Archive pour la catégorie ‘Femme @ work’

1ere journée Maman Travaille

Marlène Sciappa est la fondatrice du réseau Maman travaille. Le but de cette association est de trouver des solutions et d’interpeler les pouvoirs publics sur un sujet qui touchent beaucoup de femmes en France : la conciliation entre vie professionnelle et maternité. Pas besoin de vous faire un dessin. Que l’on soit salariée, free-lance, qu’on est pris un congé parental ou pas, on connait toutes les difficultés à jongler entre le boulot et la famille. On a toutes – ou presque – étaient confrontées à ce défi du quotidien qui épuise et culpabilise.

Mais on a aussi toutes ressenti cette force d’attraction terrestre qui nous empêche d’accéder aux postes les plus élevés du monde de l’entreprise. Le fameux plafond de verre. La maternité est-elle en cause ?

Pour répondre à ces questions, Marlène Sciappa organise aujourd’hui la 1ere journée de conférence dédiée aux mères actives. Le but informer les premières concernées, les mères quelque soit leur statut. Sociologues, juristes, médecins du travail, recruteurs, coaches, universitaires, journalistes, responsables d’associations et militantes de réseaux féminins seront là pour apporter leur éclairage sur la question, donner des réponses, apporter des témoignages.

Chez Walea, on espère que cette journée sera ungrand succès et à l’heure matinale, on pense très fort à toutes ces consoeurs qui se retrouvent à Paris. On aurait tant aimé y être…  A quand la journée des mères qui travaillent en Province ?

Si comme moi, vous n’avez pu vous y rendre, vous pouvez toujours adhérer à l’association. Une façon comme un autre de soutenir cette initiative.

Chère Marion Cotillard, donnez-nous votre secret !

Copyright : Dior

Chère Marion, je lis dans les pages du magazine Elle que vous étiez en tournage pour la nouvelle campagne Dior, quinze jours seulement après la naissance de votre petit Marcel. Sur les photos vous êtes belle, en forme et sans formes, le ventre plat, la mine parfaite ! Alors Marion, je vous demande de nous donner votre secret ? Êtes-vous très bien entourée : nounou, coach, diététicien ? Monsieur Canet vous apporte-t-il aussi tout son soutien ?

D’autres questions me taraudent (je suis bien curieuse) : votre accouchement s’est-il bien passé, avez-vous assez de temps à passer en compagnie de votre nouveau né ?

Marion, vous êtes une super maman et vous nous épatez, mais vous nous donnez aussi moult complexes !

Nous, les mamans normales, nous sommes plutôt fatiguées (et le mot reste faible) après un accouchement : entre les points de l’épisiotomie ou de la césarienne, les débuts de l’allaitement parfois difficile ou le biberon qui n’est pas toujours bu bien volontiers, les nuis blanches, les coliques du nourrisson, et j’en passe…. Nous sommes loin d’avoir votre silhouette et votre teint parfaits.

Au delà du complexe physique,vient également celui de vouloir profiter pleinement de son congé maternité… que vous, finalement, vous ne vous octroyez pas. Walea avait déjà soulevé le sujet dans l’article Pourquoi les stars ne respectent-elles pas le repos postnatal ?, dans lequel nous insistions sur l’importance de ce repos pour une femme.

Lire la suite »

Bienvenue dans le monde des Ginks

Copyright : Photo Libre

Les Ginks vous connaissez ? Non ce n’est pas un nouveau personnage de dessin animé ou de manga. C’est un nouveau mouvement écolo lancé par une chroniqueuse new yorkaise. Son crédo : ne pas faire d’enfant pour protéger la planète. Gink comme « Green inclined, no kids ».

Cette journaliste, Stefanie Iris Weiss, explique dans son livre Eco-Sex : Go Green Between the Sheets and Make your Love Life Sustainable (Devenez écolo sous les draps et rendez votre vie amoureuse durable) que  les femmes (et les hommes aussi du coup) ne doivent pas se reproduire pour préserver l’environnement. « Même s’il s’agit d’un renoncement énorme, on ne peut nier que la surpopulation contribue au changement climatique, écrit Stefanie Iris Weiss. J’ai donc pris la décision de ne pas ajouter un enfant de plus à cette planète. » Une théorie comme une autre…

Sauf que… ça ne se passe pas forcément comme ça. Dans le journal 20 minutes, un chroniqueur britannique George Monbiot rappelle que « de 1980 à 2005, l’Afrique sub-saharienne est à l’origine de 18,5 % de la croissance de la population mondiale et seulement de 2,4 % de l’augmentation des émissions de CO2. L’Amérique du Nord ne représente que 4 % des nouvelles naissances, mais 14 % des émissions supplémentaires ».

