi diététique aux femmes enceintes s’est naturellement imposé à lui lorsque ses amies enceintes sont venues le voir pour lui demander conseil.

Raphaël Gruman se forme pour mieux comprendre la prise de poids pendant la grossesse.

La prise en charge diététique ne peut être qu’individuelle et personnalisée : elle dépend notamment de l’appétit de chacune, de la présence de nausées ou pas… Mais dans tous les cas, un principe s’impose : aucune restriction alimentaire en termes de choix.

Pour lui, le secret réside dans une maîtrise de sa prise de poids les 3 premiers mois de la grossesse. Si la future maman parvient à limiter sa prise de poids au début de sa grossesse, elle aura plus de marge de manœuvre lors du dernier trimestre.

C’est pourquoi Raphaël Gruman propose souvent de fractionner les repas pour mieux les équilibrer. Il conseille également un apport en protéines à chaque repas, y compris au petit déjeuner : ça peut se traduire par un morceau de fromage, une tranche de jambon, un laitage accompagné d’un fruit, quelques oléagineux.

« Je prends la patiente dans sa globalité explique Raphaël Gruman, stress, activité physique, transit, sommeil… et je propose des conseils et des exercices. Je conseille aussi de la phytothérapie en complémentant alimentaire ».

Si les femmes enceintes prennent trop de poids, c’est bébé qui risque d’en pâtir. Son équilibre et son développement seront perturbés. De même si la maman développe un diabète gestationnel, bébé risque de naître beaucoup plus gros.

Et puis évidemment tous ces kilos seront  d’autant plus difficiles à perdre après l’accouchement.

Bref, éviter de prendre trop de poids enceinte, c’est la clef pour être en bonne santé pendant sa grossesse. Mais c’est aussi essentiel pour que bébé soit lui aussi en pleine forme.

Evidemment, moins on prend de kilos pendant la grossesse, et plus il est facile de retrouver rapidement la ligne.

Car si on entend souvent dire que l’allaitement aide à perdre du poids, ce n’est pas toujours le cas.

Du coup, un suivi diététique et la pratique d’une activité physique régulière et adaptée pendant la grossesse prennent tout leur sens.

Heureusement, selon notre spécialiste les femmes enceintes sont de plus en plus conscientes de la nécessite d’adopter une alimentation équilibrée pendant leur grossesse.

 

Bien-être : Lutter contre le blues hivernal grâce à la sophrologie.

 

sophrologie-blues-hiver-walea

 

On ne peut plus le nier, après un agréable été indien, l’hiver est rude… Heureusement, Laurène Clavier, sophrologue et coach sportif, nous donne quelques conseils pour retrouver l’énergie en nous.

Manque de lumière dû au changement d’heure, grisaille, humidité, chute des températures peuvent parfois avoir raison de notre dynamisme et de notre bonne humeur. A cette période, il n’est pas rare de ressentir un manque d’enthousiasme, de motivation mais aussi de la fatigue… Ne vous inquiétez pas, tout ça est normal et ça se gère !

Avec un soupçon de bonne volonté et grâce à des exercices de respiration, de détente musculaire et de visualisation, la sophrologie peut vous aider à retrouver tonus et vitalité.

 

Relancer l’énergie corporelle à l’aide de la relaxation dynamique

  • Installez-vous confortablement en position debout : les pieds parallèles, écartés à la largeur du bassin, les genoux souples, les bras le long du corps ;
  • Fermez les yeux ;
  • Prenez conscience de l’ancrage de vos pieds au sol et respirez tranquillement ;

 

  • Inspirez profondément par le nez et soulevez les bras pour les étirer vers le ciel, comme si vous vouliez toucher le plafond ;

 

  •  Bloquez votre respiration, entrelacez vos doigts, paumes vers le haut, étirez-vous au maximum et évoquez mentalement le mot « ENERGIE » ou l’affirmation « JE SUIS PLEINE D’ENEREGIE » ;

 

  • Expirez doucement par la bouche, comme si vous souffliez au travers d’une paille, relâchez vos bras.

