Archives d’un auteur

Octobre rose : des femmes touchées par le cancer du sein montent sur les planches

cancer-sein-elles-se-lachent

 

L’association SKIN accompagne et soutient les personnes touchées par le cancer du sein grâce de l’art et à la performance sportive. SKIN souhaite aider les patient(e)s dans leur reconstruction et l’art est là pour les y aider. Prendre du plaisir, se projeter dans un projet, partager, se dépasser, parler… tout cela est réparateur.

Patients et artistes s’associent en binômes pour créer des œuvres d’art qui seront exposées dans des lieux prestigieux, puis exposées sous forme photographique dans les hôpitaux français, belges et québécois.

Dans cet esprit, 6 femmes accompagnées dans leur reconstruction après le cancer du sein par l’association SKIN, se produiront  dans une pièce intitulée « Elles se lâchent », sur la scène du Théâtre des Feux de la Rampe. Les binômes artistiques se produiront ce  lundi 9 octobre 2017, à 20h30.

Isabelle, Carole, Anne, Laetitia, Sandra  et K-rol interpréteront les sketchs imaginés et écrits sous la direction de comédiens professionnels qui monteront sur scène à leur côté : Romain Delbart, Sarah Pébereau,  Richard Hervé, Eléonore Bauer et Mélisse Magny.

À leur côté, des humoristes reconnus interviendront : Booder, Mathieu Madénian, Amelle Chahbi, Paul Séré, Noémie Caillault, Redouane Bougheraba, Wahid, Maxime, Marine Baousson et Lamine Lezghad.

L’humoriste et chroniqueuse radio, Sophia Aram, parrainera cette soirée qui promet d’être belle ! Tous les bénéfices de la soirée seront reversées à l’association SKIN.

Octobre Rose : Passissi et Walea Club s’associent Pour que VOUS protégiez vos seins !

logo-walea

passissi

 

Octobre est le mois dédié à la sensibilisation au cancer du sein. De nombreuses initiatives sont prises chaque année.

Les bienfaits de l’activité physique, en prévention ou lors du traitement du cancer ont été démontrés par plusieurs études.

« la pratique d’un sport amoindrit les symptômes dépressifs, améliore l’image corporelle, permet d’avoir accès, dans la panoplie des traitements, à quelque chose de plaisant, cela peut aussi être rassurant pour les proches en renvoyant une image de normalité », souligne Sarah Dauchy, psycho-oncologue à l’Institut Gustave-Roussy de Villejuif (Val-de-Marne).

L’étude Holmes menée aux Etats-Unis en 2005 a par exemple montré que le décès par cancer du sein ou de récidive d’un cancer du sein est diminué de 20 à 50 % chez les femmes qui marchent 3 à 5 heures par semaine par rapport à celles qui marchent moins de 3 heures par semaine.

C’est donc prouvé, le sport diminue le risque de survenue de maladies graves telles que le cancer du sein.

« La pratique d’une activité modérée trois heures par semaine ou d’une activité intense de trois fois vingt minutes par semaine diminue de 30 % le risque de mortalité prématurée », explique le docteur Thierry Bouillet.

Et si vous en doutez encore, les bienfaits du sport sur la santé ne font plus aucun doute pour les professionnels de la santé. Selon cet article du Monde,  l’activité physique est associée à une diminution de 25 % à 30 % de survenue des cancers du sein (surtout après la ménopause), du cancer du côlon et de l’endomètre.

Qu’en est-il du sport pendant la grossesse ?

Les bénéfices, après accord du médecin, sont multiples : contrôle de la prise de poids, lutte contre la fatigue, meilleure hydratation, réduction de la survenue de problèmes circulatoires et veineux, diminution de la survenue du diabète gestationnel, génère un sentiment de bien-être, facilite l’accouchement etc.

Et après l’accouchement ?

Après avoir suivi sa rééducation périnéale, une jeune maman peut reprendre une activité sportive douce pour retrouver la forme, se tonifier et reprendre contact avec son corps et sa féminité.

