Archives d’un auteur

Eagles QB Nick Foles ‘one of our guys’

Michigan State coach Mark Dantonio isn into details where relationships are concerned, So in his mind Nick Foles can be a Spartan. He didn graduate from the state of mich State, I consider him our guys, Probably the my guys, Dantonio said at his weekly press expo on Tuesday at Spartan Stadium. A point in fact I talked to his father yesterday and I talked to Nick, He extended got married, And so his life is actually going very well. A fun time for the No. 9 regarded Spartans(2 1), To be certain, Even when Dantonio isn’t calling or texting former players who have evolved into NFL starters http://www.49ersteamjerseyshop.com/Pierre_Garcon_49ers_Jersey. Michigan State plays host to Wyoming at noon on sat in its homecoming game, And former Spartans qb Drew Stanton(2002 06) Will serve as they honorary captain. The Arizona Cardinals signal caller is one of four former Spartans quarterbacks counting Philadelphia’s Foles who has got going in the NFL the past two weeks, Joining oregon Kirk Cousins(Together with MSU 2007 11) On top of that Cleveland / or Brian Hoyer(2004 08). Was quite unique we had Brian Hoyer, Nick Foles and Kirk Cousins all in a matching room as quarterbacks being coached by Dave Warner back in 2007, Dantonio believed. Has been a big, Strong armed guy who was very successful in university. (He was most) About 6 foot 5 and 220 pounds of fat, Even during that time, Had a powerful arm, Real world arm. Other relatives came in, As from the, Had great fall camp, And since many freshmen go(Your lover) Plateaued facts about, Flattened off, Both masters did, He explained. Surely had Brian Hoyer, He would have been a fifth year senior, Much farther along the offense and things of that nature. Signed 12 days after national signing day early in the year of 2007 and played in only one game that fall as a true freshman, Accomplishing 5 of 8 passes for 57 yards in Dantonio debut game as the Spartans’ head coach against Alabama Birmingham. Foles utilized in Arizona in the spring of 2008, In part to be nearer to home, And in part due to former Oklahoma QB Keith Nichol relocating to Michigan State. Michigan State requires players to make 12 appearances or play 60 minutes so they can earn a school letter, So because Foles fell short of those criteria he not listed in the Spartans media guide. « Love the person, Still think the joy of him, Think he’s an incredible coach, Foles said in an NFL tele-conference last December. « When I see daily my life, One of the extremely changing years one of the years where I really grew up and matured was(Right after i was at) The state of mich State Pierre Garcon Jersey. « If I wouldn’t have gone there and utilized everything I did, I probably would not be(Through the NFL) Today because I wouldn’t have grown up and experienced several things that year that helped me grow and mature as a player and a person. I’m very thankful for the feeling I had at Michigan State, Dantonio said he still not sure who would have ultimately come out on top between Cousins and Foles in the qb competition at Michigan State. Foles Eagles came out on top over Cousins and the Redskins, 37 34, As soon as the two met on opposing NFL teams on Sunday. Didn know which guy could be the guy, Dantonio explained. Just knew that both guys were great these, Great teenagers, Had passion for the match, And we were holding going to compete. Took over the Michigan State program after Hoyer left and became the faculty all time leading passer, Marching the Spartans to the first two of three seasons with 11 wins or more within the last four campaigns Marquise Goodwin Jersey. Connor Cook like Hoyer in Cleveland, Iowa, Area is Michigan State’s current quarterback and has ended up discussed as a potential first round pick in the 2015 NFL draft.

5 astuces de femme enceinte pour occuper son aîné !

Pendant ma première grossesse, lors de mon congé mat’, je n’avais que mon nombril à occuper. Séries TV à gogo, goûters en pagaille et surtout siestes au programme tous les jours, un avant-goût du paradis, non ? Et encore, j’osais me plaindre d’être crevée !

