Archives d’un auteur

Grossesse : être enceinte d’une fille rendrait plus malade.

grossesse-fille-garcon

 

Le corps des femmes réagirait différemment selon qu’elles attendent une fille ou un garçon.

C’est ce qu’affirment les chercheurs de l’Université de l’Ohio aux Etats-Unis. Selon leurs études, les réponses immunitaires sont différentes si la future maman attend une fille ou un garçon.

Ils ont suivi 80 femmes pendant leur grossesse et examiné des marqueurs immunitaires les cytokines basés sur le sexe de leur fœtus. Ils ont aussi analysé un échantillon de cellules immunitaires exposées à des bactéries dans le laboratoire.

Les femmes enceintes qui attendent une fille produisent plus de plus de cytokines pro-inflammatoires lorsqu’elles étaient exposées à des bactéries, par rapport aux femmes enceintes attendant un garçon.

Ce phénomène pourrait expliquer que les symptômes de grossesse soient plus marqués quand on attend une fille : maux de tête, nausée, fringale, asthme… D’ailleurs il y a bien une croyance populaire qui dit que les nausées fréquentes pendant la grossesse sont un signe qu’on attend une fille non ?

Personnellement, je n’ai rien noté de tel. Je dirais simplement que chaque grossesse est différente. Et de mémoire, j’ai été moins malade en attendant ma fille que mon garçon. Et vous ?

 

Pour la Saint-Valentin, prenez soin de votre coeur :-)

couple-sante-coeur-saint-valentin

Et si vous preniez soin de votre cœur ? La Saint-Valentin est le jour idéal pour avoir un cœur en bonne santé, vous ne trouvez pas ?

Et pour une fois, on ne va pas vous inciter à enfiler une paire de baskets pour faire un peu de sport. Non, on vous conseillera de vous déshabiller, de vous glisser sous la couette en bonne compagnie… et chut… ce qui suivra ne nous regarde pas !

Et oui, les rapports sexuels sont bons pour le cœur et pour le moral. L’activité sexuelle est bénéfique pour notre sante, et c’est la Fédération française de cardiologie qui nous le rappelle ! Par contre, faut pas rêver, un rapport sexuel n’équivaut pas à 30 min de jogging (enfin en général). Ce serait trop beau ;-)

Par contre, il favorise à l’élimination de toxines, augmente le rythme cardiaque, muscle le cœur et active la circulation sanguine. « Selon l’Organisation mondiale de la santé, une activité sexuelle régulière contribue à la qualité de la vie et à une bonne santé », affirme le Pr Claire Mounier-Vehier, dans un article du Point.

Alors qu’est-ce qu’on attend pour s’y mettre ?

Grossesse : la réglisse aussi dangereuse que l’alcool ?

reglisse-interdit-grossesse

Vin, sushi, tartares de viandes ou de poisson, foie gras… on sait que les femmes enceintes doivent renoncer à certains de leurs petits plaisirs pendant leur grossesse.

Mais ce qu’on ne savait pas c’est que la réglisse figure aussi sur cette black list de l’alimentation de la femme enceinte. C’est le nouvel aliment à éviter pendant 9 mois.

C’est que suggère une étude de l’université d’Helsinki (Finlande), publiée le 3 février par la revue American Journal of Epidemiology. Celle-ci  met en évidence les liens entre la consommation de réglisse pendant la grossesse et des problèmes comportementaux et intellectuels chez l’enfant.

En cause : la glycyrrhizine, une molécule présente dans la réglisse.

Selon cette étude menée sur 378 enfants âgés de 13 ans, les enfants dont les mamans avaient consommé de fortes doses de réglisse  (250 g par semaine), pendant leur grossesse, avaient de moins bons résultats sur des tests de mémoire. Leur QI serait aussi inférieur.

Les petites filles auraient en plus une puberté plus précoce et prononcée. Elles ont aussi un IMC plus important que la moyenne des filles de leur âge.

Les scientifiques recommandent donc aux femmes enceintes de limiter leur consommation de réglisse.

Dans le doute, mieux vaut s’abstenir et se faire un méga plateau d’aliments interdits ou déconseillés pendant la grossesse, au retour de la maternité (à condition de ne pas allaiter !).