Faire du sport pendant la grossesse et après la naissance de bébé est donc tout à fait possible à condition de pratiquer des exercices adaptés et d’être bien équipée.

Et pour éviter le mal de dos et les sensations désagréables, pendant la grossesse et l’allaitement, un soutien-gorge de qualité est indispensable.

Faire du sport, oui mais de façon FUN !

C’est en partant de ce constat que Walea Club et Passissi ont souhaité s’associer pour   proposer une offre complète aux femmes enceintes et jeunes mamans qui souhaitent conserver une activité physique lors de cette période si particulière.

Pendant tout le mois d’octobre, pour toute souscription d’un abonnement au Walea Club, 20% de réduction sur les soutiens-gorges pour femme enceinte et allaitante Lemon Zest et Lotus Yoga sont offerts chez Passissi.

Pour l’achat d’un soutien-gorge Lemon zest ou Lotus Yoga chez Passissi, trois mois d’abonnement au Walea-Club sont offerts.

Ainsi les femmes peuvent prendre soin d’elles grâce à une offre pensée spécialement pour elles.

Qui est Passissi ?

Pensé par une maman, Passissi est une boutique de puériculture en ligne qui propose des produits fun, innovants, souvent inédits en France et choisis avec soin. Allier grands noms de la puériculture et marques nouvelles font la force du catalogue de Passissi et le différencie des autres offres proposées sur le web.

Pratiquant la course à pieds, la marche sportive, la gym suédoise et le yoga, il était notamment important pour sa créatrice de proposer aux femmes des produits permettant aux femmes de continuer à pratiquer une activité physique pendant la période qui entoure l’arrivée de leur enfant.

Contact

Lauriane Déchelette

contact@passissi.fr

soutien-gorge-femme-enceinte-allaitante

Qui est Walea Club ?

Walea Club est le premier club de gym en ligne pensé pour les femmes enceintes et les mamans.

Cette plateforme web les accompagne au quotidien pour vivre une grossesse épanouie et retrouver la forme après la grossesse.

Walea Club  propose des cours vidéo de yoga prénatal et postnatal, de Pilates pour femmes enceintes, de gym douce pour future maman, des cours de remise en forme postnataux, de cardio-training, de tonification et musculation, de relaxation, de méditation, de gym avec bébé… Il y en a pour tous les goûts !

La santé des femmes est la raison d’être du Walea Club : en rendant le sport plus facilement accessible pendant et après leur grossesse, grâce à des cours de gym et de yoga en ligne disponibles 7/7 et 24/24, Walea Club aide les femmes à prendre leur santé en main, à faire du sport un geste quotidien pour qu’elle prenne soin d’elles et qu’elles préservent leur santé.

cours-gym-internet-walea

 

Contact

Céline Bukiatmé

contact@walea-club.com

 

Grossesse : Un guide juridique pour accompagner les femmes enceintes. Une belle idée !

episiotomie-grossesse-accouchement

 

« Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé ».

Depuis la loi Kouchner de 2002, le patient est devenu officiellement un acteur de sa santé. La patiente aussi, y compris la femme enceinte.

Ainsi, pendant tout le parcours de sa grossesse, une femme enceinte doit être informée et donner son accord pour les actes médicaux et chirurgicaux qu’elle subit.

Vous en doutez parfois ? Normal, le droit met parfois du temps à imprégner les pratiques médicales.

Heureusement, la Fondation des femmes  pris une belle initiative pour faire avancer le droit des femmes (enceintes) et rappeler à chacun (médecins et patientes) leurs droits.

Pour tout savoir avant, pendant et après sa grossesse, la Fondation des femmes met à disposition un guide juridique destiné aux futurs parents.

IVG, IMG, épisiotomie, césarienne, position pour accoucher, fausse couche, projet de naissance… ce guide informe et invite à prendre la parole, pour rester actrice de sa grossesse et de son accouchement.

