Archive pour la catégorie ‘Femme & santé’

Octobre rose : des femmes touchées par le cancer du sein montent sur les planches

cancer-sein-elles-se-lachent

 

L’association SKIN accompagne et soutient les personnes touchées par le cancer du sein grâce de l’art et à la performance sportive. SKIN souhaite aider les patient(e)s dans leur reconstruction et l’art est là pour les y aider. Prendre du plaisir, se projeter dans un projet, partager, se dépasser, parler… tout cela est réparateur.

Patients et artistes s’associent en binômes pour créer des œuvres d’art qui seront exposées dans des lieux prestigieux, puis exposées sous forme photographique dans les hôpitaux français, belges et québécois.

Dans cet esprit, 6 femmes accompagnées dans leur reconstruction après le cancer du sein par l’association SKIN, se produiront  dans une pièce intitulée « Elles se lâchent », sur la scène du Théâtre des Feux de la Rampe. Les binômes artistiques se produiront ce  lundi 9 octobre 2017, à 20h30.

Isabelle, Carole, Anne, Laetitia, Sandra  et K-rol interpréteront les sketchs imaginés et écrits sous la direction de comédiens professionnels qui monteront sur scène à leur côté : Romain Delbart, Sarah Pébereau,  Richard Hervé, Eléonore Bauer et Mélisse Magny.

À leur côté, des humoristes reconnus interviendront : Booder, Mathieu Madénian, Amelle Chahbi, Paul Séré, Noémie Caillault, Redouane Bougheraba, Wahid, Maxime, Marine Baousson et Lamine Lezghad.

L’humoriste et chroniqueuse radio, Sophia Aram, parrainera cette soirée qui promet d’être belle ! Tous les bénéfices de la soirée seront reversées à l’association SKIN.

Grossesse : Un guide juridique pour accompagner les femmes enceintes. Une belle idée !

episiotomie-grossesse-accouchement

 

« Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé ».

Depuis la loi Kouchner de 2002, le patient est devenu officiellement un acteur de sa santé. La patiente aussi, y compris la femme enceinte.

Ainsi, pendant tout le parcours de sa grossesse, une femme enceinte doit être informée et donner son accord pour les actes médicaux et chirurgicaux qu’elle subit.

Vous en doutez parfois ? Normal, le droit met parfois du temps à imprégner les pratiques médicales.

Heureusement, la Fondation des femmes  pris une belle initiative pour faire avancer le droit des femmes (enceintes) et rappeler à chacun (médecins et patientes) leurs droits.

Pour tout savoir avant, pendant et après sa grossesse, la Fondation des femmes met à disposition un guide juridique destiné aux futurs parents.

IVG, IMG, épisiotomie, césarienne, position pour accoucher, fausse couche, projet de naissance… ce guide informe et invite à prendre la parole, pour rester actrice de sa grossesse et de son accouchement.

Les femmes enceintes ont le droit d’avoir le choix et de consulter leur dossier médical.

Pour qu’il n’y ait pas de doutes permis, ce guide, intitulé « Accouchement, mes droits, mes choix », s’ouvre sur ces lignes :  « Toute personne prend, avec le professionnel de santé et compte tenu des informations et des préconisations qu’il lui fournit, les décisions concernant sa santé. » (article L.1111-4 du code de la santé publique).

Parce que non, l’épisiotomie n’est pas une fatalité, l’accouchement allongée n’est pas la seule (ni la meilleure) position pour mettre au monde bébé (nos voisins européens l’ont bien compris) et l’expression abdominale ne sert à rien, si ce n’est à faire souffrir davantage la maman (selon la Haute Autorité de Santé).

Par contre, et ça c’est l’OMS qui le dit, un projet de naissance est une pratique qu’il convient d’encourager !

walea-club

Découvrez tous nos cours vidéo en ligne de Gym, Yoga et Pilates en ligne pour les femmes enceintes sur Walea Club, le club de gym en ligne des futures et de jeunes mamans !

 

Préservatif féminin : qu’en pensez-vous ?