 

Réalisez cet  exercice chaque jour, le matin au réveil, trois fois d’affilés en respectant un temps de pause entre chaque répétitions pour savourer les messages positifs.

Vous apprécierez une réelle sensation de régénération, d’allongement de l’axe vertébral et l’évocation du mot « ENERGIE » décuple votre force intérieure.

 

Se remémorer un souvenir lumineux

  • Installez-vous confortablement en position assise, fermez les yeux et faites la liste des différents points d’appui de votre corps, de la tête aux pieds ;
  • Ecoutez pendant quelques instants votre respiration calme, fluide et profonde ;
  • Laissez venir à votre esprit un souvenir symbolisant pour vous la lumière, l’énergie… un souvenir de vacances par exemple ;
  • Visualisez une image précise :
    • Imprégnez-vous des couleurs et de la luminosité de cette image ;
    • Respirez à plein poumons les odeurs que vous rappellent cette image ;
    • Captez tous les détails de cette image qui vous donnent du pep’s, de l’énergie ;
    • Profitez quelques instants de toutes les sensations agréables qui vous arrivent.

 

Répétez la visualisation au moins trois fois par semaine, dans un endroit calme et sans sollicitations.

En quelques séances, vous vous sentirez de meilleure humeur, prête à affronter les mois à venir avec le sourire et l’énergie !

La face sombre du congé maternité en BD !

463840-la-maternite-des-vacances-l-illustrat-622x0-2

Le côté sombre du congé maternité… vous connaissez ?

Sans doute ! Ses angoisses, ses doutes, sa solitude parfois et… ses nuits sans sommeil, ses réveils nocturnes.

Le congé maternité, c’est tout sauf le Club Med. Et les personnes qui n’ont pas eu d’enfants ont parfois tendance à confondre les deux.

Des vacances, le congé mat, vraiment ???? Avec une belle touche d’humour (et pas mal de réflexion aussi), Emma, illustratrice croque le congé maternité.

Devenue maman il y a 5 ans, ingénieure informatique, elle rappelle ce qu’est la vraie vie des jeunes parents. Tout en nous faisant rire, elle nous rappelle ce qu’est la vérité toute crue :-) Et on adore !

Mais, au-delà du trait d’humour, elle souligne à juste titre aussi que ça ne se passe pas comme ça partout. Dans certains pays (genre la Suède…), le congé maternité est mieux accompagné et offre aux parents des solutions pour vivre l’arrivée de bébé avec plus de sérénité.

Découvrez tous ses dessins sur son blog : ça vaut le coup ! Vous allez rire et peut-être même verser une p’tite larme…

Votre corps après la grossesse : le message plein d’espoir d’une maman qui fait le buzz

corps-femme-apres-accouchement-vergeture

Vous venez d’accoucher, vous avez dans vos bras un merveilleux bébé et vous êtes censée être la personne la plus heureuse au monde.

Oui mais voilà, tout n’est pas si rose au pays de la guimauve…  car il y a un hic. Un gros même. Qui vous fait voir la vie en gris. Cet intrus indésirable dans votre bonheur, c’est votre corps. Oui rien que ça.

Car depuis que bébé est né, vous ne le reconnaissez plus. Il ne vous appartient plus. Il a changé. Des kilos en plus bien sûr, mais aussi ces maudites vergetures qui lacèrent votre ventre, vos cuisses et vos hanches.

Certes, vous êtes en bonne santé et bébé aussi. Mais vous avez quand même cette boule au ventre quand vous croisez votre reflet dans le miroir. Quelques larmes qui montent aussi… Vous ne voulez pas de ce corps abîmé. Vous voulez votre corps d’avant grossesse. Est-ce trop futile ? Inutile ?

Dites-vous bien que vous n’êtes pas la seule. Des millions de femmes ressentent la même chose que vous. Et une en particulier l’a fait savoir. Alexandra Kilmurray, maman de deux petits garçons de 18 et 5 mois, en Floride a posté une photo d’elle, en top court, de son ventre après sa grossesse, allongée à côté de son bébé.