La donne a changé ! Ma petite de 3 ans, qui ne va à l’école que le matin ne se laisse pas séduire par la perspective de siestes tous les après-midi. Moi je suis épuisée et surtout, je dois restée au maximum allongée pour ne pas accoucher trop tôt.

L’équation : petite surexcitée et pot-de-colle + maman épuisée – sieste semblait assez irrésoluble ! Finalement, je suis assez fière de moi. Le but aussi était d’éviter la télé et les dessins animés, trop facile, trop culpabilisant pour moi (en plus j’ai le seul modèle d’enfant qui n’AIME PAS !).

Dans un gros mois on arrive aux termes de cette aventure et on s’est bien débrouillées toutes les 2 et demi ! Je vous raconte ?

N°1 – Dévaliser la bibliothèque

A raison de 15 livres par emprunt (ou 15 prêts dont DVD, CD, livres-CD) chaque semaine ou toutes les 2 semaines, on trouve là largement de quoi occuper ses petits loups. Au programme donc lecture, écoute de livres-CD (comptines et histoires) et pourquoi pas DVD pour ceux qui aiment ! Quand c’est « nouveau » ça occupe plus longuement ma fille qui feuillette volontiers tous ces trésors seule quelques minutes. Penser à renouveller le stock régulièrement, donc !

N°2 – Activités manuelles en pagaille

Je n’ai jamais eu trop de patience ou d’imagination pour ce type d’activités, si bien que je laisse plutôt la maîtresse s’en charger. Mais les longs mercredis pluvieux m’ont forcée à m’y mettre et j’ai bien aimé ! J’ai testé pour vous : la confection de pâte à sel maison (http://www.teteamodeler.com/boiteaoutils/creativite/fiche7.asp )et de pâte à modeler maison (http://www.jeuxetcompagnie.fr/pate-modeler-recette-maison/ on se passe facilement d’alun de potassium)! Rien de plus facile quand on suit les recettes ! En plus c’est économique et les voir patouiller avec joie est un plaisir !

Au programme également : peinture et confection de masques avec des assiettes blanches en carton.

Une variante qui aura un succès fou : la peinture au chocolat ! Préparez du coulis de chocolat et laissez tiédir : tabliers pour tout le monde et c’est parti pour la peinture au doigt ! Sur la feuille et dans la bouche, c’est un régal qui leur plaira par leur petit goût d’interdit.

N°3 – Cuisine et pâtisserie

Préparer son propre goûter ou dessert, quoi de plus alléchant ? L’idéal c’est de trouver des recettes sans trop de temps de pauses (exit donc le pain et les viennoiseries et les mousses qui doivent « prendre ») ni de cuissons trop longues.

Outre les classiques gâteaux au yaourt, quatre-quart et sablés maison, on peut opter pour des recettes simples comme les crêpes, la compote, la crème dessert maison (une tuerie ! http://www.gustave.com/recettes/473/creme-chocolat.html ), gâteaux marbrés et tartes.

Le top du top : leur avoir fait fabriquer une toque en papier décorée par leur soin juste avant. Ca vous occupera toute la journée du coup !

N°4 : De l’imagination

J’ai de la chance, je n’ai pas un modèle d’enfant très remuant qui a besoin de courir, grimper et ses dépenser toute la journée. Son Graal à elle : ce sont les jeux d’imagination. Avec poupées, figurines et peluches. Le moins c’est qu’elle n’y joue pas longtemps seule et me demande d’y participer.

Le truc sera donc de rester allongée ou assise et d’intégrer ce paramètre aux histoires ! On peut donc jouer au docteur (avec maman malade pour du rire), à la princesse endormie, au bébé qui se couche et se réveille, jouer à se cacher sous la couette avec parties de chatouilles en prime. Faire de la gym aussi ou de l’éveil corporel en douceur (chandelle, poirier, tailleur, étirements). (A tester, la gym en famille sur le Walea Club ?). L’astuce c’est de ne pas dire « je dois rester couchée je ne peux pas me lever débrouille-toi » : ma fille est trop frustrée dans ces cas-là et fait tout pour lever l’interdiction. Mais quand on en fait une partie du jeu ou un atout, c’est tout gagné !