A l’occasion de la journée du préservatif féminin le 16 septembre 2017, le Planning Familial et le laboratoire Terpan sont partis à la rencontre de 516 femmes à travers toute la France.  Connaissent-elles le préservatif féminin ? L’ont-elles utilisé ? Et comment améliorer sa promotion ?

Dans un communiqué de presse, ils transmettent leurs conclusions.

1er constat : 9 femmes sur 10 connaissent aujourd’hui l’existence du préservatif féminin mais seulement 14,3% l’ont testé à ce jour

Préservatif féminin : promouvoir l’égalité dans l’intimité

85,7% des femmes ayant répondu au sondage ne l’ont pas testé. Pas testé peut-être… mais 9 femmes sur 10 connaissent l’existence du préservatif féminin.

 

« Nous sommes heureux de ce résultat. Cela démontre que nos campagnes de promotions ont donné de la notoriété au préservatif féminin. Ce n’est certes pas suffisant mais c’est un premier pas, une première avancée. Nous devons maintenant poursuivre nos efforts pour qu’elles l’utilisent d’où notre volonté de nous identifier avec le Planning Familial », indique le Laboratoire Terpan.

 

« En effet, il est urgent que les femmes maîtrisent leur contraception et se protègent du VIH et des autres IST. Ce sondage nous permet de ressortir d’ailleurs que 70% d’entre elles souhaitent que l’on associe systématiquement préservatif masculin (ou préservatif externe) et féminin (ou préservatif interne). Donner le choix du préservatif externe ou interne est un véritable enjeu dans l’égalité femme-homme. Par ailleurs, le préservatif interne est également adapté aux rapports homosexuels, ce qu’ignorent 20% des personnes ayant participé au sondage», rappelle le Planning Familial.

 

cid:image003.png@01D32CA7.3450AFA0

 

Préservatif féminin : un manque d’information persistant

Alors, comment démocratiser son usage ? En diversifiant les canaux de distribution comme le souhaitent d’ailleurs 71% des sondées. « Le préservatif féminin est pour le moment distribué uniquement au sein de certaines pharmacies et laboratoires, magasins spécialisés, associations dont le Planning Familial, et différents centres médicaux », souligne le laboratoire Terpan.

« En effet, il serait intéressant que la distribution se généralise pour que les femmes et les hommes puissent avoir une liberté dans le choix de leur moyen de prévention et de contraception », indique le Planning Familial.

 

cid:image004.png@01D32CA7.3450AFA0

 

Bien qu’elles connaissent le préservatif féminin, 2/3 des personnes interrogées pointent le manque d’informations à son sujet : « C’est pourtant l’une des méthodes les plus efficaces de contraception et de protection des IST à ce jour, comme le rappelle le laboratoire Terpan. Le préservatif féminin, en nitrile ultrarésistant, assure une protection efficace en recouvrant les organes génitaux externes. Il convient aux personnes allergiques au latex car il n’en contient pas. De plus, il favorise la stimulation sexuelle grâce à l’anneau extérieur qui touche le clitoris et au nitrile qui transmet la chaleur naturelle du corps pour une sensation plus agréable. Il épouse la paroi vaginale et ne comprime pas le pénis, contrairement aux préservatifs masculins. »

 

Le préservatif féminin peut être placé 8 heures avant le rapport, avantage ou inconvénient ? Seulement 10% des personnes interrogées considèrent cela comme « gênant » ou « tue-l’amour ». 75% des sondées considèrent qu’il s’agit d’un « avantage » et 30% d’un élément « rassurant ».

 

 

L’éducation à la sexualité : un rôle de premier plan

Pour la majorité des sondées (80%), l’école doit avoir un rôle central dans la promotion du préservatif féminin, tout comme les pouvoirs publics (65%).

Un résultat qui fait écho au choix des éditions Magnard de représenter le clitoris pour la 1ère fois dans un manuel scolaire cette année. « Si l’on parle si peu du clitoris, c’est parce que les manuels scolaires et les séances d’éducation à la sexualité laissent une trop grande place à l’appareil génital masculin, au détriment du féminin », rappelle le laboratoire Terpan.