Les femmes enceintes ont le droit d’avoir le choix et de consulter leur dossier médical.

Pour qu’il n’y ait pas de doutes permis, ce guide, intitulé « Accouchement, mes droits, mes choix », s’ouvre sur ces lignes :  « Toute personne prend, avec le professionnel de santé et compte tenu des informations et des préconisations qu’il lui fournit, les décisions concernant sa santé. » (article L.1111-4 du code de la santé publique).

Parce que non, l’épisiotomie n’est pas une fatalité, l’accouchement allongée n’est pas la seule (ni la meilleure) position pour mettre au monde bébé (nos voisins européens l’ont bien compris) et l’expression abdominale ne sert à rien, si ce n’est à faire souffrir davantage la maman (selon la Haute Autorité de Santé).

Par contre, et ça c’est l’OMS qui le dit, un projet de naissance est une pratique qu’il convient d’encourager !

walea-club

Découvrez tous nos cours vidéo en ligne de Gym, Yoga et Pilates en ligne pour les femmes enceintes sur Walea Club, le club de gym en ligne des futures et de jeunes mamans !

 

Préservatif féminin : qu’en pensez-vous ?

A l’occasion de la journée du préservatif féminin le 16 septembre 2017, le Planning Familial et le laboratoire Terpan sont partis à la rencontre de 516 femmes à travers toute la France.  Connaissent-elles le préservatif féminin ? L’ont-elles utilisé ? Et comment améliorer sa promotion ?

Dans un communiqué de presse, ils transmettent leurs conclusions.

1er constat : 9 femmes sur 10 connaissent aujourd’hui l’existence du préservatif féminin mais seulement 14,3% l’ont testé à ce jour

Préservatif féminin : promouvoir l’égalité dans l’intimité

85,7% des femmes ayant répondu au sondage ne l’ont pas testé. Pas testé peut-être… mais 9 femmes sur 10 connaissent l’existence du préservatif féminin.

 

« Nous sommes heureux de ce résultat. Cela démontre que nos campagnes de promotions ont donné de la notoriété au préservatif féminin. Ce n’est certes pas suffisant mais c’est un premier pas, une première avancée. Nous devons maintenant poursuivre nos efforts pour qu’elles l’utilisent d’où notre volonté de nous identifier avec le Planning Familial », indique le Laboratoire Terpan.

 

« En effet, il est urgent que les femmes maîtrisent leur contraception et se protègent du VIH et des autres IST. Ce sondage nous permet de ressortir d’ailleurs que 70% d’entre elles souhaitent que l’on associe systématiquement préservatif masculin (ou préservatif externe) et féminin (ou préservatif interne). Donner le choix du préservatif externe ou interne est un véritable enjeu dans l’égalité femme-homme. Par ailleurs, le préservatif interne est également adapté aux rapports homosexuels, ce qu’ignorent 20% des personnes ayant participé au sondage», rappelle le Planning Familial.

 

cid:image003.png@01D32CA7.3450AFA0

 

Préservatif féminin : un manque d’information persistant

Alors, comment démocratiser son usage ? En diversifiant les canaux de distribution comme le souhaitent d’ailleurs 71% des sondées. « Le préservatif féminin est pour le moment distribué uniquement au sein de certaines pharmacies et laboratoires, magasins spécialisés, associations dont le Planning Familial, et différents centres médicaux », souligne le laboratoire Terpan.

« En effet, il serait intéressant que la distribution se généralise pour que les femmes et les hommes puissent avoir une liberté dans le choix de leur moyen de prévention et de contraception », indique le Planning Familial.