Conclusion : le mode de vie impacte plus l’environnement que le nombre d’enfants.

Mais une préoccupation écologique peut en cacher une autre : ne pas avoir d’enfants protège non seulement l’environnement mais permet aussi d’avoir «une carrière professionnelle plus épanouissante, l’occasion de développer nos talents propres, de faire du sport, de dormir suffisamment, d’avoir du temps pour soi et pour les autres».

Et oui, il faut faire des choix dans la vie !

Journée de la femme : no way !

Copyright : Photo Libre

Je n’ai pas envie de fêter la journée de la femme comme on célèbre une espèce en voie de disparition. Tant qu’on aura besoin d’une journée de la femme pour se donner bonne conscience, c’est ce n’est pas encore gagné. Et c’est tous les jours qu’il faut se battre pour se faire entendre. Alors pas de blabla cette année ! Non je vous renvoie plutôt sur le blog de vie de meufs  pour se mettre sous la dent quelques savoureux moments de sexisme ordinaire ou publicitaire.

J’ai aussi envie de vous parler  de vous, de la façon dont vous percevez en tant que femme. Aujourd’hui, j’ai beaucoup aimé le billet de Marjolie Maman : une petite fille un peu fragile qui prend son envol pour devenir une femme forte et pleine d’assurance. Celui Des bonheurs de Nane qui donne de la femme une définition tout en finesse, façon ombre et lumière et qui propose un joli moment de lecture sur la pertinence – ou pas – de cette journée. Celui de Maman rêve qui s’interroge sur l’ (im)possible conciliation entre féminisme et maternité.

A ce propos, j’ai envie de lui répondre qu’une femme ne se réduit pas à sa dimension maternelle mais que cette dimension ne peut être ignorée ! (Politis) Et j’ai eu un gros gros coup de cœur pour Mon blog de maman qui met en ligne la photo de sa fille déguisée en spiderman et poussant une poussette avec deux mouflets dedans. Tout un symbole ! Et pour celles qui le souhaitent, rendez-vous sur le blog de La maison de mimilie pour donner VOTRE version de la féminité.

Beaucoup d’entre vous se demande à quoi/ou à qui sert cette journée comme Deede qui dénonce la manœuvre marketing et ses gros sabots Et j’ai craqué aussi sur la fête à la connasse de Maxibestofmcmaman très cynique et réaliste à la fois J’ai bien ri en lisant le billet de E-zabel qui a une pensée émue pour les hommes en ce jour des femmes. Finalement, la journée de la femme, vous êtes plutôt contre non ?

Travail, famille : les femmes peuvent-elles être des superwomen ?

C’est une des premières fois que je lis dans la presse féminine un article remettant légèrement en cause le mythe de la superwoman. Vous savez, celle qui est née d’une rencontre contre-nature entre le féminisme (femme libérez-vous et assumez-vous) et des années 80 (femmes actives, vous aussi faites carrière), de l’évolution de la place des femmes (des jeunes filles de plus en plus diplômées) et des nécessités économiques de la vie (combien de femmes peuvent aujourd’hui réellement faire le choix de ne pas travailler ?). Vous voyez, celle qui nous met une pression de dingue ! Celle qui assure et assume sur tous les fronts avec le sourire greffé au visage, maquillée juste ce qu’il faut, élégante, efficace, drôle, épilée, mère parfaite, épouse idéale, amante irremplaçable, fatiguée certes mais toujours zen : famille, sexe, boulot, vie sociale ? Même pas mal ! Avec mon super pouvoir de superwoman, je suis une femme épanouie et heureuse.

Travail, vie de famille, épanouissement personnel… C’est l’équation magique, la quatradure du cercle à résoudre. La plupart du temps, la presse féminine se contente de nous donner quelques conseils bienveillants pour être au top à la rentrée, concilier vie professionnelle et familiale avec brio sans bobo et tout ça sur un ton légèrement condescendant. Genre, tout n’est qu’une question d’organisation, voyons ! Vous galérez ? Ma chère, vous vous y prenez mal… Personnellement, ça m’agace…

Pour une fois donc, le magazine Marie-Claire pose les bonnes questions (d’après mon humble avis) : la journaliste Audrey Le Guellec rappelle une fois encore que la répartition égalitaire des tâches à la maison reste du domaine imaginaire et que seuls 15 % des couples y arrivent vraiment. Pour eux, c’est le pays des Bisounours ! Pour les autres, c’est Madame qui s’y colle. Les femmes ont toujours le monopole sur 80 % des tâches ménagères et elles s’en passeraient bien. Au final, c’est elle qui travaille le plus, d’où la nécessité qu’elle dorme plus, et oui Monsieur ;-) Lire la suite »

Un mec diplômé sinon rien !