De même, certains chiffres attirent l’œil : 15% des personnes interrogées pensent qu’il s’agit soit d’un moyen de prévention soit d’un moyen decontraception. Parmi elles, plus de la moitié ont moins de 25 ans (43 sur 70). Un chiffre encore trop élevé alors que l’on constate une recrudescence des IST chez les jeunes français.

 

Pour le Planning Familial, « L’éducation à la sexualité joue un rôle essentiel dans la connaissance de son corps et est une occasion de promotion de l’usage du préservatif féminin. Elle permet d’être informé.e, de connaitre son corps, de faire ses choix… C’est le seul moyen de protection à l’initiative des femmes! »

 

walea-club

Découvrez tous nos cours vidéo en ligne de Gym, Yoga et Pilates en ligne pour les femmes enceintes sur Walea Club, le club de gym en ligne des futures et de jeunes mamans !

Comment soigner un rhume pendant la grossesse ?

Ok… je crois que c’est officiel : l’été s’est barré jusqu’à l’année prochaine. Et on est passé directement à la case hiver.

Pas cool, mais on va faire avec ! Le problème, c’est qu’avec le froid, le vent et la pluie, viennent aussi les rhumes. Et quand on est enceinte, ça peut vite devenir compliquer de soigner un simple rhume.

Évidement, il ne faut pas prendre n’importe quel traitement. Les médicaments peuvent avoir des effets secondaires néfastes sur le bon déroulement de votre grossesse. Même si ce sont des médicaments que vous avez l’habitude d’utiliser et qui paraissent bien inoffensifs (aspirine…).

Si le rhume est gênant, vous fatigue, vous donne mal à la tête, fait monter la fièvre et que vous avez du mal à respirer…. Ah le fameux nez bouché, comme si on n’avait pas assez de bobos pendant la grossesse…  il faut consulter son médecin. Il vous prescrira un traitement compatible avec votre grossesse.

Mais le site Medisite propose aussi quelques pistes intéressantes pour arrêter un rhume. L’homéopathie semble être une solution adéquate pour stopper ce rhume.

Nux vomica ou Oscillococcinum vous permettront d’éviter que le rhume ne dégénère dès les premiers symptômes. S’il est bien installé, un traitement homéopathique à base d’Allium cepa 7 CH peut vous permettre de soigner votre rhume.

Pensez aussi aux inhalations. Nous vous déconseillons d’utiliser les huiles essentielles pendant votre grossesse. Mais des inhalations de vapeur d’eau vous feront du bien et vous aideront à déboucher votre nez.

Dans tous les cas, passez toujours par la case pharmacien ou médecin pour avoir des conseils professionnels adaptés à votre état.

 

walea-club

Découvrez Walea Club, le club en ligne de Gym, de Yoga et de Pilates pour les femmes enceintes et les mamans !

Pour vivre une grossesse en pleine forme et pour retrouver la forme après votre accouchement :-)

Grossesse : 4 astuces naturelles et efficaces pour soulager les jambes lourdes.

jambes-lourdes-grossesse

 

Quand on est enceinte, un des « petits » problèmes auquel on doit faire face, ce sont les jambes lourdes et les pieds gonflés

Et avec la chaleur, l’été, c’est encore pire.

La plupart du temps, ce n’est pas très grave. Mais c’est une sensation très désagréable, il faut bien le reconnaître.

Heureusement, il y a plein de petits remèdes naturels à essayer pendant votre grossesse.

1. Fuir la chaleur

Dès que vous le pouvez évidemment !

N’hésitez pas à prendre une douche froide dès que vos jambes gonflent ou  à les entourer une serviette humidifiée d’eau froide.

Vous pouvez complétez ce par un massage au gros sel, du bas vers le haut pour aider à remonter le sang vers les membres supérieurs.