 

cid:image004.png@01D32CA7.3450AFA0

 

Bien qu’elles connaissent le préservatif féminin, 2/3 des personnes interrogées pointent le manque d’informations à son sujet : « C’est pourtant l’une des méthodes les plus efficaces de contraception et de protection des IST à ce jour, comme le rappelle le laboratoire Terpan. Le préservatif féminin, en nitrile ultrarésistant, assure une protection efficace en recouvrant les organes génitaux externes. Il convient aux personnes allergiques au latex car il n’en contient pas. De plus, il favorise la stimulation sexuelle grâce à l’anneau extérieur qui touche le clitoris et au nitrile qui transmet la chaleur naturelle du corps pour une sensation plus agréable. Il épouse la paroi vaginale et ne comprime pas le pénis, contrairement aux préservatifs masculins. »

 

Le préservatif féminin peut être placé 8 heures avant le rapport, avantage ou inconvénient ? Seulement 10% des personnes interrogées considèrent cela comme « gênant » ou « tue-l’amour ». 75% des sondées considèrent qu’il s’agit d’un « avantage » et 30% d’un élément « rassurant ».

 

 

L’éducation à la sexualité : un rôle de premier plan

Pour la majorité des sondées (80%), l’école doit avoir un rôle central dans la promotion du préservatif féminin, tout comme les pouvoirs publics (65%).

Un résultat qui fait écho au choix des éditions Magnard de représenter le clitoris pour la 1ère fois dans un manuel scolaire cette année. « Si l’on parle si peu du clitoris, c’est parce que les manuels scolaires et les séances d’éducation à la sexualité laissent une trop grande place à l’appareil génital masculin, au détriment du féminin », rappelle le laboratoire Terpan.

De même, certains chiffres attirent l’œil : 15% des personnes interrogées pensent qu’il s’agit soit d’un moyen de prévention soit d’un moyen decontraception. Parmi elles, plus de la moitié ont moins de 25 ans (43 sur 70). Un chiffre encore trop élevé alors que l’on constate une recrudescence des IST chez les jeunes français.

 

Pour le Planning Familial, « L’éducation à la sexualité joue un rôle essentiel dans la connaissance de son corps et est une occasion de promotion de l’usage du préservatif féminin. Elle permet d’être informé.e, de connaitre son corps, de faire ses choix… C’est le seul moyen de protection à l’initiative des femmes! »

 

walea-club

Découvrez tous nos cours vidéo en ligne de Gym, Yoga et Pilates en ligne pour les femmes enceintes sur Walea Club, le club de gym en ligne des futures et de jeunes mamans !

Quels sont les bénéfices d’une activité sportive sur ma grossesse et mon bébé ?

 

Pregnant woman sitting on the floor with fitness ball

Le sport est un atout santé  pour vivre une grossesse en pleine forme. Ne vous en privez pas !

Les bienfaits de la pratique du sport pendant la grossesse sont multiples à la fois pour la maman et pour son bébé. Les médecins et sages-femmes n’ont plus aucun doute là-dessus.

Toutes les études montrent que la pratique régulière d’une activité physique modérée et adaptée à la grossesse est bénéfique. Voici quelques exemples pour vous convaincre de chausser les baskets avec votre ventre rond.

Lutter contre la fatigue

Vous vous sentez épuisée, vidée et sans énergie ? C’est normal. La grossesse est un tel chamboulement qu’elle pompe toute votre énergie, surtout pendant le 1er trimestre. Faire du sport va vous aider à recharger les batteries. Prendre un peu de temps pour soi, bouger, respirer va vous aider à retrouver de l’énergie.

Soulager les désagréments de la grossesse

Le mal de dos, la sensation de jambes lourdes, les douleurs articulaires…  beaucoup de femmes enceintes connaissance ces problèmes. Ces petites douleurs lancinantes deviennent vite pénibles. En pratiquant une activité sportive comme le yoga, la marche, la natation, vous allez rapidement soulager ces désagréments.

Limiter la prise de poids

C’est un sujet délicat chez les femmes enceintes… Difficile de ne pas prendre trop de poids pendant la grossesse, n’est-ce pas ? C’est pourtant essentiel. Car une prise de poids trop importante favorise certaines maladies. Heureusement, en faisant du sport régulièrement pendant votre grossesse, vous allez mieux contrôler votre prise de poids, notamment lors du 2e et 3e trimestre.