N°5 : Ne pas culpabiliser…

L’astuce la plus difficile à tenir, finalement. Je m’en suis beaucoup voulue de devoir « forcer » ma fille à rester enfermée avec moi, de ne plus pouvoir l’emmener au parc, aux jeux, aux spectacles, à ses ateliers… Mais finalement, tout ça, elle le fait le week-end avec son papa (pendant que JE joue à la princesse endormie ;)).

Il faut le voir comme des derniers instants privilégiés en duo. Ces après-midi là, je suis avec elle à 100%. On discute, on rigole, on est encore plus complices qu’avant. Elle fait le plein de sa maman avant de devoir partager, finalement…

Bon, je vous laisse, j’ai une cuisine pleine de chocolat à laver !

BabyPop

www.babypop.fr

Habiller son gros ventre en hiver ? Facile !

« Legging, cape, bottes souples : le compte est bon ! »

J’ai toujours envié les filles enceintes, je veux dire très enceintes, en été. Une robe taille empire (ou pas), un grand t-shirt sur une jupe de grossesse et le tour est joué. Et puis pour les chaussures, pas besoin de se baisser pour enfiler des tongs ou des sandales !

Moi, de novembre à mars, j’enfile les couches tel un oignon, en soufflant et roulant comme une baleine.

Le tout au final, c’est d’avoir 2 ou 3 tenues de base sur lesquelles enfiler de jolis accessoires ou vêtements, pas forcément de grossesse d’ailleurs !

Les basiques

Un kit legging + t-shirt long

Toutes les blogueuses ne jurent que par le MoodKit . Très joli et décliné dans plein de couleurs c’est vrai, mais pas très économique, non ? Des kits de vêtements type MoodKit (legging de grossesse, long t-shirt, bandeau ou robe) il en existe dans plein d’autres enseignes !

Chez Envie de Fraises : des box déclinées par saison qui n’excèdent pas une quarantaine d’euros,

Chez Vertbaudet : un kit tout confort en coton bio à 50 euros.

Moi j’ai juste acheté les basiques séparément : legging de grossesse (sooooooo confort) chez H&M Mamma et long t-shirt de grossesse noir dans la même enseigne.

L’option jean slim ou jegging

Mon deuxième basique est composé plus ou moins de la même chose : un t-shirt long et un jean slim de grossesse. Ou encore plus confort : un jegging de grossesse ! (legging en jean de grossesse). Vous en trouverez à la Halle aux Vêtements, chez La Redoute, Asos ou encore chez Séraphine.

Avec ces basiques, on peut tout faire : opter pour une robe par-dessus, pour une jupe de grossesse, pour un long cardigan ceinturé, pour une tunique-kimono par dessus, puis un cache-cœur… Tout est permis, y compris d’empiler les couchers ! Des accessoires (une bola ?), un bandeau de grossesse (jamais vraiment compris l’intérêt de mon côté)…

Le cache-cœur, une autre paire de manches

Grosso-modo, on agit ici dans l’optique d’avoir chaud, alors une paire de manches en plus, on ne crache pas dessus J. Le mien vient de chez Kiabi, à moins de 10 euros, c’est difficile de faire mieux (attention, ne négligez pas le nouveau diamètre de votre poitrine et optez pour une taille de plus !). A enfiler sur un t-shirt long, une tunique ou même un autre pull fin.

Le gilet flou

Gilet sans bouton, gilet-châle, long cardigan… Qu’importe, le but c’est de ne pas être serrée à la taille (quelle taille) et de pouvoir empiler les couches en-dessous !

Comme avec cette merveille en cachemire de chez Séraphine.  Ou ce gilet à nouer plus abordable. 

L’avantage ? Pouvoir grossir impunément du ventre et de la poitrine sans devoir changer de vêtements et camoufler les fesses, cuisses et autres rondeurs-bonus.