2. Faites des bains de pieds

Une autre solution consiste à faire des bains de pieds froids d’au moins 15 minutes. Vous pouvez mettre quelques glaçons dans l’eau pour être sûre qu’elle reste fraîche le temps de votre bain de pieds.

Vous pouvez aussi utiliser les bienfaits du chlorure de magnésium et de la sauge pour soulager vos douleurs aux jambes et aux pieds.

Voici comment faire :

- Diluez un sachet (20 g) de chlorure de magnésium dans une bassine d’eau tiède.

- Ajoutez quelques feuilles de sauge.

- Plongez vos pieds dans la bassine pdt au moins 15 min.

Le chlorure de magnésium contient du sel, bien connu pour soulager les douleurs. Il relaxe les pieds naturellement dans les bains de pieds. La sauge, quant à elle, aide à moins transpirer.

Le résultat, c’est que vos pieds vont dégonfler naturellement !

3.  Faire de l’exercice

La marche à pied est votre meilleure alliée, tout au long de votre grossesse.

S’il fait chaud, marchez le soir ou le matin pour profiter de la fraîcheur.

Et si vous avez la chance d’être au bord de la mer, marchez dans l’eau jusqu’à mi-cuisses. Cette action agira comme un hydro-massage.

La natation, le vélo, la gym vous aideront aussi à relancer le retour veineux.

Et n’oubliez pas aussi de suivre nos cours de yoga en ligne qui vont favoriser une meilleure circulation du sang et vous soulager des nombreux bobos qui gâchent votre grossesse.

4. Une alimentation adaptée

Une alimentation saine va jouer un rôle important pour soulager cette sensation de jambes lourdes. Buvez beaucoup : l’hydratation est essentielle pour vous.

Abusez des fruits et légumes de saison ! Ils sont bourrés sont d’antioxydants qui protégeront votre système veineux.

Enfin, dès que vous le pouvez, ajoutez de l’ail et du citron dans votre alimentation. Ils vont avoir tendance à favoriser la circulation et à aider votre circulation sanguine.

 

walea-club

Découvrez Walea Club, le club en ligne de Gym, de Yoga et de Pilates pour les femmes enceintes et les mamans !

Pour vivre une grossesse en pleine forme et pour retrouver la forme après votre accouchement :-)

Grossesse : le casse-tête de la prise de poids

alimentation-saine-pour-la-femme-enceinte-grossesse

 

Selon les résultats d’une étude australienne, les femmes enceintes ne sont pas suffisamment suivies concernant leur prise de poids et les conséquences que celle-ci peut avoir sur leur santé et celle de bébé.

Enceinte, on a toutes eu droit à ce genre de remarques désobligeantes :

« enceinte, il faut manger pour deux », mais oui…

« mais tu attends des jumeaux ou quoi ? » ben non…

« tu accouches bientôt à ce que je vois » pas avant 4 mois, normalement

Le genre de remarques qui ne sert à rien et qui a le don de crisper la future maman (et de la culpabiliser au passage).

Parce qu’au final, quand on attend son bébé, on a bien peu d’information sur l’alimentation idéale qu’on devrait adopter ou de conseils pertinents sur la prise de poids.

Les chercheurs australiens de l’université de Monash, ont étudié sont le problème. Ils ont mené une méta-analyse publiée par la revue JAMA qui porte sur 23 études menées sur 1,3 million de femmes enceintes. Ça fait un peu de monde…

Le résultat est édifiant : 47 % des femmes enceintes ont pris trop de poids. A l’inverse, 23 % des femmes n’ont pas pris  pas assez de kilos au cours de leur grossesse. Si on calcule bien, 70 % des futures mamans ont pris trop ou pas assez de poids pendant leur grossesse. Donc seules 30 % des femmes enceintes ont eu une prise de poids qui se rapproche des recommandations. 1/3 seulement…

On rappelle qu’une femme qui a un indice de masse corporelle (IMC) normal au début de sa grossesse devrait prendre plus ou moins 1 kg par mois pendant les six premiers mois, puis environ 2 kg par mois pendant le dernier trimestre. Au bout de neuf mois, elle aura pris environ 12 kg. Enfin, dans un monde idéal…

Le problème si on excède ou n’atteint pas ce poids recommandé n’est pas d’ordre esthétique. On ne parle pas là des kilos qui seront plus difficile à perdre après la grossesse. On parle de santé des mamans et des bébés.