 

Coypright : Darkmatter

Faire des études ou se marier ? C’est peut être la nouvelle alternative pour les jeunes filles. Les diplômes seraient-il un obstacle sur la route de l’amour ? D’après un sondage réalisé par un site de rencontres auprès de 599 célibataires d’un niveau d’études bac + 4 minimum, repris par Elle, deux femmes sur cinq pensent que leur niveau d’études réduit leurs chances de rencontrer le grand amour.

Alors là deux hypothèses :

Soit les hommes sont effrayés par les jolies têtes bien remplies et restent des adeptes des « sois belle et tais-toi ». Soit les filles diplômées se prennent un peu la tête (bien faite). D’après vous ?

Un indice ? Pour 93 % des hommes, sortir avec une femme diplômée n’est pas un problème. Faut-il croire en leur honnêteté ? Bon, quoiqu’il en soit, 50 % environ des femmes interrogées exigent un chéri ayant un niveau d’études inférieur au leur et 10 % le préfèreraient plus diplômées qu’elles !

Alors ? Qu’en pensez-vous ? Les femmes ont-elles peur que leur moitié manque de conversation ? Un homme diplômé voire plus diplômé est-il plus valorisant ? Est-ce une garantie d’une vie plus confortable ? Ou les hommes diplômées sont-il plus sexy ? grrr… Les femmes victimes ou intéressées ? Le diplôme est-il un critère de sélection pour choisir votre partenaire ? Le diplôme ou l’amour, quel dilemne !

Femme + maman = pas de travail !

Copyright : Photo Libre

Y’a des news qui me mettent en colère ! Quand je lis que les femmes parce qu’elles sont aussi mères ont de plus en plus de mal à trouver du travail… je ne sais pas… sans être une féministe active, je me dis que quelque chose ne tourne pas rond. L’info est  révélée sur le site Les nouvelles news et reprise par Magicmaman.

Rassurez-moi, c’est normal que les femmes fassent des bébés non ? Et il me semble que c’est le droit au travail est inscrit dans la Constitution n’est-ce pas ? Et enlevez-moi un doute… ces femmes qui ont des enfants et osent prétendre travailler parce que c’est ainsi qu’elles conçoivent leur épanouissement ou parce qu’elles n’ont pas le choix, elles font des enfants toutes seules ? Ou ces enfants ont aussi des papas ? Ces messieurs qui sont aussi des pères ne sont pas discriminés par les employeurs ? Cherchez l’erreur !

Donc en résumé : la parité, en France, connait pas. Ça on l’aura compris. Nos salaires inférieurs de 27 % à celui des hommes nous le rappellent à chaque fiche de paie. Mais l’égalité des chances non plus, connait pas : La proportion des entreprises prêtes à embaucher une mère chute de 20 %, selon l’agence Regus. Leur faute ? Manque de flexibilité ! Non, non mais faut pas croire, moi je suis disponible pour les réu à 18h45, à condition de venir avec mes enfants ! Et je veux bien faire les heures sup’, à condition que vous me remboursiez les frais de nounous occasionnés (parce que quand je fais des heures sup’, la nounou de mes loulous en fait aussi et moi je les lui paie ses heures sup’ !). Et on se rassure, ça ne va pas s’arranger : « 2011 sera marquée par un ralentissement de l’emploi pour les mères de famille et verra de vieux préjugés refaire surface » selon Regus. Jusqu’ici tout va bien… Lire la suite »

Création d’entreprise, innovation, développement durable : tiercé gagnant avec Mediaverde

Copyright : Darkmatter

Vous avez des idées ? Votre projet associe avec subtilité nouvelles technologies de l’innovation et développement durable ? Mais vous recherchez un soutien et un financement… Alors, n’attendez plus. Foncez !