Grossesse : quelle attitude adopter pendant les pics de pollution ? 3 conseils d’un spécialiste.

pollution-femme-enceinte

Source de l’image : Ma grossesse à Paris

 

Non seulement il fait super froid mais nous vivons aussi un épisode de pollution « exceptionnel par son ampleur géographique », selon l’Institut national de l’environnement industriel et des risques. Une bonne partie de l’Europe est concernée.

Industrie, trafic routier, agriculture et températures glaciales, c’est le cocktail explosif pour notre santé.  Vous prendrez bien quelques particules fines particules bien polluantes ?

Les femmes enceintes sont particulièrement fragiles pendant cette période-là. Et elles doivent adapter leur comportement lorsque ces pics de pollutions surgissent.

France Info a demandé au professeur Bruno Housset, chef du service de pneumologie au Centre hospitalier intercommunal de Créteil (Val-de-Marne) et vice-président de la Fondation du souffle quelle est la bonne attitude à adopter.

1. Aérez vos intérieurs

Vous le savez sans doute, les intérieurs sont aussi pollués que l’extérieur, voire plus. Même en cas de pollution, il convient d’aérer vos pièces 10 min par jour, tôt le matin ou tard le soir.

2. Faites du sport à l’intérieur

Le sport en extérieur n’est pas recommandé en cas de pic de pollution. « Avec l’activité physique, il y a une augmentation de la ventilation, donc une augmentation des polluants qui vont être en contact avec l’organisme. Cela favorise les inflammations ou un passage dans le sang », explique le professeur. Heureusement, il y a Walea : vous pouvez donc continuer votre cours préféré de sport, spécial grossesse, à domicile, tranquillement installée chez vous.

3. Evitez les activités intenses

A l’intérieur, comme à l’extérieur, évitez les activités physiques intenses, qui demandent des efforts soutenus. C’est vrai que vous soyez enceinte ou pas d’ailleurs. Préférez un cours doux comme du Pilates pour femmes enceintes, du yoga prénatal ou de la gym grossesse douce.

Hélas, il ne sert à rien de porter un masque (sauf pour vous protéger du virus de la gripp) si vous sortez. C’est inefficace. Par contre vous pouvez vous offrir quelques plantes dépolluantes qui assainiront votre intérieur.

 

Les 7 bienfaits incroyables du sport sur la santé

femme-sport-bienfaits-sante

Faire du sport fait partie du top 3 des résolutions des Français à chaque début d’année.

Mais c’est aussi une des résolutions qu’on oublie bien vite !

Pourtant, tous les professionnels de la santé s’accordent sur un point : faire du sport, c’est bon pour la santé, y compris pendant la grossesse.

Pour vous motiver, on a listé 7 bienfaits du sport sur votre santé qui vont vous inciter à pratiquer une activité physique régulière.

1 Le sport protège votre cœur

Le cœur est un muscle qui travaille comme une pompe. Plus vous le sollicitez (en faisant du sport par exemple), plus il devient fort (même principe que les abdos fessiers !). Cerise sur le gâteau : la pression artérielle diminue, le mauvais cholestérol est expulsé via le foie et le glucose se fait ma male. Donc le risque d’avoir du diabète et de l’hypercholestérolémie diminue.

Pour renforcer son cœur, on privilégie des sports d’endurance comme la marche, le footing, le vélo, le rameur, la natation… 30 à 60 min 2 à 3 fois par semaine et quelques pics d’intensité.

2. Le sport renforce les os

Dans un premier temps, les os peuvent être fragilisés par une activité physique. Puis au repos, l’os va récupérer et se renforcer pour faire face à de nouvelles pratiques sportives. C’est un phénomène de décompensation/surcompensation. Autre phénomène positif : la densité minérale s’améliore.

Pour viser le renforcement des os, on va choisir un sport avec impact comme la course, la marche, les raquettes et de pratiquer des exercices de musculation et tonification.

Pour prévenir l’ostéoporose, le mieux est de courir un peu et de compléter sa séance par des exercices de tonification et de musculation.

3. Faire du sport limite les problèmes de dos.

La plupart des sports contribue à renforcer les abdos et les muscles du dos, ce qui est excellent pour votre dos, votre maintien et la vascularisation des disques vertébraux.