Les futures mamans en surpoids ont davantage de risques d’obésité, d’hypertension et de diabète gestationnel. Leur bébé aussi risque plus d’être en surpoids à la naissance. Et la naissance elle-même peut être plus compliquée : 30 % risque accru de césarienne, quand même…

Celles qui ne prennent pas assez de poids pendant leur grossesse ne sont pas épargnées : les risques de fausses couches, de naissance prématurée et de petits poids et taille du bébé à la naissance sont plus importants.

Les chercheurs font aussi une remarque intéressante. Pour une fois, ils ne vont pas culpabiliser les futures mamans. D’après eux, cette situation résulte des professionnels de santé qui ne prêtent pas assez d’attention à la question de la prise de poids pendant la grossesse.

En tout cas, avec Walea Club et les cours en ligne de gym, yoga et Pilates pour les femmes enceintes, vous avez les cartes en main pour mieux contrôler votre prise de poids pendant votre grossesse et rester active. Rejoignez-nous !

Et pour vous concocter des plats équilibrés et sains pendant votre grossesse, retrouvez nos recettes préparées par une diététicienne pour les femmes enceintes.

 

walea-club

Découvrez Walea Club, le club en ligne de Gym, de Yoga et de Pilates pour les femmes enceintes et les mamans !

Pour vivre une grossesse en pleine forme et pour retrouver la forme après votre accouchement :-)

Le stress pendant la grossesse, mauvais pour le développement de bébé.

femme enceinte macaron MTBP

 

Selon une étude menée par les chercheurs de l’Université de Zurich, en collaboration avec l’Institut Max Planck de Munich, le stress ressenti par une femme enceinte sur une longue période peut avoir des effets sur le liquide amniotique. La conséquence, c’est que le métabolisme de bébé peut être influencé.

Il semble donc qu’il y ait une relation de cause à effet entre le stress de la maman et le métabolisme de bébé.

D’après les chercheurs, le placenta secrète de la corticolibérine. Cette hormone va migrer dans le liquide amniotique et avoir une influence sur le métabolisme de bébé. Secrétée en petite quantité, elle est bénéfique car elle booste la croissance de bébé. Si bébé naît prématurément, elle va augmenter ses chances de survie.

En revanche, trop de corticolibérine, générée à cause d’une pression ou d’un stress trop importants, a l’effet inverse sur le foetus. C’est nocif pour son développement.

La bonne nouvelle, c’est qu’un stress passager n’a aucune influence sur le développement de bébé.

Pour être moins stressée et relâcher les tensions pendant votre grossesse, la solution, c’est le yoga.

Retrouvez tous nos cours en ligne de yoga prénatal sur Walea Club.

 

walea-club

Découvrez Walea Club, le club en ligne de Gym, de Yoga et de Pilates pour les femmes enceintes et les mamans !

Pour vivre une grossesse en pleine forme et pour retrouver la forme après votre accouchement :-)

 

Grossesse : enfin un pictogramme sur les médicaments dangereux !

 

medicaments-femmes-enceintes

Quand on est malade enceinte, il n’est pas toujours facile de se soigner. Et encore moins de faire de l’automédication !

Il faut être très prudente pour éviter de prendre un médicament incompatible avec sa grossesse ou dangereux pour bébé.

Heureusement, les médicaments déconseillés aux femmes enceintes seront désormais mieux signalés.

Selon un arrêté du 5 mai, un pictogramme rouge sur fond blanc de forme ronde ou triangulaire avec une femme enceinte devra figurer sur les boites de médicaments dangereux, déconseillés ou interdits pendant la grossesse.