Les plus de l’hiver : le manteau et les chaussures !

Acheter un manteau de grossesse, franchement, j’ai tout fait pour éviter. C’est pour moi un investissement trop élevé pour quelques mois d’utilisation seulement ! Sauf si on peut le réutiliser hors grossesse, bien sûr.

On peut choisir un manteau taille empire ou forme 60’s qui ne serre pas la taille (le ventre risque de pointer par l’entrebaillement en toute fin de grossesse, mais est-ce si grave ?)

Un manteau-cape, comme celui-là chez Zalando. Et s’il ne fait pas très froid, comme chez moi (Marseille) : le poncho en laine (avec plein de couches en-dessous) ça fait l’affaire !

Pour faire d’une pierre deux coups on peut choisir directement un manteau de grossesse et portage qui vous durera bien quelques mois si vous comptez porter votre enfant ! Celui-là me fait de l’œil et reste féminin malgré tout.

Aux pieds, pour moi, peu d’alternatives. En-dehors des ballerines et des bottes-bottines souples à enfiler et enlever sans se pencher, point de salut ! Les converses, les lacets, les talons, on oublie !

Bon, vous avez compris ? Legging, t-shirt long, robe-pull + cache-cœur, bottes souples et cape, c’est comme ça que je me suis habillée aujourd’hui ! Ok, je me suis levée à 6h du mat’ pour enfiler tout ça, mais faut bien l’habiller ce ventre ! Et cerise sur le gâteau, j’adore mon look de grossesse ! Les leggings et trucs moulants hors gros ventre je n’assume pas, là, ça fait illusion que je suis mince et ça j’aime !

BabyPop

www.babypop.fr

Mes 5 résolutions santé-beauté de femme enceinte

En règle générale je ne prends pas de résolutions, car je suis presque certaine de ne pas les tenir. Mais cette année c’est spécial, je ne suis pas seule. Et oui, je partage mon corps pendant encore quelques mois avec une poupette qui n’a rien demandé à personne. Alors la moindre des choses c’est de faire des efforts, pour elle et pour ce corps partagé, alourdi et malmené. Peut-être que si je le soigne aujourd’hui il me le rendra mieux demain ?

Alors en 2013 :

1 – De crème anti-vergeture je m’enduirai

Pour ma première grossesse, je n’avais quasiment que ça à penser. M’oindre matin, midi et soir d’une huile spéciale que j’avais le temps de faire pénétrer par un long massage, parfois aidée de mon conjoint.

Aujourd’hui, avec mon aînée à m’occuper, j’avoue, j’ai moins le temps. Pour ces deux derniers mois particulièrement terribles pour l’élasticité de la peau du ventre et des seins (et des fesses et des cuisses et des hanches), je choisis donc un gel-crème rapide à étaler (comme celui de Liérac, testé et approuvé ! ) et je m’y tiens au moins une fois par jour.

2 – De nutella je ne me nourrirai plus

Alors moi, quand j’ai un petit creux (à 10h, 14h, 18h et minuit, à peu près), je ne suis pas comme ces mannequins des magazines qui soi-disant se ruent sur des graines germées, un bout de pain au son ou un yaourt au lait de soja pour se caler. Moi je suis une vraie fille de la vraie vie et quand j’ai faim, je sors le pot de nutella format familial. Et s’il n’y a plus de pain, une petit cuillère fait très bien l’affaire pour l’accompagner.

Bon. Je passe sous silence ma vingtaine de kilos au compteur lors de ma première grossesse ?

Alors ok, je fais un effort, et sans rentrer dans l’ascétisme je veux bien tenter le yaourt au fruit, la tartine de St-Morêt ou la banane pour combler mes fringales.