C’est la meilleure façon de ne pas accumuler trop de kilos ! Les femmes enceintes sportives limitent le développement de la masse grasse. Et leur masse musculaire est en partie préservée grâce aux exercices pratiqués. Moins de kilos pendant la grossesse, moins de masse grasse, plus de muscles = plus de facilités retrouver sa ligne après la naissance de bébé. CQFD !

Diminuer le risque de diabète gestationnel

C’est un diabète qui apparaît pendant la grossesse. Il concerne environ 6 % des femmes enceintes. Les risques engendrés par ce diabète pour la santé de la mère et de bébé sont sérieux (hypertension, accouchement prématuré, par césarienne…). La bonne nouvelle, c’est que la pratique d’une activité physique ou sportive enceinte diminue ce risque.

Lutter contre le sentiment de mal-être, d’anxiété, de dépression

Enceinte, on ne cesse de vous répéter que vous vivez la plus belle aventure au monde. Oui mais voilà… vous sentez triste et déprimée. Etre enceinte engendre des bouleversements physiques, psychologiques et hormonaux auxquels il est difficile de faire face. Bouger va vous aider à passer ce cap : vous allez mieux accepter les changements de votre corps, vous sentir belle et de bonne humeur ! On dit merci à l’endorphine, l’hormone du bonheur boostée par une pratique sportive.

Un accouchement plus facile                                                    

Et enfin, last but not least… Les médecins ont aussi noté qu’au moment de l’accouchement, la pratique régulière d’une activité physique permet d’optimiser les efforts de poussée, lors de l’expulsion de bébé, et donc de diminuer l’utilisation des forceps. L’accouchement est donc moins long et moins difficile. Voilà une bonne motivation ;-)

walea-club

Découvrez tous nos cours vidéo en ligne de gym, yoga et Pilates en ligne pour les femmes enceinte sur Walea Club, le club de gym en ligne des futures et de jeunes mamans :-)

 

 

Grossesse : quelles sont les activités sportives que je peux pratiquer enceinte ?

Pregnancy Yoga - Workout on the beach

Quelles activités sportives sont adaptées à ma grossesse ? C’est une question que les futures mamans se posent régulièrement.

Certaines activités sont tout particulièrement recommandées pendant la grossesse. Découvrez lesquelles :

Généralement, pour des femmes enceintes qui n’ont pas de contrindications médicales ou obstétricales, on conseille la pratique de 3 types de sport : les sports portés, les sports d’équilibre et les sports avec de faibles impacts au sol.

Les sports portés

Parmi les sports portés, on a le choix entre la natation, l’aquagym, le vélo ou encore le vélo d’appartement.

Les sports d’équilibre

Dans la catégorie des sport d’équilibre, on va retrouver le yoga, le Pilates, la gym douce,  la danse, le tai-chi.

Les sports avec de faibles impacts

Enfin, la marche, le tennis et le jogging font partie des sports avec de faibles impacts au sol.

Toutes ces activités ne représentent aucun danger pour la santé des futures mamans et de leur bébé. Bien au contraire !

Il n’y a plus qu’à choisir celle qui vous convient. Le plaisir de faire un sport et la sensation de bien-être que vous en retirerez seront vos meilleurs guides.

Mais n’oubliez pas de consulter votre médecin avant de pratiquer un sport pendant votre grossesse. Lui seul pourra vous dire si vous pouvez faire du sport sans mettre en danger votre grossesse.

walea-club

Découvrez tous nos cours vidéo en ligne de gym, yoga et Pilates en ligne pour les femmes enceinte sur Walea Club, le club de gym en ligne des futures et de jeunes mamans :-)

 

Attention au cocktail des perturbateurs endocriniens pendant la grossesse !

episiotomie-grossesse-accouchement

 

 

Les scientifiques alertent souvent sur les dangers pour la santé des perturbateurs endocriniens. De nombreuses études attestent du risque qu’ils représentent (problème de fertilité, cancer…).

