Pollution de l’air : comment réagir quand on est enceinte ou qu’on a un bébé ?

grossesse-pollution_air

J’imagine qu’en tant que femme enceinte, ou jeune maman, la pollution de l’air qui nous accable actuellement vous inquiète tout particulièrement.

Vous vous demandez comment réagir pour vous protéger et bien sûr protéger votre bébé. Que faut-il mettre en place pour ne pas mettre en danger la santé de vos enfants ?

La plupart du temps, lorsqu’on doit supporter des pics de pollution, on entend dire qu’il ne faut pas sortir. Mais rester à la maison est-il toujours la meilleure chose à faire ? Surtout quand on apprend que nos intérieurs peuvent être 5 à 10 fois plus pollués que l’extérieur…

J’ai reçu ce matin un communiqué de presse présentant TEQOYA.  

Cette entreprise propose des purificateurs d’air sans ozone et sans recharge : 2 purificateurs d’air pour la maison  et un pour la voiture qui diffusent une très grande quantité d’ions négatifs. Ce sont eux qui agissent pour dépolluer naturellement l’air. Ils permettent de purifier l’air intérieur en continu et en silence.

Je n’ai pas testé cette solution, donc, je ne peux pas vous en dire beaucoup plus. Par contre, 3 questions ont été posées au fondateur de cette entreprise sur le thème de la pollution intérieure et extérieure.

Les réponses de cet expert de l’air sont intéressantes et je vous les transmets en espérant vous aider un peu, dans cette quête d’air pur…

Comment réagir en cas de pic de pollution ?

On entend beaucoup de choses : ne pas faire de sport à l’extérieur, éviter de sortir les enfants… On oublie souvent que rester cloîtrer à l’intérieur peut être pire ! L’air intérieur est souvent trop peu renouvelé, le CO2 et l’humidité s’y accumulent si on n’aère pas. Il est donc important de continuer d’aérer, par exemple en ouvrant les fenêtres deux fois par jour. En essayant d’éviter les périodes de la journée les plus polluées à l’extérieur. Il y a de très bonnes applications pour suivre la « météo » de la qualité de l’air, comme celles d’AirVisual et de Plume Labs.

Pourquoi l’air intérieur est-il plus pollué ?

Les maisons, bureaux, appartements, voitures ne sont pas hermétiques à l’extérieur : on retrouve donc tous les polluants « extérieurs » issus de l’industrie, des gaz d’échappement, etc. À cela s’ajoute d’autres polluants : moisissures, acariens, des gaz chimiques issus des meubles, peintures, produits ménagers…

Quelles sont les solutions ?

Les chiffres sont clairs : on retrouve à l’intérieur environ 30% de la pollution extérieure.

Le premier conseil est d’aérer régulièrement : deux fois par jour, 20 minutes minimum ; même en hiver et en épisode de pollution ; de préférence le matin avant 9h et le soir après 20h, lorsque les polluants sont moins présents à l’extérieur. Ensuite, il faut limiter les risques de condensation dans le logement pour éviter les moisissures. Enfin, un purificateur d’air adapté protège au quotidien et on remarque chez certains asthmatiques de véritables améliorations. Attention à ne pas choisir des systèmes trop « simples » qui ne font que filtrer l’air, sans réellement lutter contre les particules fines. Attention également aux ioniseurs qui rejettent souvent des gaz dangereux ! Il est indispensable de se renseigner sur l’innocuité et l’efficacité de ces appareils.

J’imagine qu’en tant que future maman, ou jeune maman, la pollution de l’air qui nous accable actuellement vous inquiète tout particulièrement.

Vous vous demandez comment réagir pour vous protéger et bien sûr protéger votre bébé. Que faut-il mettre en place pour ne pas mettre en danger la santé de vos enfants ?

La plupart du temps, lorsqu’on doit supporter des pics de pollution, on entend dire qu’il ne faut pas sortir. Mais rester à la maison est-il toujours la meilleure chose à faire ? Surtout quand on apprend que nos intérieurs peuvent être 5 à 10 fois plus pollués que l’extérieur…

J’ai reçu ce matin un communiqué de presse présentant TEQOYA.

Cette entreprise propose des purificateurs d’air sans ozone et sans recharge : 2 purificateurs d’air pour la maison  et un pour la voiture qui diffusent une très grande quantité d’ions négatifs. Ce sont eux qui agissent pour dépolluer naturellement l’air. Ils permettent de purifier l’air intérieur en continu et en silence.

Je n’ai pas testé cette solution, donc, je ne peux pas vous en dire beaucoup plus. Par contre, 3 questions ont été posées au fondateur de cette entreprise sur le thème de la pollution intérieure et extérieure.

Les réponses de cet expert de l’air sont intéressantes et je vous les transmets en espérant vous aider un peu, dans cette quête d’air pur…

Comment réagir en cas de pic de pollution ?

On entend beaucoup de choses : ne pas faire de sport à l’extérieur, éviter de sortir les enfants… On oublie souvent que rester cloîtrer à l’intérieur peut être pire ! L’air intérieur est souvent trop peu renouvelé, le CO2 et l’humidité s’y accumulent si on n’aère pas. Il est donc important de continuer d’aérer, par exemple en ouvrant les fenêtres deux fois par jour. En essayant d’éviter les périodes de la journée les plus polluées à l’extérieur. Il y a de très bonnes applications pour suivre la « météo » de la qualité de l’air, comme celles d’AirVisual et de Plume Labs.

Pourquoi l’air intérieur est-il plus pollué ?

Les maisons, bureaux, appartements, voitures ne sont pas hermétiques à l’extérieur : on retrouve donc tous les polluants « extérieurs » issus de l’industrie, des gaz d’échappement, etc. À cela s’ajoute d’autres polluants : moisissures, acariens, des gaz chimiques issus des meubles, peintures, produits ménagers…

Quelles sont les solutions ?

Les chiffres sont clairs : on retrouve à l’intérieur environ 30% de la pollution extérieure.

Le premier conseil est d’aérer régulièrement : deux fois par jour, 20 minutes minimum ; même en hiver et en épisode de pollution ; de préférence le matin avant 9h et le soir après 20h, lorsque les polluants sont moins présents à l’extérieur. Ensuite, il faut limiter les risques de condensation dans le logement pour éviter les moisissures. Enfin, un purificateur d’air adapté protège au quotidien et on remarque chez certains asthmatiques de véritables améliorations. Attention à ne pas choisir des systèmes trop « simples » qui ne font que filtrer l’air, sans réellement lutter contre les particules fines. Attention également aux ioniseurs qui rejettent souvent des gaz dangereux ! Il est indispensable de se renseigner sur l’innocuité et l’efficacité de ces appareils.

Voilà, vous en savez un peu plus sur les réflexes à adopter en cas de pollution.

Laisser un commentaire

Découvrez le Walea Club


Cours de gym en ligne pour
Femmes Enceintes et Mamans.
Yoga, Gym douce, Pilates, Bien-être.
Remise en Forme Postnatale, Abdos,
Cardio, Gym avec Bébé...

Inscrivez-vous
pour être en forme et retrouver votre équilibre
SANS Contrainte

AVANT et APRES votre grossesse.

VIVEZ LE SPORT AUTREMENT.

Announcement
VIP Walea
Nouveau ! Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement les e-books Walea : un concentré de bien-être pour les femmes !

E-mail:

Inscription
Désinscription