Et ce qu’on remarque tout de suite, bien sûr, ce sont les vergetures sur son ventre et sa peau flasque. Pourquoi cette photo ? Voilà sa réponse :

« Eh bien, je sais que beaucoup d’entre vous pensent probablement « pourquoi a-t-elle posté cette image ? », mais, il m’a fallu 18 mois pour en arriver ici, 18 mois pour ne pas pleurer quand je me regarde dans le miroir, 18 mois pour enfin me sentir belle dans mon propre corps ! Personne ne vous avertit sur les côtés sombres de la maternité et de la grossesse. Personne ne vous dit combien vous changerez physiquement et mentalement une fois devenue une mère.18 mois après mon premier fils et 5 mois après mon deuxième fils, je sens que je peux enfin voir la lumière et je me sens vraiment superbe. Félicitations à vous les mamans qui luttent contre la dépression post-grossesse et se lèvent tous les jours pour leurs enfants ! Félicitations à vous les mamans qui pleurent encore les marques sur votre peau suite à l’accouchement de vos bébés ! Dites-vous que les choses vont aller mieux ! ».

C’est donc un beau message plein de compassion, d’empathie et surtout d’espoir pour toutes celles d’entre nous qui luttent contre la dépression post partum, et ont du mal à accepter leur nouveau corps.

Un beau message pour rebooster sa confiance et son morale !

3 excellentes raisons de faire du sport avec Walea Club en hiver

cours-gym-ligne-tonification-walea

 

Les températures baissent ? Il fait un froid de canard ? Il gèle ? Il neige ? Il pleut ? Il y du vent ?

Ce n’est pas une raison pour zapper votre séance de sport ! Pourquoi ? Tout simplement parce que quand il fait froid dehors pour votre cours de gym habituel, chez vous il fait chaud.

Et avec Walea, vous pouvez pratiquer votre cours de gym en ligne, confortablement installée chez vous ! Pratique non ?

Voici 3 bonnes raisons de pratiquer votre séance de gym quotidienne avec Walea

Vous n’avez pas besoin de sortir affronter le vent et les températures glaciales.

Vous n’avez pas besoin de prendre votre voiture : inutile de dégivrer le pare-brise ou de rouler sur des routes glissantes.

Vous vous connectez quand vous voulez, confortablement installée, pour votre cours en ligne de sport à domicile.

C’est quand même plus facile de faire du sport tous les jours dans ces conditions, vous ne trouvez pas ?

Voilà, vous n’avez aucune excuse pour ne pas vous y mettre dès maintenant. Pour un cours en ligne de yoga, de remise en forme postnatale, d’abdo-fessiers, de tonification des bras et des cuisses, pour votre circuit cardio pour perdre un peu de poids…

il suffit de chausser vos baskets et de nous retrouver sur Walea Club ! Et vous pouvez même profiter des soldes pour vous acheter une belle paire de baskets neuves ;-)

On vous attend :-)

video-gym-ligne-tonification-walea

Pollution de l’air : comment réagir quand on est enceinte ou qu’on a un bébé ?

grossesse-pollution_air

J’imagine qu’en tant que femme enceinte, ou jeune maman, la pollution de l’air qui nous accable actuellement vous inquiète tout particulièrement.

Vous vous demandez comment réagir pour vous protéger et bien sûr protéger votre bébé. Que faut-il mettre en place pour ne pas mettre en danger la santé de vos enfants ?

La plupart du temps, lorsqu’on doit supporter des pics de pollution, on entend dire qu’il ne faut pas sortir. Mais rester à la maison est-il toujours la meilleure chose à faire ? Surtout quand on apprend que nos intérieurs peuvent être 5 à 10 fois plus pollués que l’extérieur…

J’ai reçu ce matin un communiqué de presse présentant TEQOYA.  