3 – Sur Doctissimo je ne me ruerai plus

Au moindre truc de travers, j’ai un réflexe idiot et inutile, je tape mes symptômes sur Google. Et dans 90% des cas j’atterris sur une page de forum Doctissimo avec une fille qui a les mêmes symptômes que moi. Et qui a au choix :

–        accouché en avance

–        eu une maladie super rare

–        ou plus généralement un cancer

Testez je vous assure, quelque soit l’enchaînement de mots clés ça fonctionne ! Comme en général mes symptômes sont juste signe que j’ai trop mangé/pas assez dormi et ne sont pas un cancer du cordon ombilical, je laisse tomber cette torture et je me fais confiance à mon médecin et à mon corps. Et d’ailleurs :

4 – Les signaux de mon corps j’écouterai

2 grossesses, 2 fois arrêtée à 6 mois pour « col raccourci/ouvert et bébé trop bas ». Et le pire, c’est que les 2 fois j’aurai pu le prévoir. Attention, je ne dis pas que c’est de ma faute, mais quand le corps crie « au secours », il faut l’écouter. Particulièrement enceinte.

Alors, ce bazar par terre au salon me dérange, mais si je sens que j’ai le ventre tendu et que je suis mieux allongée, tant pis pour le rangement ! Ou mieux, j’apprends à ma fille à ranger à ma place, bonne idée, non ? Et puis le parc, deux fois par jour avec ma fille, on zappe et tant pis si je me rabats sur quelques minutes de dessin animé pendant que je me repose !

5 – La préparation à la naissance je ne zapperai pas

Grande est la tentation de laisser tomber. Ma préparation classique m’a semblée bien inutile le jour J. Je n’ai pas le temps et j’ai la flemme. Et aujourd’hui, je suis une vieille routarde de l’accouchement (mouais) et je n’ai rien à apprendre.

Vraiment ? Et si j’essayais une préparation alternative ? En piscine, du chant prénatal ou tout simplement une préparation personnalisée avec une sage-femme libérale ? C’est le meilleur moyen pour préparer mon corps et surtout pour prendre du temps pour ce futur bébé qui passe un peu trop à la trappe !

Et si comme moi vous êtes assignée à domicile, les cours en ligne (yoga maternité et gym prénatal ) du Club 9 de Walea sont justement l’idéal. !

Aller, on peut dire qu’en 6ème résolution, j’essaierai de tenir tout ça même après l’arrivée de mini 2 ! Ne pas me goinfrer, me reposer quand je le peux, ne pas zapper la rééducation du périnée,  prendre soin de moi… Plus facile à dire qu’à faire c’est sûr !

Et vous ? Vos résolutions pour 2013 ?

BabyPop

www.babypop.fr

Des recettes grossesse-proof pour Noël!

Vous connaissez la blague de « pas de bras, pas de chocolat » ? Bon, et bien cette année, avec ma mini miss dans le ventre, ça sera pour moi un Noël « pas de bras, pas de foie gras », « pas de bras, pas de champagne », « pas de bras, pas de saumon fumé » !

Enfin vous avez compris l’idée ! 3 fois que je me fais avoir les amis ! Il y a 3 ans, j’étais à la maternité à Noël. Il y a 2 ans, encore, j’allaitais, donc pas de champagne, mais j’ai pu me lâcher sur le reste. L’an dernier à Noël, j’étais enceinte (une grossesse qui s’est soldée en fausse couche), et cette année rebelote : une petite demoiselle en pleine santé dans le ventre !

Non-immunisée contre la toxoplasmose, je dois donc faire attention au cru et mal lavé, je dois aussi surveiller le fromage au lait cru pour la listériose, les fruits de mer et tout un tas de trucs délicieux pour plein de maladies qu’on n’attrape finalement que très rarement et qui se terminent en –ose.

Mais c’est pour la bonne… cose J

Alors en gourmande invétérée que je suis, j’ai déjà commencé à farfouiller sur le net en quête de recettes grossesse-proof saines et sans danger. Et puis il faut que je vous dise,  pour ma fille, j’ai pris 20kg, j’aimerai ne pas renouveler cet exploit, je vais donc tester cet année un Noël gourmand, diététique et adapté à mes interdits alimentaires ! (Même si en cas d’abus je sais que je peux compter sur mon abonnement Walea Club  9 pour me dépenser en douceur !) 