Mais peu d’études analysent les effets de l’exposition simultanée aux différents perturbateurs endocriniens. Quel est cet effet cocktail pour la santé ?

Des chercheurs ont voulu mieux connaître les conséquences de l’exposition à plusieurs perturbateurs endocriniens sur le corps, ce qui est finalement le cas dans notre vie quotidienne

Leurs résultats, publiés dans Environmental Health Perspectives en août 2017, attestent qu’il y a bien un effet cocktail qui varie selon les molécules considérées.

En revanche, il est clair que l’effet cocktail est important sur le développement du fœtus pendant une grossesse, notamment au cours du 1er trimestre : « Il existe une fenêtre de sensibilité bien précise au cours du premier trimestre de développement du fœtus pendant laquelle l’exposition simultanée à des doses faibles de plusieurs perturbateurs endocriniens laisse entrevoir un risque pour le futur appareil génital et reproducteur de l’enfant. »

Des risques sur le développement sur l’appareil génital et reproducteur pèsent donc sur les bébés lorsque les futures mamans sont exposées aux perturbateurs endocriniens.

On ne peut que vous conseiller d’éviter certaines substances chimiques (phtalates, bisphénol A, pesticides, solvants…) pendant votre grossesse.

 

walea-club

Découvrez Walea Club, le club en ligne de Gym, de Yoga et de Pilates pour les femmes enceintes et les mamans !

Pour vivre une grossesse en pleine forme et pour retrouver la forme après votre accouchement :-)

À découvrir : Walea Club, le club de gym en ligne des femmes enceintes et des mamans !

walea-club

Walea Club est le premier club de gym en ligne pensé pour les femmes enceintes et les mamans.

Notre plateforme vous accompagne au quotidien pour vivre une grossesse épanouie et retrouver la forme après votre grossesse !

Walea Club vous propose des cours vidéo de yoga pré et post natal, de Pilates pour femmes enceintes, de la gym douce spéciale grossesse, des cours de remise en forme postnataux, de cardio-training, de tonification et musculation, de relaxation, de méditation, de gym avec bébé… Il y en a pour tous les goûts !

Les cours sont disponibles où vous voulez, 7j/7 24h/24, de façon illimitée.  Plus besoin de se déplacer ou de faire garder bébé pour prendre soin de vous. C’est une plus grande liberté pour chaque femme qui dispose de peu de temps !

Walea Club respecte et protège votre corps : c’est le sport santé accessible pour toutes.

Tous les coachs qui interviennent sur notre plateforme  sont diplômés. Ce sont des personnes qualifiées, compétentes et expérimentées. Les exercices sont filmés dans un cadre apaisant et sont facilement reproductibles à la maison. Et le p’tit truc en plus, c’est qu’il n’y a aucune pub sur l’ensemble des cours proposés.

Avec Walea Club, le sport, c’est zéro stress, zéro contrainte, 100 % plaisir : parce qu’il est essentiel de trouver un bon équilibre de vie !

 

Comment soigner un rhume pendant la grossesse ?

Ok… je crois que c’est officiel : l’été s’est barré jusqu’à l’année prochaine. Et on est passé directement à la case hiver.

Pas cool, mais on va faire avec ! Le problème, c’est qu’avec le froid, le vent et la pluie, viennent aussi les rhumes. Et quand on est enceinte, ça peut vite devenir compliquer de soigner un simple rhume.

Évidement, il ne faut pas prendre n’importe quel traitement. Les médicaments peuvent avoir des effets secondaires néfastes sur le bon déroulement de votre grossesse. Même si ce sont des médicaments que vous avez l’habitude d’utiliser et qui paraissent bien inoffensifs (aspirine…).