Cette entreprise propose des purificateurs d’air sans ozone et sans recharge : 2 purificateurs d’air pour la maison  et un pour la voiture qui diffusent une très grande quantité d’ions négatifs. Ce sont eux qui agissent pour dépolluer naturellement l’air. Ils permettent de purifier l’air intérieur en continu et en silence.

Je n’ai pas testé cette solution, donc, je ne peux pas vous en dire beaucoup plus. Par contre, 3 questions ont été posées au fondateur de cette entreprise sur le thème de la pollution intérieure et extérieure.

Les réponses de cet expert de l’air sont intéressantes et je vous les transmets en espérant vous aider un peu, dans cette quête d’air pur…

Comment réagir en cas de pic de pollution ?

On entend beaucoup de choses : ne pas faire de sport à l’extérieur, éviter de sortir les enfants… On oublie souvent que rester cloîtrer à l’intérieur peut être pire ! L’air intérieur est souvent trop peu renouvelé, le CO2 et l’humidité s’y accumulent si on n’aère pas. Il est donc important de continuer d’aérer, par exemple en ouvrant les fenêtres deux fois par jour. En essayant d’éviter les périodes de la journée les plus polluées à l’extérieur. Il y a de très bonnes applications pour suivre la « météo » de la qualité de l’air, comme celles d’AirVisual et de Plume Labs.

Pourquoi l’air intérieur est-il plus pollué ?

Les maisons, bureaux, appartements, voitures ne sont pas hermétiques à l’extérieur : on retrouve donc tous les polluants « extérieurs » issus de l’industrie, des gaz d’échappement, etc. À cela s’ajoute d’autres polluants : moisissures, acariens, des gaz chimiques issus des meubles, peintures, produits ménagers…

Quelles sont les solutions ?

Les chiffres sont clairs : on retrouve à l’intérieur environ 30% de la pollution extérieure.

Le premier conseil est d’aérer régulièrement : deux fois par jour, 20 minutes minimum ; même en hiver et en épisode de pollution ; de préférence le matin avant 9h et le soir après 20h, lorsque les polluants sont moins présents à l’extérieur. Ensuite, il faut limiter les risques de condensation dans le logement pour éviter les moisissures. Enfin, un purificateur d’air adapté protège au quotidien et on remarque chez certains asthmatiques de véritables améliorations. Attention à ne pas choisir des systèmes trop « simples » qui ne font que filtrer l’air, sans réellement lutter contre les particules fines. Attention également aux ioniseurs qui rejettent souvent des gaz dangereux ! Il est indispensable de se renseigner sur l’innocuité et l’efficacité de ces appareils.

J’imagine qu’en tant que future maman, ou jeune maman, la pollution de l’air qui nous accable actuellement vous inquiète tout particulièrement.

Vous vous demandez comment réagir pour vous protéger et bien sûr protéger votre bébé. Que faut-il mettre en place pour ne pas mettre en danger la santé de vos enfants ?

La plupart du temps, lorsqu’on doit supporter des pics de pollution, on entend dire qu’il ne faut pas sortir. Mais rester à la maison est-il toujours la meilleure chose à faire ? Surtout quand on apprend que nos intérieurs peuvent être 5 à 10 fois plus pollués que l’extérieur…

J’ai reçu ce matin un communiqué de presse présentant TEQOYA.

Cette entreprise propose des purificateurs d’air sans ozone et sans recharge : 2 purificateurs d’air pour la maison  et un pour la voiture qui diffusent une très grande quantité d’ions négatifs. Ce sont eux qui agissent pour dépolluer naturellement l’air. Ils permettent de purifier l’air intérieur en continu et en silence.

Je n’ai pas testé cette solution, donc, je ne peux pas vous en dire beaucoup plus. Par contre, 3 questions ont été posées au fondateur de cette entreprise sur le thème de la pollution intérieure et extérieure.

Les réponses de cet expert de l’air sont intéressantes et je vous les transmets en espérant vous aider un peu, dans cette quête d’air pur…

Comment réagir en cas de pic de pollution ?