Si votre dos vous fait souffrir, il faut toujours demander l’avis de son médecin pour savoir quelle activité pratiquer. Mais en général, la natation, le yoga et le Pilates sont recommandés.

4. Le sport protège vos articulations

Effectuer des mouvements réguliers permet d’entretenir le cartilage et de limiter les efforts qui lui sont demandés. Les muscles plus forts prennent le relais.

Sauf en cas de douleurs fortes, la plupart des sports peuvent être pratiqués, y compris les étirements.

5. Le sport permet de mieux dormir

Vous faites du sport, donc vous êtes plus fatigué. Mais vous évacuez aussi stress et tensions. Donc vous dormez mieux.  Mais évitez toutefois une pratique intensive après 18h. En fin de journée, un cours de yoga vous aidera à vous détendre à favorisera un bon sommeil.

6. Le sport vous rend plus forte mentalement

Faire du sport nous apprend à mieux gérer notre stress et nos efforts. Résultat, on est plus zen lors des coups de bourre au boulot. Les endomorphines sont sollicitées lorsqu’on fait du sport. C’est une véritable source de bien-être à votre disposition ! On se sent bien dans sa peau, en confiance.  Pour cela, il suffit de pratiquer une activité physique qui vous plait.

7. Pratiquer une activité physique renforce notre sens de l’équilibre

Plus on bouge et plus on a conscience globalement de son corps dans l’espace : c’est la proprioception. Plus on bouge et plus notre cerveau prend l’habitude de modifier notre perception du centre de gravité. En cas de déséquilibre, on réagit mieux et on évite la chute. Très utile en vieillissant.

Pour favoriser cette fonction, les sports de glisse, les sports impliquant une bonne psychomotricité ou encore la marche sur un terrain accidenté sont recommandés.

Enceinte, pouvez-vous faire du sport ?

enceinte-faire-du-sport

 

Vous êtes enceinte et vous demandez si vous pouvez faire du sport ? Vous doutez ? Vous hésitez ?

Je vous comprends. La grossesse est une parenthèse particulière dans la vie d’une femme.

Pourtant, et bien, vous ne devriez pas renoncer à pratiquer une activité physique enceinte.

Selon une étude récemment publiée sur le site de l’American College of Obstetricians and Gynecologists, « l’activité physique pendant la grossesse comporte des risques minimes et peut être bénéfique pour la plupart des femmes, bien que certaines modifications des routines d’exercices sont nécessaires en raison des changements anatomiques et physiologiques, et des exigences du fœtus ».

Selon cette étude, « les femmes avec des grossesses simples devraient être encouragées à se livrer à des exercices d’aérobic et de résistance, avant, pendant et après la grossesse ».

Bien entendu, il est important de consulter son médecin pour s’assurer qu’il n’y a aucun risque pour vous ou votre bébé à pratiquer du sport pendant votre grossesse.

Vous avez l’autorisation de votre médecin ? Avec Walea Club, vous êtes sûre de trouver des cours adaptés à vos besoins de future maman. Yoga, Pilates, Gym, Relaxation… On vous accompagne pendant 9 neuf mois pour que une grossesse en pleine forme, grâce à nos cours vidéos, à faire à la maison.

La face sombre du congé maternité en BD !

463840-la-maternite-des-vacances-l-illustrat-622x0-2

Le côté sombre du congé maternité… vous connaissez ?

Sans doute ! Ses angoisses, ses doutes, sa solitude parfois et… ses nuits sans sommeil, ses réveils nocturnes.

Le congé maternité, c’est tout sauf le Club Med. Et les personnes qui n’ont pas eu d’enfants ont parfois tendance à confondre les deux.

Des vacances, le congé mat, vraiment ???? Avec une belle touche d’humour (et pas mal de réflexion aussi), Emma, illustratrice croque le congé maternité.

Devenue maman il y a 5 ans, ingénieure informatique, elle rappelle ce qu’est la vraie vie des jeunes parents. Tout en nous faisant rire, elle nous rappelle ce qu’est la vérité toute crue :-) Et on adore !

Mais, au-delà du trait d’humour, elle souligne à juste titre aussi que ça ne se passe pas comme ça partout. Dans certains pays (genre la Suède…), le congé maternité est mieux accompagné et offre aux parents des solutions pour vivre l’arrivée de bébé avec plus de sérénité.