Mission impossible ? Même pas !

Mes alliés pour ne pas m’ennuyer à table cette année : le poisson (cuit) sous toutes ses formes et les recettes originales sucrées-salées. Je compte aussi piocher des idées du côté des recettes végétariennes !

En entrée :

Original : un cheesecake salé aux petits pois

Une recette détournée des US qui en jette ! Variation au pavot bleu chez Mamina, ou à la purée d’amande chez 750g.

Traditionnel : une tarte fine au boudin blanc

Minute glamour : j’adore le boudin blanc ! Sans doute d’ailleurs parce que ce n’est pas vraiment de la viande ! Alors une pâte feuilletée fine fine fine ou des feuilles de brick beurrées, quelques rondelles de boudin blanc sur un lit de pommes ou de confiture d’oignons : c’est un régal préparé en plus en quelques minutes seulement !

Gourmand : un velouté de châtaignes aux champignons

Quelques champignons de Paris, un bocal de marrons (ou des vrais maisons si vous en avez le courage !), quelques minutes à la cocotte et on mixe avec de la crème ! Simple et efficace.

Léger : une salade aux noisettes

si vous savez que la suite du gueuleton sera copieux, on peut aussi se contenter en entrée d’une salade de mâche avec de la betterave crue râpée et quelques noisettes ! Un filet d’huile de noisette ou même de truffe, c’est délicieux !

Plat de résistance

Pour les plats, c’est plus facile, il y a moins d’interdit ! Des volailles farcies, du gibier en sauce, on peut manger ce qu’on veut ! Mais puisque cette année on mise sur la légèreté, moi j’ai choisi de mettre la mer à l’honneur :

Ici, un turbot aux agrumes tout léger.

Du bar au fenouil,  un mariage toujours réussi.

De la lotte à l’américaine, classique ou une lotte plus world avec lait de coco et curry !

Et la dorade : une recette espagnole spéciale Noël pleine d’épices et de saveurs.

En accompagnement : un risotto au safran et/ou une fondue de poireaux ou de fenouil, ça passe avec toutes ces recettes !

Je ne vous fais pas de sélection de desserts puisqu’à moins d’aimer les desserts à base d’huîtres et de foie gras, il n’y a aucune limite là-dessus ! Une suggestion légère : un carpaccio d’orange ou de clémentines à la cannelle, c’est léger, fin et très beau dans l’assiette !

Pour finir je vous sors ma botte secrète : le vin chaud de Noël sans alcool ! Une tuerie que ma maman prépare chaque année à déguster au retour de la messe de minuit (si on y va !)/ Il vous faut : du jus de fruits rouges, 1 sachet d’infusion d’hibiscus, écorces et rondelles d’oranges et de citron, cannelle, sucre, cardamome, badiane et clou de girofle. A faire chauffer lentement dans une casserole et à goûtez pour ajuster les proportions au fur et à mesure !

Vous me direz ce que vous en avez pensé ?

BabyPop

C’est Noël aussi pour les futures mamans ! (Idées cadeaux très cocooning)

Bonjour les Waléeuses (c’est pas comme ça qu’on dit ?) ! Céline m’a gentiment invitée à tenir sur le blog de Waléa une rubrique sur mon quotidien santé/forme/beauté de femme enceinte ! Moi c’est BabyPop, maman à plein temps et blogueuse à temps partiel ou l’inverse. J’ai une petite fille de 3 ans et j’attends la seconde pour le mois de mars. Aujourd’hui je vais vous parler, comme c’est original, de Noël !

Cette année à Noël, je serai enceinte de 7 mois. Lors de ma première grossesse, je devais carrément accoucher le 24 décembre. Chouette cadeau de Noël, me direz-vous (et on me l’a dit et répété, ça oui) ?