On entend beaucoup de choses : ne pas faire de sport à l’extérieur, éviter de sortir les enfants… On oublie souvent que rester cloîtrer à l’intérieur peut être pire ! L’air intérieur est souvent trop peu renouvelé, le CO2 et l’humidité s’y accumulent si on n’aère pas. Il est donc important de continuer d’aérer, par exemple en ouvrant les fenêtres deux fois par jour. En essayant d’éviter les périodes de la journée les plus polluées à l’extérieur. Il y a de très bonnes applications pour suivre la « météo » de la qualité de l’air, comme celles d’AirVisual et de Plume Labs.

Pourquoi l’air intérieur est-il plus pollué ?

Les maisons, bureaux, appartements, voitures ne sont pas hermétiques à l’extérieur : on retrouve donc tous les polluants « extérieurs » issus de l’industrie, des gaz d’échappement, etc. À cela s’ajoute d’autres polluants : moisissures, acariens, des gaz chimiques issus des meubles, peintures, produits ménagers…

Quelles sont les solutions ?

Les chiffres sont clairs : on retrouve à l’intérieur environ 30% de la pollution extérieure.

Le premier conseil est d’aérer régulièrement : deux fois par jour, 20 minutes minimum ; même en hiver et en épisode de pollution ; de préférence le matin avant 9h et le soir après 20h, lorsque les polluants sont moins présents à l’extérieur. Ensuite, il faut limiter les risques de condensation dans le logement pour éviter les moisissures. Enfin, un purificateur d’air adapté protège au quotidien et on remarque chez certains asthmatiques de véritables améliorations. Attention à ne pas choisir des systèmes trop « simples » qui ne font que filtrer l’air, sans réellement lutter contre les particules fines. Attention également aux ioniseurs qui rejettent souvent des gaz dangereux ! Il est indispensable de se renseigner sur l’innocuité et l’efficacité de ces appareils.

Voilà, vous en savez un peu plus sur les réflexes à adopter en cas de pollution.

#Efluent5 : notre ambassadrice Walea est dans la place !

logo-malyslon

 

On est bien triste chez Walea de ne pas être avec vous au #efluent5, organisé avec talent par Leslie Sawicka et toute son équipe.

Mais nous avons le grand plaisir de vous faire savoir que nous serons représentés sur place par une super ambassadrice.

C’est avec fierté que nous vous présentons  notre ambassadrice VIP : Julie qui sera nos yeux et nos oreilles sur place. Elle va tout nous raconter !

La vie est faite de rencontres et d’opportunités et nous avons saisi celle qui se présentait avec Julie.

Julie est l’auteure du blog Malyslon Le Blog  et du compte Facebook du même nom. Vous ne la connaissez peut-être pas encore mais vous devriez.

Nous avons craqué pour son univers doux et sensible, son sens de l’esthétique et des mots qui nous touche, tout comme sa pudeur et sa franchise.

Julie n’est pas une super star du web mais c’est  une jeune maman avec une belle âme et un grand cœur. Avec ses doutes, ses joies, ses gourmandises et ses peines. C’est toutes les qualités qu’il nous faut pour notre ambassadrice.

Si vous la croisez aujourd’hui ou demain, vous comprendrez vite ! N’hésitez pas à aller à sa rencontre et à lui poser des questions :-)

Découvrez le Walea Club


Cours de gym en ligne pour
Femmes Enceintes et Mamans.
Yoga, Gym douce, Pilates, Bien-être.
Remise en Forme Postnatale, Abdos,
Cardio, Gym avec Bébé...

Inscrivez-vous
pour être en forme et retrouver votre équilibre
SANS Contrainte

AVANT et APRES votre grossesse.

VIVEZ LE SPORT AUTREMENT.

Announcement
VIP Walea
Nouveau ! Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement les e-books Walea : un concentré de bien-être pour les femmes !

E-mail:

Inscription
Désinscription