Affutez vos méninges et faites chauffer votre clavier : vous avez jusqu’au 10 novembre pour répondre à l’appel à projets Mediaverde. Depuis 3 ans, ce concours, organisé par l’Incubateur Belle de Mai et réalisé cette année en collaboration avec le CEEI Provence, a pour mission de sélectionner les meilleurs projets de création d’entreprises innovantes. Le critère : une équipe de choc et surtout un mariage réussi et prometteur entre TIC et développement durable.

A la clef, les lauréats bénéficieront d’un soutien individuel et personnalisé, d’un réseau d’experts, de partenaires et de prestataires qualifiés, et aussi d’un financement de prestations pouvant aller jusqu’à… 30 000€ ! Une initiative unique qui mérite d’être saluée !

Alors, pour ou contre l’allongement du congé maternité ?

Copyright : Photo Libre

On vous en a déjà parlé sur le blog Walea : le Parlement Européen a décidé de porter le congé maternité à 20 semaines avec une rémunération équivalente au salaire complet. Le congé maternité est actuellement de 16 semaines en France.

Le débat sur cette question centrale pour la femme ne fait que commencer :

Ainsi, les négociations doivent désormais s’ouvrir avec les gouvernements des 27, dont beaucoup, comme le Royaume-Uni, l’Allemagne ou la France, ont d’ores et déjà fait part de leur opposition. La raison de ce rejet s’expliquerait par le coût qu’engendre cet allongement :  selon une étude de la société Ramboll Consulting présentée à l’OCDE, il est estimé à 1,4 milliard d’euros par an pour la France.

Dans son livre « le Conflit, la femme et la mère », publié chez Flammarion, la philosophe Élisabeth Bandinter dénonce le diktat de la mère parfaite et se prononce également en faveur de l’allongement du congé maternité, extrait :

«De nombreuses femmes aimeraient bien rester plus longtemps auprès de leur bébé. Elles devraient avoir le choix de pouvoir prendre un congé de six mois si elles le désirent. Qu’elles allaitent ou non. Les femmes sont fatiguées après l’accouchement. C’est un grand chambardement. Six mois, cela représente une étape pour la mère et l’enfant. Laisser leur nouveau-né à la crèche avant ce délai est souvent un crève-cœur. Avec un congé allongé, les femmes reprendraient le travail avec moins de culpabilité. Elles sont déjà nombreuses à allonger leur absence avec des certificats médicaux. Lire la suite »

Congé parental : chronique d’une mort annoncée de votre carrière ?

Copyright : Photo Libre

Le Parlement européen, à Strasbourg, vient d’adopter un texte passant le congé maternité de 14 à 20 semaines payées à 100 % (actuellement, en France il est de 16 semaines). Je crois que beaucoup de mères seraient favorables à cette mesure en France : pouvoir materner quelques semaines de plus leur ferait plaisir. Alors que généralement l’hémicycle européen n’est pas réputé pour  ses débats, le consensus faisant loi, cette mesure a suscité de nombreuses réactions.

« Quoi un congé de 20 semaines ? Mais ce n’est pas gérable pour les entreprises ! Les femmes en âge de procréer vont se retrouver exclues du marché du travail » prédisent les uns. Soit dit en passant, c’est déjà un peu le cas, mais bon… Avez-vous déjà cherché du travail entre 30 et 35 ans ? C’est bizarre ce silence radio… C’est un peu comme un message subliminal « elle n’a pas encore d’enfants (ou n’en a qu’un) et elle va nous planter un congé maternité ».

« Et puis ça va coûter beaucoup trop cher » s’inquiètent certaines ! « Mais non, mais non, temporisent les partisans du congé à 20 semaines, ça va relancer la natalité en Europe, donc plus de personnes pour cotiser et tous nos problèmes vont se résoudre ! » même si selon Gilles Pison, directeur de recherche à l’Institut national d’études démographiques (Ined), cité dans La Croix les couples ne réagissent pas comme des « automates » aux politiques familiales.

Lire la suite »

Découvrez le Walea Club


Cours de gym en ligne pour
Femmes Enceintes et Mamans.
Yoga, Gym douce, Pilates, Bien-être.
Remise en Forme Postnatale, Abdos,
Cardio, Gym avec Bébé...

Inscrivez-vous
pour être en forme et retrouver votre équilibre
SANS Contrainte

AVANT et APRES votre grossesse.

VIVEZ LE SPORT AUTREMENT.

Announcement
VIP Walea
Nouveau ! Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement les e-books Walea : un concentré de bien-être pour les femmes !

E-mail:

Inscription
Désinscription