Si le rhume est gênant, vous fatigue, vous donne mal à la tête, fait monter la fièvre et que vous avez du mal à respirer…. Ah le fameux nez bouché, comme si on n’avait pas assez de bobos pendant la grossesse…  il faut consulter son médecin. Il vous prescrira un traitement compatible avec votre grossesse.

Mais le site Medisite propose aussi quelques pistes intéressantes pour arrêter un rhume. L’homéopathie semble être une solution adéquate pour stopper ce rhume.

Nux vomica ou Oscillococcinum vous permettront d’éviter que le rhume ne dégénère dès les premiers symptômes. S’il est bien installé, un traitement homéopathique à base d’Allium cepa 7 CH peut vous permettre de soigner votre rhume.

Pensez aussi aux inhalations. Nous vous déconseillons d’utiliser les huiles essentielles pendant votre grossesse. Mais des inhalations de vapeur d’eau vous feront du bien et vous aideront à déboucher votre nez.

Dans tous les cas, passez toujours par la case pharmacien ou médecin pour avoir des conseils professionnels adaptés à votre état.

 

walea-club

Découvrez Walea Club, le club en ligne de Gym, de Yoga et de Pilates pour les femmes enceintes et les mamans !

Pour vivre une grossesse en pleine forme et pour retrouver la forme après votre accouchement :-)

Une maman de jumeaux poste une photo d’elle avant sa grossesse. Et voici ce qu’elle découvre !

photo-maman-jumeaux

 

Constance Hall est une maman australienne de 4 enfants. Elle vient de mettre au monde des jumeaux. Bloggeuse, elle est aussi une adepte des réseaux sociaux.

Il y a une semaine, cette maman de jumeaux a posté sur Facebook une photo d’elle avant la grossesse de ses jumeaux, comme le rapporte cet article du Huffington Post.

Cette photo a fait le buzz. Pourquoi ? Parce qu’elle révèle bien le regard que l’on porte sur notre propre corps de maman.

Voici ce qu’elle écrit :

« Première pensée, ‘les jumeaux me doivent une fière chandelle’. »

« Deuxième pensée, ‘mon Dieu, comment ai-je pu penser que j’étais grosse, j’étais splendide’! »,

« Troisième pensée, ‘mais qu’est-ce que je dis, je suis toujours vachement splendide, il y a juste un peu plus de magnifique à aimer et plus de gens à aimer maintenant ».

Beaucoup de mamans se sont retrouvés dans ce témoignage. Combien d’entre nous ont regardé une photo qui date de quelques années et se sont dit « P…. mais j’étais une bombe en vrai ».

C’est vrai, vous l’étiez, mais vous l’êtes toujours. C’est juste le regard que vous portez sur vous qui ne le voit pas.

Dans 10 ans, vous regardez à nouveau une photo de vous prise aujourd’hui et vous vous direz « Mais j’étais un canon en fait ! ». Et ce sera toujours vrai :-)

Alors aimez votre corps, portez sur lui un regard doux et indulgent, souvenez-vous des épreuves qu’il a traversées, et vous verrez alors la beauté qu’il dégage !

 

walea-club

Découvrez Walea Club, le club en ligne de Gym, de Yoga et de Pilates pour les femmes enceintes et les mamans !

Pour vivre une grossesse en pleine forme et pour retrouver la forme après votre accouchement :-)

Découvrez le Walea Club


Cours de gym en ligne pour
Femmes Enceintes et Mamans.
Yoga, Gym douce, Pilates, Bien-être.
Remise en Forme Postnatale, Abdos,
Cardio, Gym avec Bébé...

Inscrivez-vous
pour être en forme et retrouver votre équilibre
SANS Contrainte

AVANT et APRES votre grossesse.

VIVEZ LE SPORT AUTREMENT.

Announcement
VIP Walea
Nouveau ! Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement les e-books Walea : un concentré de bien-être pour les femmes !

E-mail:

Inscription
Désinscription