On y verra enfin plus clair ! Ce logo d’1 cm de côté sera accompagné d’un texte décrivant les effets nocifs du médicament sur les femmes enceintes et leur bébé. On pourra y lire clairement : de « + Grossesse = Danger » ou de « + Grossesse = Interdit »

Cette mise en garde concerne les boites des médicaments « présentant un effet tératogène ou fœto-toxique mentionné dans le résumé des caractéristiques du produit » et à ce titre, « nécessitant que les patientes soient informées pour ne pas utiliser ces médicaments ou produits, avant ou pendant la grossesse ».

Il était temps quand même !

walea-club

Découvrez Walea Club, le club en ligne de Gym, de Yoga et de Pilates pour les femmes enceintes et les mamans !

Pour vivre une grossesse en pleine forme et pour retrouver la forme après votre accouchement :-

Combien de temps faut-il méditer pour en ressentir les bénéfices ?

femme enceinte macaron MTBP

 

D’après les recherches successives menées, la méditation est un excellent moyen d’améliorer sa capacité de concentration.

Les études montrent en effet que la pratique de la méditation permet de diminuer un sentiment d’anxiété. Les pensées parasites répétitives diminuent chez les personnes qui pratiquent régulièrement la méditation.

« La pratique de la méditation semble aider les personnes angoissées à détourner leur attention de leurs propres soucis s’ouvrir vers le monde extérieur du moment présent », explique le chercheur Mengran Xu, actuellement en doctorat à Waterloo.

Ce résultat est important car les pensées parasites occupent chaque jour près de la moitié du flux de nos pensées.

Selon Mengran Xu,  «il serait intéressant de voir quels seraient les impacts si la méditation consciente était pratiquée plus largement par des populations anxieuses.»

Il semble que pratiquer 10 min de concentration par jour soit suffisant pour améliorer sa fonction cognitive pendant une journée entière.

Ça vaut le coup de l’inscrire dans sa routine bien-être non ? Et hop, un outil de plus dans notre boite à outils anti-stress et anxiété !

Et la bonne nouvelle, c’est que vous allez bientôt pouvoir retrouver sur Walea Club les séances de méditation de Maël, la fondatrice de Libre comme l’Air. On vous en dit plus très bientôt ;-)

En n’attendant n’oubliez pas nos cours de yoga en ligne : pour ils sont parfaits pour vous déconnecter quelques instants et faire le vide.

Votre routine Yoga : 14 positions à adopter pour vous étirer comme un chat !

 

etirements-yoga-dos-courbatures

 

 

Mal de dos ? Crampes ? Courbatures ?

Ces 14 positions de yoga vont vous permettre d’étirer tout votre corps en douceur. Vous pouvez les faire autant de fois que vous le voulez, le matin, le soir, entre midi et 14h ou après une séance de sport. Comme vous voulez. Elles vous apporteront une sensation de bien-être immédiat. Et surtout, elles vous éviteront de subir un mal de dos qui s’installe durablement.

C’est une routine à adopter sans hésitation ! C’est testé et approuvé :-)

Un petit bémol toutefois… Si vous avez des pincements en bas du dos, évitez les position 10 ou ne forcez pas quand vous les faites.  Là aussi c’est mon expérience personnelle qui parle ;-)

Vous pouvez retrouver tous nos cours de yoga en ligne sur Walea Club. Et si vous êtes enceintes, suivez nos cours en ligne de yoga grossesse dans le club 9 du Walea Club.

Découvrez le Walea Club


Cours de gym en ligne pour
Femmes Enceintes et Mamans.
Yoga, Gym douce, Pilates, Bien-être.
Remise en Forme Postnatale, Abdos,
Cardio, Gym avec Bébé...

Inscrivez-vous
pour être en forme et retrouver votre équilibre
SANS Contrainte

AVANT et APRES votre grossesse.

VIVEZ LE SPORT AUTREMENT.

Announcement
VIP Walea
Nouveau ! Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement les e-books Walea : un concentré de bien-être pour les femmes !

E-mail:

Inscription
Désinscription