Sauf que non ! Moi, à Noël, je ne veux pas seulement d’un bébé tout rose et  mignon, même si c’est déjà pas mal, je veux aussi des cadeaux POUR MOI !

Evidemment, je ne peux pas faire abstraction de « mon état » comme disent les vieilles, ni de mes envies plutôt orientées bébé, cocooning et douceur ! Ni d’ailleurs de mes besoins, qui vont forcément changer avec l’arrivée du bébé !

Alors Mère Noël, cette année je voudrai du chouette cadeau pour moi et pour celle que je couve, qui pourra m’être utile aujourd’hui comme dans ma nouvelle vie de maman, de double maman !

Pour rester douce:

J’ai repéré les produits duo « Maman Bébé » de l’Occitane. Je suis fan de cette marque, des packaging rétro, des odeurs… Côté odeur justement, le parfum de ce baume tout doux est très discret, pour ne pas agresser le nez de bébé et qu’il reconnaisse l’odeur de sa maman ! Avant la naissance, j’utiliserai le baume comme anti-vergetures et en crème de massage pour ma grande, et ensuite on partagera avec la nouvelle venue, s’il en reste !

(crédit photo L’Occitane)

La crème hydratante bio quant à elle, plus légère, servira à nous hydrater toutes les 3, et pourquoi pas le papa avec ?

Pour se faire plaisir et rester éveillée !

Je suis une « fausse » amatrice de café. J’aime les cappuccinos, les latte machiattos, les cafés viennois et même le Starbucks. Alors pour Noël, je VEUX la nouvelle machine à café Dolce Gusto Melody Creativa. A moi les Latte Machiatto Caramel ou Vanille, les Mochaccino, le Chai Tea Latte et cet été le Cappuccino Ice !

Enceinte, je réduis la caféine, donc une tasse me suffira et je complèterai avec des chocolats chauds et thés, mais on trouve même toute une gamme décaféinée. Et après la naissance, ça sera double ration de café, pour réussir à garder les yeux ouverts toute la journée !

Pour la forme et la détente

Pour me relaxer avant et après la naissance, je me fais offrir un abonnement de Yoga pré et post-natalchez Walea Club bien sûr, à faire au chaud à la maison. Pas de pression, pas de femmes en justaucorps super bien foutues qui te regardent de travers parce que la position du lotus sans rouler, tu n’y arrives pas, l’idéal pour reprendre le sport en douceur ! Enfin reprendre.. Pour débuter dans mon cas !

J’ai même déjà trouvé la tenue qui irait parfaitement avec :

Ce pantalon confort stretch Asos Maternité de chez Séraphine, juste assez long pour cacher les fesses et le haut des cuisses !

Pour cocooner dans notre nid

Sur ma liste, je mets à peu près tout de ce qui vient de chez Poisson Bulle pour décorer le salon, mais s’il faut choisir, je dirai qu’une affiche On the Moon de Bianca Gomez ferait parfaitement l’affaire,

A mes pieds, des chaussettes polaires ours Oysho pour rester bien « Osho » (ahahah),

Et comme bande son de ces doux moments, le CD de Daphné qui chante à merveille les meilleurs titres de Barbara sur son nouvel album.  Alors, ça m’a tout l’air d’être un joyeux Noël en perspective, ça , non ?

Et vous, vous avez déjà rédigé votre liste au Père Noël ? Venez partager vos idées !

A très bientôt sur Walea,

BabyPop

Découvrez le Walea Club


Cours de gym en ligne pour
Femmes Enceintes et Mamans.
Yoga, Gym douce, Pilates, Bien-être.
Remise en Forme Postnatale, Abdos,
Cardio, Gym avec Bébé...

Inscrivez-vous
pour être en forme et retrouver votre équilibre
SANS Contrainte

AVANT et APRES votre grossesse.

VIVEZ LE SPORT AUTREMENT.

Announcement
VIP Walea
Nouveau ! Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement les e-books Walea : un concentré de bien-être pour les femmes !

E-mail:

Inscription
Désinscription