Découvrez tous ses dessins sur son blog : ça vaut le coup ! Vous allez rire et peut-être même verser une p’tite larme…

Votre corps après la grossesse : le message plein d’espoir d’une maman qui fait le buzz

corps-femme-apres-accouchement-vergeture

Vous venez d’accoucher, vous avez dans vos bras un merveilleux bébé et vous êtes censée être la personne la plus heureuse au monde.

Oui mais voilà, tout n’est pas si rose au pays de la guimauve…  car il y a un hic. Un gros même. Qui vous fait voir la vie en gris. Cet intrus indésirable dans votre bonheur, c’est votre corps. Oui rien que ça.

Car depuis que bébé est né, vous ne le reconnaissez plus. Il ne vous appartient plus. Il a changé. Des kilos en plus bien sûr, mais aussi ces maudites vergetures qui lacèrent votre ventre, vos cuisses et vos hanches.

Certes, vous êtes en bonne santé et bébé aussi. Mais vous avez quand même cette boule au ventre quand vous croisez votre reflet dans le miroir. Quelques larmes qui montent aussi… Vous ne voulez pas de ce corps abîmé. Vous voulez votre corps d’avant grossesse. Est-ce trop futile ? Inutile ?

Dites-vous bien que vous n’êtes pas la seule. Des millions de femmes ressentent la même chose que vous. Et une en particulier l’a fait savoir. Alexandra Kilmurray, maman de deux petits garçons de 18 et 5 mois, en Floride a posté une photo d’elle, en top court, de son ventre après sa grossesse, allongée à côté de son bébé.

Et ce qu’on remarque tout de suite, bien sûr, ce sont les vergetures sur son ventre et sa peau flasque. Pourquoi cette photo ? Voilà sa réponse :

« Eh bien, je sais que beaucoup d’entre vous pensent probablement « pourquoi a-t-elle posté cette image ? », mais, il m’a fallu 18 mois pour en arriver ici, 18 mois pour ne pas pleurer quand je me regarde dans le miroir, 18 mois pour enfin me sentir belle dans mon propre corps ! Personne ne vous avertit sur les côtés sombres de la maternité et de la grossesse. Personne ne vous dit combien vous changerez physiquement et mentalement une fois devenue une mère.18 mois après mon premier fils et 5 mois après mon deuxième fils, je sens que je peux enfin voir la lumière et je me sens vraiment superbe. Félicitations à vous les mamans qui luttent contre la dépression post-grossesse et se lèvent tous les jours pour leurs enfants ! Félicitations à vous les mamans qui pleurent encore les marques sur votre peau suite à l’accouchement de vos bébés ! Dites-vous que les choses vont aller mieux ! ».

C’est donc un beau message plein de compassion, d’empathie et surtout d’espoir pour toutes celles d’entre nous qui luttent contre la dépression post partum, et ont du mal à accepter leur nouveau corps.

Un beau message pour rebooster sa confiance et son morale !

3 excellentes raisons de faire du sport avec Walea Club en hiver

cours-gym-ligne-tonification-walea

 

Les températures baissent ? Il fait un froid de canard ? Il gèle ? Il neige ? Il pleut ? Il y du vent ?

Ce n’est pas une raison pour zapper votre séance de sport ! Pourquoi ? Tout simplement parce que quand il fait froid dehors pour votre cours de gym habituel, chez vous il fait chaud.

Et avec Walea, vous pouvez pratiquer votre cours de gym en ligne, confortablement installée chez vous ! Pratique non ?

Voici 3 bonnes raisons de pratiquer votre séance de gym quotidienne avec Walea

Vous n’avez pas besoin de sortir affronter le vent et les températures glaciales.

Vous n’avez pas besoin de prendre votre voiture : inutile de dégivrer le pare-brise ou de rouler sur des routes glissantes.

Vous vous connectez quand vous voulez, confortablement installée, pour votre cours en ligne de sport à domicile.

C’est quand même plus facile de faire du sport tous les jours dans ces conditions, vous ne trouvez pas ?

Voilà, vous n’avez aucune excuse pour ne pas vous y mettre dès maintenant. Pour un cours en ligne de yoga, de remise en forme postnatale, d’abdo-fessiers, de tonification des bras et des cuisses, pour votre circuit cardio pour perdre un peu de poids…

il suffit de chausser vos baskets et de nous retrouver sur Walea Club ! Et vous pouvez même profiter des soldes pour vous acheter une belle paire de baskets neuves ;-)

On vous attend :-)

video-gym-ligne-tonification-walea

Yoga prénatal : ce qu’il faut savoir avant de commencer

prenatal-yoga-grossesse-walea

 

Le yoga prénatal est une activité formidable pour bien vivre sa grossesse, accompagner les changements de son corps et même le préparer à l’accouchement.

Pour les femmes enceintes, c’est une façon de pratiquer une activité physique adaptée pendant leur grossesse et de partager des moments uniques avec bébé in utero.

Le yoga pour les femmes enceintes assouplit le corps, le tonifie, et efface les tensions.

Le yoga grossesse aide les femmes enceintes à prendre confiance en elles, dans leurs capacités à devenir mère. Il soulage les tensions qui peuvent être liées à la grossesse, qu’elles soient physiques (mal de dos, problème de circulation…) ou psychiques (stress).

Si vous choisissez de pratiquer cette activité enceinte, vous en sentirez vite les bénéfices, même si vous êtes débutante. Vous allez vous sentir pleine d’énergie après votre séance de yoga et en même temps détendue.

Les nausées seront moins importantes. Les différentes postures de yoga vont renforcer votre dos et vous aider à mieux supporter le poids de votre corps. Votre posture va s’améliorer. Vous serez plus tonique.Vous allez travailler votre souplesse, notamment au niveau du bassin, et votre équilibre.

Vous allez aussi travailler sur le souffle. Et croyez-moi… tout ça ce sera très utile le jour de l’accouchement.

Ce qui est super avec le yoga prénatal, c’est qu’il n’y a pas de but à atteindre, d’objectifs à remplir. Il s’agit d’être à l’écoute de son corps et de son bien-être. Il y a des chances que vous poursuiviez votre pratique de yoga après votre accouchement !

Mais comme pour toute activité physique, il faut prendre quelques précautions. Et c’est encore plus vrai quand on est enceinte.

1/ Tout d’abord, il faut vous assurer d’avoir l’accord de  votre médecin : c’est indispensable.

2/ Ensuite, il est indispensable de rencontrer un professeur de yoga spécialisé sur la grossesse. Car on ne pratique pas le yoga de la même façon qu’on soit enceinte ou pas : certaines postures sont contre-indiquées pendant la grossesse, d’autres sont tout simplement inconfortables.

Mais l’esprit dans lequel on pratique le yoga est également différent. Le yoga prénatal accompagne les futures mamans sur le chemin de leur grossesse. Il les aide à découvrir leur potentiel de « déjà mère ». C’est pourquoi nous avons décidé chez Walea de faire appel à Florence Cevaer, pour dispenser nos cours de yoga prénatal en ligne. Elle a été formée par Martine Texier qui a repensé cette discipline autour de la maternité.

Si vous voulez pratiquer le yoga en studio ou en association, vérifiez bien le parcours, la formation et l’expérience du professeur, faites jouer le bouche à oreille avant de vous lancer. Vous pouvez aussi nous rejoindre dans le Club 9 du Walea Club pour bénéficier de tous nos cours de yoga en ligne pour femmes enceintes.

Dans le cas de grossesse difficile ou à risque, en cas d’antécédents de fausse couche, d’hypertension, de problème cardiaque… la pratique du yoga est déconseillée.

Dans ce cas-là, pourquoi ne pas avoir recours à la sophrologie ou à la méditation pour préparer la naissance de bébé différemment ?

Découvrez le Walea Club


Cours de gym en ligne pour
Femmes Enceintes et Mamans.
Yoga, Gym douce, Pilates, Bien-être.
Remise en Forme Postnatale, Abdos,
Cardio, Gym avec Bébé...

Inscrivez-vous
pour être en forme et retrouver votre équilibre
SANS Contrainte

AVANT et APRES votre grossesse.

VIVEZ LE SPORT AUTREMENT.

Announcement
VIP Walea
Nouveau ! Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement les e-books Walea : un concentré de bien-être pour les femmes !

E-mail:

Inscription
Désinscription